– 

 

COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

 

Prince & Pilote d’Avion

 

Officier du Roi

 

Ecole de l'Air (1956)

 

1er Escadron Aérien des FAR

 

Aviation des FAR (1960)

 

Historique de l’AVIATION des FAR

 

Les Derniers  AVIATEURS EA 56

 

ALGER(Maison Blanche)

 

 ALGER : Amitié Perturbée

 

Aviation FAR post Oct 63

 

Forces Royales Air

 

Diplomatie

 

Développement FRA

 

Ma mission aux USA - I

 

Ma mission aux USA - II

 

AVIATEUR & PATRIOTE

 

L'EDUCATION DES JEUNES

 

Marche Verte

 

BEFRA/ERA

 

 Du SOCIAL  à la BEFRA

 

Formation personnel FRA

 

Promo Aviateurs EA-56

 

A Mes Amis « AVIATEURS »

 

Famille Bouziane

In Memory « COLLEGE MLY YOUSSEF »

 

Une Certaine Lecture du CORAN

 

 

 

 

CV EN IMAGES

ANALYSE de toute une VIE

 

Mon Ami « MENAHIM »

 

TANGER  « Inter. »

-----------------------------------

- IL ETAIT UNE FOIS …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MA MISSION AUX USA

 

( Ou la Mémoire du Passé )

 

 

 

Je suis nommé par S.M. Le ROI HASSAN II ,

Chef Suprême et Chef d’Etat- Major des FAR ,

 

 

« Attaché    Militaire »

 

Auprès de l’Ambassade du Maroc

à Washington D.C. aux  U.S.A.,

A compter du 1er MAI 1967 .

 

 

 

Mon nom est « Abdeslam BOUZIANE »

 

 

Mon grade d’Officier était celui de « Commandant »

 

 

 

 

S.E. Monsieur Ahmed OSMAN

 

 

 

 

Venait, lui aussi , de prendre ses Nouvelles Fonctions :

 

« Ambassadeur de S.M. le ROI »

A Washington D.C. début Mai 1967 .

 

 

 

 

Fin Mai 1967 ,

Nous étions à peine installés à Washington, et voilà que :

 

 Le Général Driss BEN OMAR ,

Major – Général des Forces Armées Royales ,

 

Arrive en Visite Officielle aux USA ,

A la tête d’une Importante Délégation d’Officiers des FAR ,

 

Dont le Ltc. BOUGRINE , le Cdt. LOUBARIS , le Cdt LYOUSSI ,

et même un Aviateur  le Cdt. BAMAAROUF.

 

 

 

 

 

Général Driss BEN OMAR

 

Tombeau du Soldat Inconnu

Washington DC - 2 Juin 1967.

 

 

 

Satisfait de sa spacieuse et confortable « Suite » à l’Hôtel HILTON ,

Réservée par le Gouvernement des États-Unis d’Amérique ,

 

le Général Driss BEN OMAR

M’appela et , avec un grand sourire amical ,

m’accrocha les Nouveaux Gallons de :

 « Lieutenant – Colonel »  à « titre FICTIF »  ,

 

Dont S.M. Le ROI HASSAN II  venait de me Gratifier :

 

Un signe d’Encouragement Personnel

et de Revalorisation de la Difficile et Délicate MISSION

de l’Attaché Militaire Marocain aux USA .

 

 

 

 

La GUERRE des  SIX JOURS

 

Eclata au MOYEN-ORIENT  le 6 JUIN 1967 ,

Conduisant à un EMBARGO Total sur les Ventes d’Armes Américaines

Vers cette Région du Globe et donc vers le MAROC .

 

 

De ce fait , la Mission Militaire du Général Driss BEN OMAR ,

Planifiée à la Hâte  par l’Ambassade des USA à Rabat ,

Ne pouvait Aboutir qu’à un véritable « ÉCHEC »

pour la Délégation Marocaine.

 

 

 

 

Mais cela n’a pas empêché les Diplomates Marocains aux USA

de continuer à Développer leurs Contacts

avec les Autorités Américaines

et à « LOBBYER » pour leur Pays , le MAROC ,

avec les Maigres Moyens de Soutien mis à leur Disposition . .

 

 

 

 

 

La MISSION de l’Attaché Militaire Marocain à Washington

Etait , quant à elle ,

« Nette , Claire , Précise et TRANSPARENTE »  .

 

 

 

 

           C’était S.M. le ROI HASSAN II qui l’avait ainsi Définie :

 

            « PRIORITÉ de Réalisation :   

 

               Escadron de chasse ( F-5 )

              Groupe de transport ( C-130 )

              Hélicoptères « BELL » ( UH- 1H )

              Escadron d’appui ( OV 10A BRONCO) 

              RADAR : GCA , Approche ou « DAT »

 

 

          « Politique d’ASSISTANCE MILITAIRE à Rechercher :

 

            DONNATION à titre GRATUIT par USA : « 80 % »

           CREDIT à long terme :  « 20% » - Intérêt Réduit.

