²& 

 

COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

 

Paysages de la vie ...

 

APPEL du 14 Mai 1956

 

ECOLE de L'AIR - SALON DE PROVENCE

 

1er ESCADRON AERIEN  des FAR

 

Aviation des FAR (1960)

 

CREATION des < FRA > -1964

 

HISTORIQUE de L'AVIATION des FAR

 

DERNIERS AVIATEURS de la EA - 56

 

 ALGER < MAISON BLANCHE > Février 63

 

AMITIEE Souvent PERTURBEE Octobre 63

 

AVIATION des FAR - POST octobre 1963

 

 

DIPLOMATIE HASSANIENNE

 

DEVELOPEMENT  < FRA > VISION 1967

 

Ma MISSION aux USA - I

 

Ma MISSION aux USA - II

 

Mon Ami « MENAHIM »  (  MAROC )

 

Le 20 Août 1953

 

L'EDUCATION des JEUNES

Les ENFANTS des « MRE »

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

 

La MARCHE VERTE - 1975

 

COLLEGE MLY YOUSSEF

 

BEFRA / ERA - MARRAKECH

FORMATION du PERSONNEL < FRA >

 

 Du < SOCIAL >  à la BEFRA

 

 

PROMOTION des AVIATEURS de la EA/56

IL Etait Une Fois Sa Majesté HASSAN II

 

La  PALESTINE de Demain

 

ANALYSE de TOUTE une < VIE >

 

 

 

 

FAMILLE < BOUZIANE >

 

TANGER INTERNATIONALE

 

The RABAT AMERICAN SCHOOL 

 

-----------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La « MARCHE VERTE »

(6 Novembre 1975 )

 

Ou la Récupération du « SAHARA MAROCAIN »

Grâce à la « VOLONTE » de S.M. Le Roi HASSAN II .

 

 

 

                                                                                            Feu S.M. Le Roi HASSAN II

 

 

En fait « TOUT » avait Commencé bien plus TOT que cette Journée Mémorable du 6 Novembre 1975,

Car, pour moi, Feu S.M. le Roi HASSAN II, a été de tout Temps :

 

                                                                                       Un Planificateur de l’Avenir du Maroc,

                                                                         D’un Maroc qu’il Aimait,

                                                                         Qu’Il avait dans le Sang et dans les Veines,

                                                                         Et pour qui Il ne voulait que du BIEN.

 

 

 

 

 Des « HOMMES » de Bonne Volonté,

Fidèles à leur Pays et à leur « ROI »,  Civils et Militaires,

                                                                         Furent Chargés de Mener à Bien

                                                                         Une « MISSION SACREE », d’Intérêt National.

 

 

 

 

S.E. Monsieur Ahmed OSMAN,

Premier Ministre du Gouvernement de S.M. Le ROI.

 

S.E. Monsieur Abdeslam ZENINED,

Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre,

Chargé des Affaires Générales et des « AFFAIRES du SAHARA » .

 

 

Le Serment de la MARCHE VERTE

 

 

 

 

Au Départ, il y a eu les « Négociations  de MADRID » :

 

Trois Nationalistes Marocains,

Monsieur Ahmed OSMAN, notre Premier Ministre,

Moulay Ahmed LARAKI, notre Ministre des Affaires Etrangères

Docteur Abdelatif FILALI, notre Ambassadeur à MADRID,

 

 

Furent Chargés, par S.M. Le Roi HASSAN II,

De se Rendre en ESPAGNE, en vue d’Arrêter et de Définir,

Avec le « Gouvernement Espagnol »,

La « Rétrocession » du  SAHARA, dit Occidental,

Au MAROC et à la MAURITANIE :

 

Ce fut là l’Objectif de la « MARCHE VERTE ».

 

 

 

 

 

PREPARTIFS  pour la « MARCHE VERTE » :

 

 

« Décision Royale » est Prise pour faire APPEL à 350.000 MARCHEURS (Hommes et Femmes),

Pour se Réunir à TARFAYA, à la Porte de notre SAHARA Spolié,

Et Attendre les Hautes Directives de notre ROI.

 

 

 

L’ « Encadrement » de ces MILLIERS de MARCHEURS  Marocains,

Sera de la « Responsabilité » de Centaines d’Officiers et de Sous – Officiers de nos Vaillantes FORCES ARMEES ROYALES.

 

 

L’ « INTENDANCE »  Militaire des FAR aura pour Mission de Sécuriser le « Ravitaillement » Journalier  de nos Marcheurs.

