²& 

 

COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

 

Paysages de la vie ...

APPEL du 14 Mai 1956

ECOLE de L'AIR - SALON DE PROVENCE

1er ESCADRON AERIEN  des FAR

Aviation des FAR (1960)

CREATION des < FRA > -1964

HISTORIQUE de L'AVIATION des FAR

DERNIERS AVIATEURS de la EA - 56

 ALGER < MAISON BLANCHE > Février 63

AMITIEE Souvent PERTURBEE Octobre 63

 

AVIATION des FAR - POST octobre 1963

DIPLOMATIE HASSANIENNE

DEVELOPEMENT  < FRA > VISION 1967

Ma MISSION aux USA - I

Ma MISSION aux USA - II

 

Mon Ami « MENAHIM »  (  MAROC )

 

Le 20 Août 1953

L'EDUCATION des JEUNES

Les ENFANTS des « MRE »

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

La MARCHE VERTE - 1975

 

COLLEGE MLY YOUSSEF

BEFRA / ERA - MARRAKECH

FORMATION du PERSONNEL < FRA >

 Du < SOCIAL >  à la BEFRA

PROMOTION des AVIATEURS de la EA/56

IL Etait Une Fois Sa Majesté HASSAN II

 

La  PALESTINE de Demain

ANALYSE de TOUTE une < VIE >

FAMILLE < BOUZIANE >

 

TANGER INTERNATIONALE

 

The RABAT AMERICAN SCHOOL 

 

-----------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du « SOCIAL » à la BEFRA

 

Trois Années et Demie

pour Faire « Le BIEN »

 

 

image002

 

Colonel Abdeslam BOUZIANE

Commandant la BEFRA » - MARRAKECH

 

 

 

 

Pendant les « Très Courtes Années » que j’ai Passées à Marrakech ,

 

« Avril 1977   Décembre 1980 » ,

 

En ma Qualité de Commandant de la :

« Base Écoles des Forces Royales Air » ( BEFRA ) ,

 

 

 

Je me suis Occupé de :

 

Instruction Académique et Morale ,

Formation Technique & Professionnelle de nos « Élèves » .

 

 

 

Mais je me suis Tout Particulièrement

Occupé du « SOCIAL » de nos « Hommes » .

 

Je me suis occupé du Social et du Bien-être  du :

« SOUS – OFFICIER  des FORCES  ROYALES  AIR » .

 

 

 

Le « Sous-officier »

Est la Structure de Base de l’Armée  de l’Air .

 

 

Le Sous-officier doit avoir un excellent  MORAL

pour continuer à CROIRE  à sa  MISSION.

 

D’où la nécessité  de l’AIDER  dans sa VIE de Tous les Jours .

 

 

 

 la BEFRA de MARRAKECH,  en « 1979 »  ,

 

Grâce à l’Aide et à la Coopération  Amicale et Bénévole

de DEUX  Magnifiques « HOMMES » :

 

 

 

Le Colonel-Major   Hassan  HATIMI ,

Directeur Général de l’ O.L.M. (Office des Logements Militaires).

 

 

S.E.  Monsieur  Mustapha  TARIK ,

Gouverneur de la Province de Marrakech ,

 

 

L’ai pu « Parachever » , à la BEFRA de Marrakech ,

Une « MISSION » dont Je Rêvais depuis Longtemps !

 

Une « ŒUVRE BENEFIQUE » pour :

« Le SOUS – OFFICIER des FRA »

 

 

 

 

 

Le Premier , Hassan HATIMI,

 

 

image004

 

Feu le Colonel – Major Hassan HATIMI

( à Droite – Lunettes de Soleil )

 

 

M’a aidé à  « LOGER »  mes « Sous – Officiers »  ,

Dans d’excellentes  Conditions,

 

en CONSTRUISANT pour EUX :

 

 

CINQ (5) IMMEUBLES

de VINGT (20) APPARTEMENTS chacun

 

 

UN TOTAL de CENT (100 ) APPARTEMENTS ,

CENT « FAMILLES »  à l'ABRI

 

 

 

image006

 

 

 

image008

 

 

 

 

 

L’Administration de l’ « OLM » à Rabat ,

 

Après un « Appel d’Offre » Réglementaire ,

Sélectionna l’Entreprise «  BELKHALFI » , pour l’exécution des Travaux de Construction des

« Cinq Immeubles » de la BEFRA .