        ( A l’exemple du 1er Escadron de F-5  livré au Maroc en 1965 )  

 

 

               Point IMPORTANT :  

 

                  « Le MAROC veut traiter Directement

                 « avec le Gouvernement des USA ,

                 « Sans INTERMEDIARE aucun . »

 

 

 

 

 

 

              En Mai 1967

 

                Le Général MEDBOUH était à Washington D.C.

                Le Général était MALADE :

                Problème CARDIAQUE  Sérieux ,

 

                 et S.M. Le ROI HASSAN II

            l’avait envoyé aux USA pour se Soigner .

 

 

 

               C’est « Moi » qui obtins

                    l’accord et le soutien du Pentagone

 

                        pour son Admission , en qualité de Malade Interne ,

                        à l’HOPITAL MILITAIRE de WALTER REED à Washington D.C.

 

                    Le Général MEDBOUH , grâce à moi ,

                    était devenu le PATIENT Privilégié  des Médecins

                        Militaires Américains suivants :

 

                   Médecins Colonels :  PARMLEY et HALL .

                   Médecins Lieutenant- Colonels :   SARRE et CAZALLE .

 

 

 

                       Quand le Général MEDBOUH

 

                        Regagna le MAROC , en EXCELLENTE  FORME  ,

                       il m’écrivit une LETTRE Personnelle ,

                       datée du « 20 Juillet 1967 » , dans laquelle il me disait :

 

 

                      « Mon Cher BOUZIANE ,

 

                     « Je suis arrivé à RABAT le Mardi 18 Juillet après avoir effectué une très bonne traversée et séjourné à PARIS une semaine environ .

                    « J’ai tenu à vous écrire aussitôt pour vous exprimer mes profonds remerciements pour cet empressement avec lequel vous vous êtes occupé des différents problèmes créés par mon séjour aux Etats-Unis , séjour qui m’a permis une fois encore de remarquer avec beaucoup de satisfaction vos nombreuses qualités indéniables d’Officier digne de représenter notre armée auprès d’un pays aussi important que les ETATS- UNIS . »

 

                     Le Général  continue sa Lettre comme suit :

                    « Par ailleurs , je pense à toutes les questions de service que nous avons soulevées ensemble , et dès que possible je prendrai contact avec les responsables en vue de leur trouver les solutions adéquates .

 

                                                     Signature :   Mohammed MEDBOUH 

   

 

  

 

 

 

 

 

 

 

                                 Palais Royal de "SKHIRAT"

 

 

 

 

Feu Sa Majesté Le Roi HASSAN II

 

Le Général Mohammed MEDBOUH , Directeur de la Maison Militaire Royale ,

Othman BENJELLOUN , Homme d'Affaires Casablancais ,

Ami et Parent par Alliance du Général MEDBOUH .

 

 

 

 

ANNEE : 1969 .

 

L’EMBARGO sur les Ventes d’Armes au Moyen – Orient ,

décrété par le CONGRES des USA ,

suite au Conflit Israëlo- Arabe du 6 JUIN 1967,

est Maintenant « Levé » pour un nombre restreint de Pays

de cette Région du Globe , dont le « MAROC » .

 

 

Le DIALOGUE Officiel avec l’Administration AMERICAINE

peut donc s’Etablir sur des Bases « SAINES » et « CONSTRUCTIVES » .

 

 

Les « HOMMES » du Dialogue ,

Côté Américain, avaient pour Noms :

 

 

                 

            William E. LANG,

            Deputy Assistant Secretary of Defense(1969)

 

           James H. NOYES ,

           Deputy Assistant Secretary of Defense ,

           Near Eastern ,African and South Asian Affairs .

                

           George W. BADER ,

            Office of the Assistant Secretary ofDefense ,

           Director , Africa Region .  

 

           General LARSEN ,

           Foreign Military Sales

           Department of the A.F.

 

            General BLAKE ,

           Foreign Military Sales

           Department of the A.F.

 

           Mr. Ben HAVILLAND ,

           Department of the A.F.

           FMS  -  Morocco   ….  

 

 

 

 

                       Ce sont ces « HOMMES » ,  qui , au cours de mes Premières Années à Washington D.C. , m’ont Initié à la Découverte et à la Maîtrise des Rouages de l’Administration Américaine .