 

Et le « SERVICE de SANTE » des FAR », doté de ses Meilleurs MEDECINS et INFIRMIERS,

Veillera sur le « Bien – être » des 350.000 Marcheurs, le CORAN à la Main.

 

 

Le « MINISTERE de l’INTERIEUR » :

 

Etait Responsable de l’Organisation Territoriale de la Province de TARFAYA

Ce sont ses Hommes qui avaient eu pour Mission de Définir

L’Emplacement des multiples « CANTONNEMENTS » des 350.000 Campeurs,

Comme de Veiller sur la Séparation et l’Intégrité

Des Hébergements Réservés au Personnel « Féminin ».

 

La « SECURITE » de la Province du Sud Relève du Ministère de l’Intérieur.

 

 

 

 

 

 

Pour MOI, la « MARCHE VERTE »

 

Et la « RECUPERATION du SAHARA  MAROCAIN »,

Je les ai VECUES aux COMMANDES de mon « AVION » de Transport.

 

 

 

C’était là ma GLOIRE et c’était là aussi toute ma FIERTE,

La FIERTE d’avoir pu Effectuer près de « 350 Heures de VOL »

Dans le  « CIEL » Ouvert de notre SAHARA, enfin Récupéré.

 

 

 

 

J’ai été le Premier « MITRON » Aviateur du Maroc :

Transport Journalier de Tonnes de PAINS

Pour les Trois Cent Cinquante Mille Marocains,

Campant à TARFAYA, à la Porte du SAHARA.

 

 

J’ai été le Premier Aviateur « PORTEUR d’EAU » du Maroc,

                                                                                                                              Chargé d’Apaiser la SOIF

                                                                                                                              Des Marcheurs de la PAIX ,

                                                                                                             Le « CORAN » à la Main.

 

 

 

 

 

 

                  Atterrissage à « TARFAYA »

                       d’un  Avion  C – 130 H , aux Couleurs des FRA .

 

 

 

 

 

Le 30 Octobre 1975,

 

Le Lieutenant – Colonel Mohammed TEMSAMANI,

Commandant la Base Aérienne de KENITRA, siège de nos C – 130H

M’appelle, alors que j’étais en Mission « Marche Verte », à partir de MARRAKECH,

Pour me Demander

Si je voulais  bien me Charger  d’Assumer la Responsabilité de « Commandant de Bord » pour une Mission Fret Avion,

« Cargo RAM »,  sur PARIS ORLY,  Le Lendemain, 31 Octobre 1975.

 

 

J’accepte la Proposition du Colonel TEMSAMANI,

Et je me Prépare pour l’accomplir dans de bonnes conditions.

 

 

 

Mais, le Lendemain, 31 Octobre 1975,

À 07.00 Heures du Matin, au Départ de KENITRA,

Le Colonel TEMSAMANI accoure vers l’Avion, pour nous  Annoncer un Changement  de PROGRAMME de VOL :

 

                                                                                                                                   « ABDESLAM, me dit – il,

«  Tu fais la Mission RAM Normale, à l’ALLER. Comme dans les Normes Habituelles,

«Mais  Au RETOUR, ce Soir même, 31 Octobre, tu Prendras en Charge et tu Ramèneras Directement sur AGADIR, un SYSTHÊME VIDEO Ultra Perfectionné.de Première Importance. »

 

                                                                                                                                             

                                                                              N.B.   Ma « Nuit » de Détente à PARIS venait de s’Envoler !

 

Cette Mission C–130H, « KENITRA - PARIS Orly – AGADIR  - KENITRA »,

Aura Duré un Total de 09 Heures et 15 Minutes de « VOL »,

Dont 05 Heures et 15 Minutes de « Vol de NUIT ».

 

 

Le Matériel de « TRANSMISSION VIDEO »  fut Délivré à AGADIR à qui de Droit.

 

 

 

Ce Système  de Communication « AUDIO – VISUEL »

Permettra à  S.M. Le Roi HASSAN II,

à partir de Sa Résidence d’AGADIR,

D’avoir une « LIAISON Directe »

Avec son Premier Ministre, Mr.  Ahmed OSMAN, à TARFAYA.

 

 

SM Le ROI  Pourra ainsi « DECLANCHER » et « ARRÊTER »

L’Opération « MARCHE VERTE »,  en Fonction des Circonstances.