 

 

 

Un jeune « INGENIEUR » Marocain

Etait Chargé de la Surveillance du « Chantier » :

 

« Dans Moins d’une Année »

Me   Dit – il , tout sera Fini ,

très Fier de Travailler pour l’Aviation Royale !

 

 

 

 

Trois Mois plus Tard ,

 

Alors que les « Gros Œuvres » de notre Chantier avaient Très Bien « Progressé » ,

Notre « Ingénieur » vint me voir à mon Bureau de la BEFRA ,

Pour m’ Annoncer qu’il était Obligé d’ « ARRËTER » les Travaux Aujourd’hui même :

 

 

« Tout ce que nous avons Reçu de Monsieur le Directeur

de l’Office des Logements Militaires ( OLM ) ,

Est une Lettre Officielle d’ Intention ,

 

 

« Nous Assurant de sa Volonté de nous Confier

les Travaux des Logements Militaires à Marrakech .

 

 

« Nous avons Dépensé , sur nos Ressources Propres ,

près de CENT Millions de Centimes .

 

« Et notre MARCHE n’est toujours pas Signé

par le Ministère des  Finances.

 

 

« Voilà , mon COLONEL ,

Pourquoi nous Sommes Obligés de Tout STOPPER !

 

 

 

 

Je Réfléchis un Moment, puis je lui dis :

 

«  SI MOHAMMED , vous allez Ecrire au Colonel – Major HATIMI , à Rabat ,

«  une Lettre Officielle, détaillant tous vos Problèmes Financiers ,

«  et vous m’en Donnerai une COPIE, demain matin Samedi .

 

 

« Je Parts ce Week – End pour voir ma Famille à Rabat ,

et je Verrai ce que je Pourrai  Faire pour VOUS .

 

 

Samedi Matin ,

 

SI MOHAMMED m’apporta une COPIE de la Lettre

Adressée à l’Attention du Colonel – Major , Directeur de l’ OLM  :

Lettre jugée par moi , très Satisfaisante .

 

 

Disposant d’un  « Appareil Polaroïd » très performant ,

je prends Cinq ou Six PHOTOS du Chantier Sous – Officiers de la BEFRA ,

 

et je parts pour RABAT et la Base Aérienne de SALE ,

où ma « FAMILLE » Résidait depuis notre Retour de Washington DC , en Mars 1973 .

 

 

 

 

 

Abdellatif GHISSASSI ,

Ministre des FINANCES :

 

Ingénieur des Travaux Publiques ,

Ancien Directeur des Bases Aériennes au Maroc .

 

 

image010

 

 

Monsieur GHISSASSI me Reçoit , Lundi , vers 10 heures du matin ,

 

A son retour de l’Aéroport de SALE ,

où il avait Salué S.E. Monsieur Ahmed OSMAN ,

Premier MINISTRE ,

qui partait en Mission pour l’ Etranger .

 

 

« Bonjour mon Colonel ! Allons dans mon Bureau .

 

 

 

« Si Abdellatif ,

 

« je viens vous voir pour que Vous nous Aidiez ,

Moi et les Sous – Officiers Techniciens de la Base de MARRAKECH .

 

« C’est le PROJET de la Construction de CINQ Immeubles ,

de Vingt Appartements Chacun ,

Pouvant Abriter « CENT FAMILLES d’ AVIATEURS » .

 

 

 

« Les Travaux avaient très bien Commencé .