 

                       Ce sont ces « HOMMES » qui m’ont fait CONFIANCE , et qui m’ont Aidé à Redéfinir et à Reprogrammer , dans le Contexte de la Réalité Politico-Militaire Outre Atlantique , un PROJET de DEVELOPPEMENT des FORCES ROYALES AIR  (FRA)  , le plus Proche Possible de CELUI DEFINI par S.M. Le ROI HASSAN II , celui dont Nous Rêvions TOUS , au MAROC .

 

                       Dans les FRA , Nous Espérions « TOUS » VOIR , un Jour , ce PROJET se MATERIALISER .  

 

                       Ce sont ces « HOMMES » qui m’ont DIRIGE vers les COMPAGNIES AERONAUTIQUES AMERICAINES les plus QUALIFIEES , les plus COMPETIVES et les plus INTEGRES , auprès desquelles je pouvais obtenir les DONNEES Techniques et Financières les plus « FIABLES » , celles que mon PAYS Recherchait , Attendait .

 

                        A ces « HOMMES » , je renouvelle  ici toute ma « GRATITUDE » .

 

 

 

 

Monsieur & Madame George BADER 

 

 

                       Ils m’ont permis de Voir , de Comprendre et d’Évaluer Tout ce que je dont j’avais BESOIN ,  et  Ce  dans l’ INTERET « PRIMORDIAL » de mon PAYS , le MAROC .

 

                       Ils m’ont ouvert toutes grandes les Portes de leurs Bureaux ,comme la Porte Principale de cette Institution Américaine appelée le PENTAGONE et où je rentrais  par le « MALL ENTRANCE » , entre 1967 à 1973 , en levant Haut la « Main Droite » ,

 

                     Et en disant :    « HI ! » , au Garde en Uniforme .  

 

                      C’était cette AMÉRIQUE - là que MOI et les Miens Nous ADORIONS , 

 

                      C’était cette AMÉRIQUE – là que les Jeunes du Monde Entier

Rêvaient de Visiter , d’y faire des Études Supérieures , de s’y installer ou d’y passer une partie de leur Vie .

 

                 C’était l’AMÉRIQUE des Années « 60 » et « 70 » ,

                  L’AMÉRIQUE des Années Heureuses .  

 

 

 

 

              Les  Années 1967 et 1968 ,

                      Auront été « Deux  Années  Creuses » dans le Domaine des Relations de Coopération Militaire entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique .

 

                     Il faudra attendre les Derniers  Mois de l’Année 1968 pour que des Dialogues Constructifs puissent enfin s’établir entre les Responsables du Département de la Défense Américaine et les Services de l’Attaché des Forces Armées Marocaines auprès de notre Ambassade à Washington D.C.

 

 

Général GREENE ,

Commandant le Corps des Marines .

 

 

 

 

                     Le 13 Décembre 1967 , un Ami Américain , le Colonel John CANTON , Officier du Corps des Marines , dont j’avais fait connaissance au Maroc  au lendemain des Premières Années de notre « Indépendance » , se Proposa de me Présenter au Général GREENE , le Commandant du :

 

« CORPS des MARINES »

 

                    J’étais l’Attaché Militaire du Maroc à Washington D.C.  , depuis le 1er Mai 1967 , et une Visite des Bureaux du Commandant des MARINES pour le jeune Officier Aviateur Marocain que j’étais , ne pouvait être que Bénéfique .

 

 

                     Le Général Wallace Martin GREENE Jr.

                    Etait un Général à « Quatre Etoiles » ( Four Stars General )  ,

                    Nommé par le Président des Etats Unis d’Amérique  ,

                    John F. KENNEDY ,  en Octobre 1963 ,

                    Aux Hautes Fonctions de  « Commandant des Marines » ,

                    Fonctions qu’il Gardera jusqu’au 31 Décembre 1967 ,

                    Date de sa Mise à la Retraite , pour Limite d’Age .

 

 

 

 

               « Colonel BOUZIANE , j’ai gardé un excellent souvenir de votre Pays , suite à mes nombreuses Visites des Bases Américaines au MAROC , telles  Nouasseur , Sidi Slimane ou Benguérir .

 

                    « Au MAROC  , Nous , les Américains , nous étions les INVITES de votre  ROI , MOHAMMED BEN YOUSSEF , un Homme de Bien .

 

                  «  Nous n’étions pas une Force d’Occupation ! 

                  «  Nous étions des AMIS de très  Longue Date !

 

 

 

                   « Avisé à l’avance de votre présente VISITE , j’ai Décidé d’Organiser pour vous , le Premier Officier Pilote Marocain ,  Diplômé du Air Command & Staff College , à Maxwell AFB ,  et qualifié Pilote Opérationnel sur Avion C – 130 E aux USA , un Court Séjour d’Information sur Trois BASES du CORPS des MARINES , situées toutes sur la Côte Est des Etats Unis d’Amérique :

 

                    Camp Lejeune , North Carolina ,

                    Parris Island , South Carolina ,

                    Cherry Point , Marine Corps Air Station …

 

                   « Un  Avion Militaire du Type  DC 3 , équipé en version VIP , sera mis à votre Disposition pour vos Déplacements  inter Bases , où vous serez reçu  par les MARINES avec toute l’attention requise .