 

 

 

 

 

 

Tard ce soir - là, « 5 Novembre 1975 », vers 21 Heures,

 

Je Rentrais de « TARFAYA », après une Dernière Mission de Livraison de « PAIN »,

Destiné aux  350 000 Campeurs de la « MARCHE VERTE »,

Hommes et Femmes, tous Spirituellement Engagés à la Cause Marocaine,

Et qui avaient Répondu Présents à « l’APPEL » de  S.M. Le Roi HASSAN II,

Pour MARCHER,  le « CORAN » à la Main,

Vers la Libération de notre « SAHARA  SPOLIE » .

 

 

Nous Sommes donc le 5 Novembre 1975,

Et nous sommes à 15.000 Pieds d’Altitude,

En Avion C – 130 H,  Verticale la Ville d’AGADIR.

 

Le  Centre de Contrôle Régional de Casablanca (CCR)

Nous Demande de Contacter  d’Urgence la Tour d’AGADIR,

Qui avait un « Message Important »  à nous faire Parvenir :

 

AGADIR Voulait qu’on Atterrisse « Chez Eux », sur le Champs.

Ce que nous Fîmes.

 

 

 

Au Sol,  un Ami,

le Lieutenant - Colonel Taïb BAÏNOUTI,  un Officier des FRA,

Responsable de la Coordination  Air,   m’Expliqua :

 

 

«  Abdeslam,  cette Nuit même,

 

Tu Transportes sur TANTAN, le Premier Ministre, Monsieur Ahmed OSMAN,

Accompagné de certains Membres de son Gouvernement,

Et des Principaux Représentants

Des  « PARTIS  POLITIQUES » :

 

 

« DEMAIN,  6 NOVEMBRE 1975,

« Aura Lieu le LANCEMENT

« De l’Opération   :    LA MARCHE  VERTE » .

 

 

 

J’ai Répondu à Taîb BAÏNOUTI :

 

«  OK, Taïb ,  No Problem !

 

« Juste, deux Jeunes Techniciens pour Nettoyer le Cargo Avion,

« Des  Miettes de Pain  de la Journée,

« Et Fixer les Sièges Parachutistes, pour y Installer nos INVITES.

 

Ensuite, tu Pourras nous Préparer un Bon Beefsteak  Frites  au Mess Officiers :

« Nous avons TOUS terriblement  FAIM. »

 

 

Quand Si Ahmed OSMAN,

 

Notre Premier Ministre  « bien aimé »,  arriva à l’Avion Militaire.

Il était accompagné d’une Personnalité Religieuse Importante,

De Plusieurs  Membres de son Gouvernement,

 

Et de Leaders de « Partis  Politiques,  dont :

Messieurs  BOUCETTA, BOUABID, AHARDANE et le Dr. KHATIB,

Ainsi que d’autres Personnalités, dont Mr. Ahmed Réda GUEDIRA.

 

 

 

J’avais Installés Si Ahmed OSMAN

Dans l’Espace « Cockpit » de mon Avion C – 130 H Militaire :

 

Il avait ainsi pu Suivre toutes les Opérations de Mise en Route, Roulage, Décollage d’Agadir et Atterrissage de Nuit à TANTAN, vers Minuit,

Tout en Ecoutant, sur Haut-Parleur, le Trafique  Radio entre notre Avion, le Centre de Contrôle Régional de CASABLANCA  et la Tour de TANTAN.

 

 

 

 

 

Le Colonel BOUZIANE aux Commandes d’un C – 130 H

 

 

 

A la Maison du Gouverneur de Tan-Tan,

Monsieur Ahmed OSMAN me dit :

 

 

« Colonel BOUZIANE, Pouvez – vous Rester avec nous, ici, à TANTAN, pour nous « Emmener Demain Matin, avant DIX HEURES,  à « TARFAYA  ?

 

« Le Déclenchement de la MARCHE VERTE

« Est, en principe, Programmé par S.M. Le Roi HASSAN II pour 10.30.

 

 

 

 

Je Répondis au Premier MINISTRE

 

« SI AHMED, Vous Emmener à  TARFAYA de Jour,

Ne Pose pour moi aucun Problème,

Malgré le fait que le Terrain de Fortune, en Terre Battue,

Ne soit Equipé d’aucun Moyen de Navigation Aérienne ou de Communication,

 

 

« Mais VOUS y Emmener Demain Matin, pour y être Avant DIX HEURES,

« Pose pour moi un Problème  MTO, très Sérieux.

 

 

« En effet, les STRATUS  Bas,  Nuages Matinaux, qui viennent de l’OCEAN,

«  Peuvent Couvrir  toute la Côte et ne se Lever que très tard dans la MATINEE :

« Voilà, Si AHMED, mon Problème du point de vue de l’HORAIRE et du TEMPS.