 

«  Mais l’ Entreprise BELKHALFI , qui a Avancé près de 100 Millions de Centimes

« sans un Contrat dûment Légalisé par le Ministère des Finances ,

« a été Obligée de STOPPER tous les Travaux .

 

«  Voici une COPIE de la LETTRE adressée au Colonel – Major HATIMI de l’ OLM ,

« et Voici quelques PHOTOS du Chantier , prises par moi – même .

 

 

Le Ministre lit la LETTRE ,

Regarde les PHOTOS très attentivement et me dit :

 

« Après juste Trois Mois , c’est un Chantier en Excellente Progression .

« Nous Pouvons le Réaliser cette Année même.

 

 

«  Chez qui le Dossier du MARCHE a été Déposé ?

«  Je crois Savoir qu’il s’agirait de la Personne de Monsieur HASSAR ,

Votre Chef du Bureau BUDGET .

 

 

Monsieur Abdellatif GHISSASSI , Ministre des Finances ,

Appelle par Téléphone son Chef du Bureau BUDGET ,

Confirme l’ Existence Matérielle d’un MARCHE « OLM – BELKHALFI »

et s’ Exprime à Haute Voix :

 

 

 

« Si HASSAR , dit – il ,

Je veux que « ce DOSSIER » soit sur mon Bureau

Aujourd’hui même pour SIGNATURE .

 

« C’est un cas SOCIAL pour l’Armée Royale !

 

 

 

Je REMERCIE le Ministre de m’avoir Reçu ,

Consacré de son TEMPS , et Résolu mon « PROBLEME » .

 

 

 

Les Travaux de Construction des « CINQ IMMEUBLES »

Durèrent « NEUF 9 » MOIS .

 

La Cérémonie de Distribution  des CLEFS

de ces Appartements a été Présidée par :

 

 

« S.E. monsieur MAHJOUBI AHARDANE, alors MINISTRE des PTT »  ,

Désigné par S.M. Le ROI ,

 

pour  le Représenter aux Cérémonies de Fin d’Année

de l’Ecole Royale de l’Air  ( Juillet  1979 )

 

 

 

 

 

N.B.    « La Solde à l’Air »  ( 1979 ) :

 

Nous Sommes toujours dans le Bureau de Monsieur le Ministre des Finances à Rabat .

Les Difficultés de Construction des Logements Sous – Officiers de la BEFRA sont Théoriquement Résolues,

 

 

 

Et Monsieur GHISSASSI de m’Expliquer :

 

La Semaine Dernière ,

 

J’ai été Invité par le Colonel KABBAJ

pour me Rendre , avec lui , à la Base Aérienne de SIDI SLIMANE .

 

Le MINISTERE lui avait Accordé des CREDITS « Importants »

pour Parfaire les Travaux d’Infrastructure de la BASE .

 

 

 

Le Colonel KABBAJ m’Expliqua :

 

" Ici , c’est notre Base de CHASSE ,

Equipée de l’ Avion Supersonique MIRAGE – F1 . "

 

 

Une Visite  Courte ,

 

Mais très Intéressante , du fait surtout de la

« DEMONSTRATION en Vol » d’un Avion MIRAGE - F1 ,

« PILOTE » par l’Aspirant « MAATAOUI Mahjoub » .

 

 

 

MAATAOUI était un très Bel Homme ,

avec une certaine Noblesse de Caractère dans le Regard .

 

Il avait déjà fait une très Remarquable Présentation à la « T.V. Nationale » ,

pour Aider au « Recrutement » de Nouvelles Jeunes Recrues pour  les FRA :

 

 

Mise en route , Roulage , Décollage ,

Montée en Flèche à la Verticale ,

Passage à Grande Vitesse et très Basse Altitude .

Deux Tonneaux , une Boucle , suivie d’ un Atterrissage Impeccable .