 

                  « Est – ce que cela vous Intéresse,  Colonel BOUZIANE ?

 

                  «  Bien sûr , mon GENERAL , cela m’Intéresse énormément .

 

                « Cela Démontre toute la Considération et l’Amitié que l’AMERIQUE et ses Grands HOMMES  , depuis cette Historique  LETTRE du Président Georges WASHINGTON en 1787 , Accordent  à notre PAYS et à  notre ROI Bien Aimé , S.M. HASSAN II .

 

                 « Je suis à votre Disposition pour PARTIR  , mon Général ,

               « quand il vous Conviendra ! ».

 

 

 

                   N.B.

 

                A Camp Lejeune , j’ai été l’ « Officier Recruteur »  de toute une Nouvelle Promotion de jeunes MARINES , désireux d’Intégrer  cette Armée de Volontaires  , venus Servir leur PAYS .

 

 

 

 

 

 

 

 

                 A Parris IslandAllongé sur le Sol d’un STAND de TIR , Face à une CIBLE Mouvante , j’ai Tenu dans mes MAINS , pour la Première fois de ma VIE d’Officier , la plus Moderne des Armes Individuelles de l’Epoque   :   Le « M – 16 ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               Et enfin , à Cherry Point Air Station , 

 

               Je me suis Intéressé au Vol « VERTICAL »

               de l’Avion à Réaction Britannique , le « HARRIER » .

 

 

               Et au « RADAR MOBILE » de Westinghouse ,

               le AN – TPS 43C , en cours d’ AVALUATION .

 

 

 

 

 

 

 

 

                Des Années plus tard ,

 

             Vers 1974 ou 1975 , le Fruit de cette « Extraordinaire Visite » ,

             Organisée par Feu le Général GREENE , Commandant des MARINES ,

             Conduira les Forces Royales Air , de Feu le Général Mohammed KABBAJ ,

             à Opter pour le Choix de la Compagnie  WESTINGHOUSE

             et son Radar Mobile , AN – TPS 43 C ,

             dans l’Edification de notre « Système de Défense Aérienne » .

 

 

 

 

 

 

APOLLO  II

Départ pour Cap CANAVERAL – 16  Juillet 1969 – USA

 

 

 

 

 

                           Les Officiers, « ATTACHES de l’AIR » , 

                          Accrédités auprès du Département de l’USAF , étaient ce jour- là ,  

                          les Invités de la « NASA » et du « Vice – Président » des Etats Unisd’Amérique ,

                          pour  se Rendre à Cap Canaveral et Assister au Lancement

                          de la Fusée « Saturne 5 »  de la Mission APOLLO .

 

 

 

                         Les Trois « ASTRONAUTES » de la « Mission APOLLO  II » :

 

 

Neil  AMSTRONG

Buzz  ALDRIN

Michael  COLLINS

 

 

                                Lancement de la Fusée « SATURE 5 » et du « Module LUNAIRE » :

 

 

 

 

 

Photo de la NASA : 16 Juillet 1969

Kennedy Space Center  Florida ( USA )

 

 

“TEMOIGNAGE”  de la “NASA”  ,

Et du “VICE – PRESIDENT » des Etats Unis d’Amérique :

 

 

 

 

                         N.B.   Feu   L’Astronaute  Neil AMSTRONG ,         

 

                         Premier Homme à avoir Posé le Pied sur la “LUNE” ,

                         Avait été Nommé par Feu S.M. Le Roi HASSAN II :

                         Membre de l’ « ACADEMIE du ROYAUME du MAROC »

 

 

 

 

 

                   Le 31 Janvier 1969 ,

 

                        Je reçois une Invitation Officielle de l’USAF pour me rendre , par « Jet Privé » en compagnie des Attachés de l’Air de Thaïlande et de Corée du Sud , au Siège et à l’Usine mère de North American  Rockwell (NAR) , à  Columbus Ohio .

 

                          Cette Invitation m’était adressée à titre personnel , par Monsieur Al .GRACELLI , un Ami et Vice Président de « North American Rockwell » , en ma qualité d’Officier Pilote des FRA , en vue d’effectuer un :

 

 

                         « Vol d’Essai »  sur le Premier Prototype de l’Avion « OV- 10 BRONCO » ,

                         « AVION » Construit pour les besoins spécifiques

                           de l’USAF et de l’USMC dans leurs Opérations

                           de Lutte « Anti Insurrectionnelles » au Vietnam .  