 

 

 

 

Monsieur le Premier MINISTRE

 

Prit alors Avis de son « Etat – Major » Rapproché, et  DECIDA   :

 

                                                                    «  La Délégation Marocaine Rejoindra TARFAYA  par la  ROUTE.

                                                                    « DEPART : Fixé pour les Trois Heures et Demie du Matin.

 

 

 

Arrivée à « TARFAYA » de la Délégation Officielle Marocaine,

(Matin du 6 Novembre 1975)

 

 

 

 

Libérés par S.E Le Premier MINISTRE,

Nous Quittâmes  « TANTAN » pour « Casablanca  »

Où nous arrivâmes vers les Deux Heures et Demie, dans la Nuit

 

 

Le Lendemain, 6 NOVEMBRE 1975,

 

 

Vers Neuf Heures du Matin, nous Repartîmes,

 même Equipage, même Avion Militaire C – 130 H, vers TARFAYA,

 

Avec une Cargaison Complète de « PAINS »,

Fournis par les Boulangeries de CASABLANCA.

 

 

Nous Arrivâmes à « TARFAYA » Air Field, vers les Onze Heures du Matin,

Remîmes notre Cargaison de Pains à qui de Droit

et nous nous Apprêtions à Mettre en Route pour nous en ALLER, ,

quand un Gendarme en 4 / 4 , arriva Affolé ,

pour nous dire de ne Pas Repartir « Tout de Suite ».

 

 

 

 

 

« Mon Colonel, dit – il,

 

« On vous Demande d’Attendre qu’on Puisse vous Remettre, d’ici peu, les « BOBINES » des Films Vidéo et Cinéma, Enregistrés par la Chaine Américaine  « NBC »

Et Relatant les Opérations de Déroulement de la « MARCHE VERTE », pour la Récupération du « SAHARA MAROCAIN ».

 

 

Quelques  Instants plus tard, un Hélicoptère de la Gendarmerie Royale arriva à l’Aéroport de Fortune et se Posa à une Dizaine de mètres de notre AVION.

Un Journaliste de « NBC » sortit de l’Hélicoptère Militaire, Chargé des Bobines de l’Enregistrement des Opérations de Déclenchement de la MARCHE VERTE et nous les Confia :

 

« Mon Colonel, ces BOBINES sont à Remettre à l’Equipage d’un Avion Postal DHL, Stationné à AGADIR, pour Expédition sur les USA.

 

« It Will Be Done ! »

 

 

 

 

 

Puis un Dernier MESSAGE à l’Attention du  Colonel BOUZIANE :

 

 

« Monsieur Ahmed OSMAN,

vous Demande de Sursoir à votre Départ de TARFAYA, Et d’Attendre son Arrivée,

 avec l’Ensemble des Membres de la Délégation qui avait Initié le Lancement de la MARCHE VERTE. »

 

 

 

 

Quand Si Ahmed OSMAN arriva à l’Avion :

Ce fut une Explosion de Joie émanant de toutes les Personnes Présentes.

 

 

 

Si Abdeslam ZENINED,

 

M’expliqua  comment s’étaient Déroulés

Le « DECLENCHEMENT et l’ARRËT »  de la MARCHE VERTE :

 

« Ce fut  S.M. Le ROI, en Personne, qui,

« à partir d’AGADIR et par VIDEO CONFERENCE,

« a Donné l’ORDRE, à 10.30,  d’Entamer la MARCHE.

 

« Et c’est encore Sa Majesté Le ROI

« Qui Ordonna l’ARRÊT de la MARCHE,

« Lorsque nous PENETRÂMES  d’une Cinquantaine de Mètres,

« Au-delà de la FRONTIERE ARTIFICIELLE,

« Entre Tarfaya et le Sahara Occidental.

 

 

 

 

D’abord « La PRIERE »

 

 

 

 

Prêt pour « Marcher » , le « CORAN » à la Main .

 

 

 

 

Participation de la « Femme Marocaine »

 

 

 

Une VUE de la Colonne des MARCHEURS

 

 

 

 

 

Un Jeune « SAHRAOUI »,

Fier de son Drapeau National

   Avançait en TÊTE de la Colonne des Marcheurs Marocains

 

 

 

 

Ce Jour du 6 NOVEMBRE 1975

 

 

Etait pour NOUS « TOUS » , nous les MAROCAINS ,

Un Jour de Gloire et de Bonheur,

 

Un Jour de Rencontre, entre des « FRERES »

Que l’ « HISTOIRE COLONIALE » avait  SEPARES,

 

 

 

 

 

Accueil