 

 

 

 

Le Colonel KABBAJ et Moi – même ,

nous Approchons de l’ Avion , le MIRAGE F1  ,

 

Pour Féliciter et Saluer «  MAATAOUI » ,

Un Brillant PILOTE de CHASSE ,

dans sa Combinaison de Vol Grisâtre qui lui Serre les Jambes .

 

 

 

MAATAOUI  me Dit :

 

 

« MERCI , Monsieur le Ministre  .

«  Mais Sachez que je ne Disposerai pas  , cette Fin de Mois - ci ,

 

« De Suffisamment de RESSOURCES pour REGLER mes  DETTES

« auprès de notre BAKKAL ( Epicier ) ,

« Chez qui nous Faisons tous CREDIT !

 

 

 

 

De Retour dans le « BUREAU » du Ministre :

 

« Monsieur le MINISTRE ,

 

« Vous Pouvez Aider l’Aspirant MAATAOUI ,

« en lui Accordant ses DROITS !

 

 

« Colonel BOUZIANE ,

 

« Quels DROITS ai – je Retirés à monsieur MAATAOUI ?

 

«  Monsieur le Ministre , je suis Obligé d’ Expliquer certaines Données :

 

 

 

« Par DECRET Gouvernemental ,

 

Le PERSONNEL NAVIGANT des FRA

( Pilote , Navigateur , Mécanicien Navigant …) ,

 

« PERCOIT , Mensuellement , une PRIME de RISQUE ,

Appelée « SOLDE à l’AIR »

 

« Plafonnant à l’Indice de Solde 420 pour les Officiers

et à l’ Echelle de Solde N° 2 , pour les Sous – Officiers .

 

«  Moi – même , Monsieur le Ministre ,

« en tant que Colonel et Officier PILOTE ,

" je suis à l’Indice de Solde 640 .

 

« Et l’ Aspirant MAATAOUI , est à l’ Echelle de Solde N° 4 ,

« Depuis l’Obtention de son Brevet Supérieur ( BS ) , i

« Il y a de cela Quelques Années .

 

 

 

 

« Accorder ses DROITS à l’ Aspirant MAATAOUI ,

« C’est SIGNER un Décret MODIFICATIF ,

 

« Qui ANNULE ce Blocage de la SOLDE à l’ AIR

« Qui Date de 1956 , et qui n’a pas Evolué .

 

 

 

 

Monsieur le Ministre des FINANCES :

 

« Colonel BOUZIANE , ce que vous Demandez – là est du FAISABLE ,

«  Mais quel va en être le COÛT FINANCIER ?

 

 

« Monsieur le MINISTRE , au niveau des AVIATEURS ,

nous avons déjà fait des Etudes Informelles ,

« Pour l’Ensemble du PERSONNEL NAVIGANT des  FRA ,

 

« et nous Sommes Arrivés à une Dépense ANNUELLE Globale de :

 

« Cinq Cents Millions de Centimes »

 

 

 

Le MINISTRE :

 

«  Colonel BOUZIANE , si les Données Chiffrées

que vous Avancez aujourd’hui ,

Sont assez Près de la Réalité ,

 

« Alors je vous Direz que NOUS SOMMES PRENEURS !

 

 

 

« Dites à monsieur le Colonel KABBAJ

 

De nous Saisir OFFICIELLEMENT par un ECRIT ,

« Et le Décret sur LA SOLDE à l’AIR sera MODIFIE !

 

 

 

 

MARRAKECH : Juillet 1979 .

 

 

Feu S.M. Le Roi HASSAN II

Est au Salon d’Honneur de l’ Aéroport ,

 

Attendant l’arrivée de la REINE ELISABETH ,

en Visite Officielle au MAROC .

 

 

image012

 

 

« BOUZIANE ,

 

« Comment se sont Déroulées les Opérations de Recrutement

des Elèves – Officiers de  l’Ecole Royale de l’Air ,  cette Année ?