 

 

 

AL GRACELLI

 

« L’OV-10A Bronco »

 

Aurait été , pour nous Marocains , un Merveilleux Outil de Travail ,

Placé entre les mains Qualifiées des Officiers Pilotes de Chasse FRA

Dans le Cadre des Opérations

de « SECURISATION » du SAHARA MAROCAIN , début 1975.

 

 

 

 

 

OV-10A Bronco

 

 

 

 

 

Le « VOL d’ESSAI » du Colonel BOUZIANE

Sur l’Avion Prototype du « OV 10 A BRONCO »

 

 

 

Le OV-10A Bronco était un Avion d’Appui Tactique ,

Bi Turbo- Propulseur , équipé de deux Mitrailleuses ultra sophistiquées ,

de deux Lance-Roquettes d’une Précision et Efficacité remarquable

et de Fusées « Marqueurs » de Signalisation

devant Identifier la Position au « SOL » des Eléments Adverses .

 

 

Les Moyens de Navigation

( Flight Director , VOR-DME , ILS  R.C , Tacan , Sonde Radio Alt.…)

et de Communication ( HF , VHF , UHF…) 

permettaient l’Utilisation de l’OV-10A Bronco par toutes Conditions MTO

et Garantissaient en tout Temps des Liaisons  Air/air et Air/Sol

avec les Eléments de l’Armée de Terre et les Aéronefs en vol .

 

 

Le OV-10A Bronco  pouvait se Poser

et Décoller à partir de Terrains non Aménagés ,

situés assez près des Troupes Amies qu’il était chargé de Protéger  .

 

 

Sa principale MISSION sera de Localiser l’Ennemi ,

de Marquer sa Position au Sol

et de Diriger la Chasse Amie vers l’Objectif  à Traiter :

 

Cette MISSION est CAPITALE 

dans la Lutte « Anti Insurrectionnelle » !

 

 

 

 

 

 

Mon  VOL d’ ESSAI 

sur le Premier PROTOTYPE du  OV-10A BRONCO , un 31 Janvier 1969 ,

Avait été pour MOI une DECOUVERTE  « Importante »

Dans le Cadre de Notre Réflexion Globale sur le DEVELOPPEMENT des « FRA » .

 

 

 

En 1970 , North American Rockwell Corporation

Me fait parvenir une Proposition de Cession , non sollicitée ,

d’un Escadron d’Appui Tactique équipé de l’AVION « OV-10A Bronco » :

 

 

Caractéristiques Tech. & Ops  :  « USAF Criteria »

Prix Unitaire , Avion NEUF , sorti d’USINE :  750.000 (Dollars)

 

 

Nombre d’Appareils : DOUZE ( 12 )

Rechanges : « Une Année » , dont  HUIT ( 08 ) Turbo-Réact.

 

PRIX GLOBAL 

 des « DOUZE » Appareils de l’Escadron OV-10 A BRONCO :

 

§ 13.825.000  Dollars

 

 

 

De TELLES CONDITIONS de CESSION

Supposaient l’ ACCORD sur un CONTRACT de VENTE « Direct »

 

entre le « GOUVERNEMENT du MAROC »

et le « GOUVERNEMENT des ETATS – UNIS » .

 

 

Proposition de North American Rockwell :

“ Offre d’un Escadron de 12 Avions OV-10A BRONCO ”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En « Mars 1973 » , sur sa « Demande Personnelle » ,

adressée  à la Haute Attention de Feu  S. M. Le ROI « HASSAN II» ,

le Lieutenant Colonel BOUZIANE , est « Rappelé au MAROC » .

 

 

Cette « Demande de Rappel » avait été confiée à

S.E. Monsieur Badreddine SNOUSSI ,

Ambassadeur de S.M. Le ROI à Washington .

 

 

 

 

Avant son Départ des Etats – Unis d’Amérique ,

le Colonel Abdeslam BOUZIANE a été reçu au « PENTAGONE »

par le GENERAL Chef d’Etat Major de l ‘ USAF  .




Le Général le Félicita pour une « MISSION MILTAIRE BIEN ACCOMPLIE » ,

et l’ Assura que les Liens d’Amitié et de Franche Coopération qui ont Prévalu « Jusqu’ici »

entre Nos Deux ARMEES de L ‘ AIR , seraient Maintenus .

 

 

 

 

 

Le Colonel BOUZIANE quitte son Poste d’Attaché

des Forces Armées à Washington D.C. ,

avec tous les « Honneurs » , un 3 Mars 1973 :

 

 

 

«  The Legion of Merit  »

Degree of Officer

 

 

 

PS .   De Mai 1967 à Mars 1973 ,

Des Efforts  « Insurmontables » avaient été effectués par les Services de l’Attaché Militaire Marocain à Washington D.C. en vue d’Essayer de Préparer et de Mettre en Œuvre , en Accord avec l’Administration Américaine ,

Le « Programme de Développement des FRA » ,

dicté par Feu S.M. Le ROI HASSAN  II .

 

 

En Mars 1973 , « Trois » Programmes étaient Prêts

Pour être Discutés au niveau MAROCAIN et ce depuis « Juin 1970 » .

 

 

Mais en JUIN « 1970 » , un Homme Puissant ,

le Général Mohammed MEDBOUH ,

Directeur de la Maison Militaire , par Intérêt ou par Egoïsme ,

 

Refusait tout Dialogue avec les Autres Hommes .

Il Voulait IMPOSER Sa LOI à l’Ensemble des Officiers Responsables

du Programme de l’Etat- Major Air ,

Programme Agréé par S.M. Le ROI :

 

 

Un Groupe de Transport Tactique : Avion C-130H , Hercules .

Un Escadron d’Appui Tactique : Avion OV-10A , Bronco .

Une Défense Aérienne du Territoire : Radar Mobile AN / TPS 43C

 

 

 

JAMAIS les Forces Royales Air Marocaines

ne Retrouveront les Conditions de Cession de ces « Systèmes d’Armes »

aussi FAVORABLES que Celles de 1970 ,

 

Et Jamais les Critères de GARANTIE TECHNIQUE de ces Équipements

n’auront été aussi Explicites que Celles datant de 1970 .

 

 

 

CONCLUSION :

 

Cinq Années et Demie de Perdues ,

Cinq Années et Demie de « Réflexion » Honnête et Sérieuse Ignorées .

 

 

 

 

 

Quand les FRA du Général KABBAJ , fin 1978 ,

 

Décidèrent « Enfin » d’Acquérir un ESCADRON d’ APPUI TACTIQUE

équipé de l’AVION « OV 10-A Bronco » :

 

il était déjà trop TARD

 

 

La Chaîne de Fabrication de l’Usine de North-American Rockwell

était ARRETEE depuis plus d’une Année

et Aucun Avion OV-10A Bronco « NEUF » ne se trouvait

 sur le Marché Américain de l’Aéronautique Militaire .

 

 

Les Seuls Avions OV-10A Bronco  , Disponibles à l’Epoque aux USA ,

 Provenaient du « SURPLUS » de l’ARMEMENT MILITAIRE AMERICAIN ,

 

 

 

 

 

 

 

                 Et ma « MISSION » aux USA se Continue :

 

                   Feu le Général Driss N’MICHI ,  Commandant les Forces Royales Air , me demanda de me rendre auprès du Général Driss BEN OMAR , le Major Général des Forces Armées Royales , afin lui expliquer en détail la Procédure Politico – Administrative qui devra en principe , découler de mon Approche auprès du Département de la Défense U.S.

                        Je ne sais pas si j’avais été suffisamment explicite dans ma présentation au Major Général des FAR , mais ce dernier estima que j’avais outrepassé mes prérogatives d’Attaché Militaire en engageant le Pays Financièrement sur plusieurs Années .  

                       J’avais essayé de lui expliquer que mon action se plaçait dans le cadre dela Planification et non dans celui de l’Exécution , mais le Général ne semblait pas très convaincu .  

 

 

                      J’avais alors rendu compte au Général N’Michi , Commandant les FRA , des résultats de mon « Entrevue » avec le Général Driss BEN OMAR , et de l’impression « d’ECHEC » que j’en avais tirée .

                      Le Général N’MICHI prit son téléphone et parla ; puis il me dit :

                      « Le Général Mohammed MEDBOUH , Directeur de la Maison MilitaireRoyale , vous attend dans son Bureau . Vous pouvez y allez maintenant » .  

 

 

                    Le Général MEDBOUH me reçut avec courtoisie .

                    Nous nous assîmes dans un coin salon , très confortable , en cuir marron .  

                     J’ai expliqué ma « Position » , et assuré le Général qu’à aucun moment mon action n’avait engagé le « Gouvernement Marocain » . Que l’Acte d’Engagement restait du ressort de l’Etat-Major Général et de l’Administration de la Défense Marocaine .

 

                      Le Général MEDBOUH me dit  :

                   « Je vous ai compris BOUZIANE. Merci pour vos explications » .

 

 

                      En fin d’après midi de la même journée , le Général N’MICHI me fit savoir que nous étions invités à participer à la « Réunion » qui devait se tenir le lendemain , 27 Août 1969 à 10 heures du matin  , dans le Bureau du Général Driss BEN OMAR .