 

 

« Très bien , MAJESTE :

 

« Sur 250 Candidats , tous Bacheliers ,

« Nous avons Retenus 119 Elèves .

 

 

« C’est Parfait .

 

« Vous leur Direz aussi ,

Que leur SOLDE de « Personnel Navigant »

 Sera SUBSTANTIELLEMENT  AUGMENTEE .

 

 

« Merci , MAJESTE !

Et  j’embrasse , avec Amour , la Main de notre ROI .

 

 

 

image014

 

Le Colonel Abdeslam BOUZIANE

Salue S.M. La REINE d’ ANGLETERRE ,

Aéroport de MARRAKECH

 

 

 

 

L’Aspirant MAATAOUI ,

« Patriote & Pilote de Chasse »

 

Affecté à la Base Aérienne de LAAYOUN ( 4ème BAFRA ) ,

dans le « SAHARA MAROCAIN » ,

pour une Mission Temporaire de « Reconnaissance Aérienne » sur  Avion de Chasse ,

 

 

 

L’Aspirant MAATAOUI se Devait de :

Chercher , Identifier , Localiser et Eventuellement « TRAITER »

toute « CONCENTRATION » d’ Eléments Adverses , jugée « DANGEREUSE » .

 

Un Soir , Retour de Mission , au Sud de SMARA ,

Un Missile « SAM – 6 » Touche son AVION :

Dégâts Graves , début de Feu au Réacteur .

 

L’unique SALVATION :

Le « Siège Ejectable » qui , DIEU soit Loué , a Fonctionné !

 

 

 

 

N.B.

 

Un Camarade & Ami de « GEÖLE » de MAATAOUI , à TINDOUF ,

Nous Palera de « LUI »  , Beaucoup plus « TARD » ,

En l’Année 2003 , quand TOUT était déjà FINI .

 

 

 

image016

 

Le Capitaine ( E / R ) Ali NAJAB

 

 

 

MAATAOUI , Accroché à son PARACHUTE ,

Atterrit en Zone Adverse .

 

 

Il est fait « PRISONNIER » du  POLISARIO :

Etait – ce là une Forme de « Désertion Volontaire » à l’ENNEMI ?

 

Et puis il y a eu le « CAMP de TINDOUF » ,

et les Nombreuses Tentatives d’ EVASION .

 

Les ANNEES ont PASSE et les PEINES ENDUREES aussi :

Un « QUART de SIECLE » s’était écoulé ,

depuis que MAATAOUI était l’ INVITE de Marque du « POLISARIO »

 

 

« Maintenant , ça Suffit :

« Cette fois je Parts , quelques en soit les « CONSEQUENCES » .

Je PARTS !

 

 

MAATAOUI avait Remarqué que non loin du CAMP de PRISONNIERS  de TINDOUF ,

Il y avait des « CONTAINERS » Métalliques ,

Abandonnés sur le Sable depuis Belles Lurettes ,

 

 

Et qui avaient Servi au Transport

de l’Aide Humanitaire,

à l’Attention du « POLISARIO » .

 

 

 

 

C’était ça , l’IDEE de « MAATAOUI » :

 

Il se CACHERAIT le Jour dans l’un des CONTAINERS,

Et Tard le SOIR , il en Sortirait ,

Pour La LIBERTE , le MAROC et sa « PETITE FAMILLE » .

 

 

MAATAOUI ne Sortira jamais « VIVANT » de son CONTAINER :

On retrouvera son « CORPS DESSÉCHÉ » ,

Trois Mois plus Tard .

 

 

 

Je Pense que c’était là un Très « GRAND PATRIOTE » !

 

image017

 

 

 

 

 

Mon Ami  « MUSTAPHA  TARIK » ,

 

 

Ancien élève du « Collège Moulay Youssef » , comme Moi ,

 

Ancien Gouverneur de TANGER ,

Aujourd’hui , Gouverneur de MARRAKECH .