 

                      A cette réunion avaient été conviés le Colonel GAHL , Chef de la Mission Militaire de Coopération Technique Américaine ( MUSLO )  le Colonel WRIGHT Chef de la Participation Air et le Colonel BEAUMONT , Chef de la Participation Terre .

 

                     Du coté Marocain étaient présents  feu le Général BACHIR EL BOUHALI , le numéro deux de l’Etat Major Général des FAR , feu le Général Driss N’MICHI , Commandant les FRA , le Commandant Hassan LYOUSSI , Chef du 2ème Bureau de l’EMG/FAR et le Lieutenant Colonel Abdeslam BOUZIANE , Attaché Militaire à Washington D.C.

  

 

                    Le Général Driss BEN OMAR qui présidait la Séance , ouvrit le Débat en déclarant que  S.M. le ROI HASSAN II , Chef Suprême et Chef d’Etat Major des FAR , avait Décidé de Consacrer la Globalité de l’Assistance Militaire Américaine qui serait accordée au Maroc pendant les Cinq Prochaines Années au Développement des Forces Royales Air .  

 

                    Le Général Driss BEN OMAR demanda ensuite au Colonel GAHL de nous aider à mettre en œuvre ce Programme Quinquennal Vital pour l’Aéronautique Militaire de laNation .    

 

 

                    Le Colonel GAHL expliqua qu’il travaillait sur un projet de Défense Aérienne très « Economique », basé sur un Radar datant de la Deuxième Guerre Mondiale et implanté en Alaska .

                   Il s’agissait du Radar de Surveillance ( FFS _ 37 ) et du Radar d’Altitude ( FFS – 6 ) : Ces Radars devront être Démontés et Révisés avant leur transport et installation permanente au Maroc .

 

 

                   Le Général Driss BEN OMAR lui demanda de bien vouloir accélérer ses recherches et de définir dès que possible ses estimations , car les « FRA » disposaient déjà de données encourageantes concernant le Radar Ultra Moderne « MOBILE » de Westinghouse , le AN / TPS 43 C .

 

 

 PROCES VERBAL de la REUNION :

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\Proces_Verbal_27_08_69.jpg

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\Proces_Verbal_Suite_1.jpg

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\Proces_Verbal_Suite_2.jpg

 

 

 

 

                            Le lendemain matin j’ai pu prendre un vol qui me permit de  regagner mon poste d’Attaché Militaire aux U.S.A. , satisfait d’avoir fait aboutir , sur le plan des Principes , le Programme de Développent des Forces Royales Air (FRA) agréé par S.M. Le ROI .

 

                        Il faut dire qu’à ce « Programme »

                            j’avais commencé à  travailler dès 1965 , juste après mon retour de l’Ecole d’Etat-Major aux USA en 1964 , et ma Transformation comme Pilote Opérationnel sur C-130 E , à Sewart AFB , dans le Tennessee .

 

                          J’ai même gardé un « Graphique » manuscrit de la manière dont je voyais le Développement des FRA aux environs de 1970 :

 

 

STRUCTURE  DES  «  FRA «  ---- FIN  1970

Matériel  Volant

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\Structure_FRA_-fin_1970.jpg 

 

 

 

 

                            Aujourd’hui , plus que jamais , j’étais décidé à participer et à œuvrer ,

                           avec « Intégrité et Clairvoyance » ,

                           à la Sélection et au Choix des « Systèmes d’Armes »

                           qui seraient retenus par les FRA.

 

 

                          J’ai surtout été très satisfait par le « Support  Moral » que m’avaient apporté feus les Généraux Driss BEN OMAR et Bachir EL BOUHALI , au cours de cette Journée du Dialogue « Américano-Marocain » , qui avait eu lieu à l’Etat-Major Général des FAR le 27 Août 1969 , et où « Mes Idées » avaient prévalu  :

 

                        Driss BEN OMAR et Bachir EL BOUHALI étaient tous les Deux des Hommes de « Bien » .

                           ( Si DIEU reconnaît qu’il y a du BIEN dans vos CŒURS  IL vous prodiguera de ses BIENFAITS  )

 

 

 

Général DRISS et Général BACHIR

 

 

 

                         LOCKHEED  C-130H :

 

                           L’EMA / FRA à Rabat s’était trouvé dans l’obligation de définir , vis à vis de l’Administration Américaine , ses choix « Prioritaires » du moment en matière d’Equipements Aéronautiques .

 

                      Le choix a été porté sur le « C-130H » .

 

 

                        En date du 4 Juin 1970 ,

 

                      L’Attaché Militaire à Washington recevait de la Société Lockeed , à Marietta Georgia , une « Offre » Ferme de cession au Gouvernement Marocain de l’AVION C-130H , dans  une Configuration Identique à celle des avions de l’USAF , et au Prix Unitaire de § «  3.475.000 » Dollars .

 

 

  Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\C-130_Hercules_Juin_70.jpg      Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Documents and Settings\a.kherraji\Bureau\colonelbouziane.com\images\C-130_H_Hercules_Suite.jpg

 

 

 

                         Cette offre spécifiait aussi que Mr. Joel Gilbert ,

                         de la Division International de Lockheed ,

 

                          Pourrait se rendre à Rabat  pour un « Exposé Technique » sur le C-130H .

                           Et c’est en fait ce qui se passa : 

                          J’ai été convoqué moi-même à Rabat pour assister au « Briefing » de Mr.Gilbert .

 

 

                    Seulement Voilà :

 

                          Le Général N’MICHI , Commandant les FRA , me demanda  ce « Lundi Matin » ,

                          d’aller rendre compte au Général MEDBOUH de l’Exposé

                          qui devait avoir lieu « Jeudi » à l’Etat- Major Air .

 

 

                           Le Général MEDBOUH semblait satisfait d’apprendre la nouvelle

                           et « NOUS » invita , le Général N’MICHI et Moi-Même ,

                       à venir DINER « Chez-Lui » ce soir-là , vers 8 heures .

 

 

 

                 Le « DINER » du Général MEDBOUH :

 

                    Nous étions « CINQ » à Table ( Juin 1970 )

 

                    Le Général MEDBOUH , Directeur de la Maison Militaire ,

                    Le Général N’MICHI , Inspecteur des « FRA » ,

                    Monsieur Larbi R’MILI , Sous – Secrétaire à la Défense ,

                    Le Lt-Colonel BOUZIANE , Attaché Militaire aux USA ,

                    Un "AMI" du  Général ,  Homme d’Affaires Casablancais .

 

 

 

                   Une Seule « QUESTION » ,

                   Posée par l'Homme d’Affaires Casablancais : 

                                   

 

                   « QUI CONSTRUIT le C – 130H ? »

 

 

 

                    Ma RÉPONSE  était Claire et Précise : 

 

 

                  « C’est la Société LOCKHEED , 

                  « avec Etat-Major à Marietta ,

                 «  en Georgie , aux USA . »

 

 

 

 

                         A « Table » la Discussion ne porta que sur le « C – 130H ».

 

 

                           Étant donné qu’à l’époque ( 1970 ) j’étais le seul Officier Pilote des FRA

                           qui avait eu le privilège de voler sur C-130E aux USA

                           et obtenu une Qualification Opérationnelle sur ce même Appareil ,

                           Il m’appartenait donc de « TOUT » expliquer .

 

 

 

                          Alors j’ai  Parlé :

 

                           « Un Décollage et un Atterrissage courts sur Terrain NonAménagé ,

                           « une Charge utile de 20 tonnes , un Largage de Parachutistes

                           « et de Matériel Lourd , des "GEPS" , des "PLADS" …. »

 

 

 

 

Pilote : Capitaine BOUZIANE   SEWART AFB   USA

C-130 "E" - Année 1965

 

 

 

Le DÎNER était Terminé :

Rendez-vous à « JEUDI » pour l’Exposé .

 

 

« JEUDI et VENDREDI » se passèrent sans que monsieur Joel GILBERT

Se présenta à l’EMA / FRA , pour son « BREIFING » , ou donna signe de vie .

 

En fait , il n’y aura Jamais d’Exposé Technique sur le « C-130 H »

par un Ingénieur de chez LOCKHEED , et à l’Etat-Major Air du Général Driss N’MICHI ,

les Officiers Aviateurs qui s’étaient Réunis , ce JEUDI du mois de JUIN 1970 ,

dans la Salle de Conférence , Partiront Bredouilles .

 

 

Le Général Driss N’MICHI ne verra Jamais

le C – 130 H Évoluer dans le Ciel du MAROC :

 

« Il Décédera  à SKHIRAT le 10 JUILLET 1971 . »

 

 

 

                                    Feu le Général Driss N’MICHI

 

 

 

 

 

 

DINER d’ADIEU

 

En l’Honneur du Colonel et Mme BOUZIANE ,

Attaché des « Forces Armées » près l’Ambassade du MAROC

WASHINGTON D.C.  --  USA

 

Jeudi , 22 Février 1973 ,

Bolling AFB OFFICERS ’ CLUB .

 

 

 

 

 

 

 

                                          

 

 

                    

 

 

                        

 

 

             

 

 

                

 

 

                         

 

 

                        

 

 

 

 

 

                                                            La “ CAPITAINE de l’USAF ” ,

                                                   Chef du Protocole du Mess des Officiers

                                                  De la Base Aérienne de « BOLLING AFB » ,

                                               dit « ADIEU » au Colonel Abdeslam BOUZIANE .

 

 

        

 

accueil