 

Décédé  le MARDI 23 MARS 2004 .....

 

ETAIT  UN  HOMME  DE « BIEN ».

 

 

image019

 

 

 

 

GOUVERNEUR de MARRAKECH ,

 

 

 

image021

 

 

 

il a Affecté  , CHAQUE ANNEE ,

( 1978 - 79 et 80 ) ,

 

 

Au titre des « Sous- Officiers » de la Base Aérienne

un certain  Nombre de  « LOTS de TERRAINS »

à usage d’HABITATION :

 

 

Surface  de chaque  LOT : 100 m2

Valeur à l’Acquisition du LOT : 5 .000 Dirhams

Nombre de LOTS  affectés à la BEFRA sur Trois Années :

 

« 250 » LOTS

 

 

QUE  DIEU BENISSE « MUSTAPHA  TARIK »

ET LUI ACCORDE  TOUTE   SA  « MISERICORDE » .

 

 

 

Grâce à sa BONTE  , à  sa CLAIREVOYANCE   :

 

DEUX CENT CINQUANTE (250) FAMILLES de Sous- Officiers « AVIATEURS »

Sont Aujourd'hui :

« PROPRIETAIRES » de leur HABITATION .

 

 

 

 

 

La « DISTRIBUTION et l’AFFECTAION »

de ces LOTS de TERRAINS ,

 

S’est Toujours Déroulée

 dans la TRANSPARANCE la plus TOTALE

Et en COORDINATION avec les AUTORITES Militaires LOCALES

De la « PLACE d’ARMES de MARRAKECH .

 

 

CRITERES d’ AFFECTATION :

 

-        ACIENNETE dans le « GRADE ,

-        RENDEMENT « PROFESSIONNEL » dan la SPECIALITE ,

-         Situation de « FAMILLE »

 

 

image023

 

 

COLONEL « BOUAMAMA »

Commandant la Place d’Armes d de MARRAKECH

 

Le Colonel TLIGHI, Cdt l’Ecole Royale d’ Infanterie ,

FEU le Colonel OULHADJ , Cdt l’Ecole Royale de Gendarmerie .

 

 

 

N.B.

 

Les Années ont Passé ,

depuis que j’ai été « REMPLACE » à la BEFRA ,

Fin 1980 , par « Feu » le Lieutenant Colonel Salah EL MOUCH .

 

 

Et parfois , Occasionnellement , ou par le Simple Hasard , à RABAT ,

 

Un Ancien Sous – Officier « AVIATEUR » de la BEFRA

me « Reconnait » ,

Et vient vers Moi , « Souriant » :

 

 

Merci mon Colonel ,

pour le « LOT de TERRAIN » de Marrakech .

Grace à VOUS , Nous avons maintenant une « MAISON à NOUS » .

 

 

 

 

 

 

Le Hangar de SPORT de l’ ERA :

 

Créée en 1972 , Sous l’Impulsion de Feu le Général Mohammed KABBAJ ,

 

et Dirigée depuis cette DATE par

le Lieutenant - Colonel « Abdelaziz ALAOUI M’RANI » ,

 

L’Ecole Royale de l’Air ( ERA )

 n’avait jamais pu se Doter d’un :

« HANGAR des SPORTS » .

 

 

 

 

Arrivé à la BEFRA / ERA en Avril 1977 ,

 

J’ai été Etonné de Constater que l’Ensemble des Séances de SPORT

 

De l’Ecole Royale de l’Air ,

Se Déroulaient TOUTES  « à l’Air Libre » .

 

 

Je parts donc , sur la Base ,

à la Recherche d’un Local , ou « ABRI COUVERT » :   Rien !

 

Du coté de l’Oliverie de la Base ,

Un Ancien HANGAR Métallique, Fermé depuis des Années ,

« INUTILISABLE » .

 

 

 

 

Je Fais « OUVRIR » , avec Peine

les Immenses et Lourdes Portes Coulissantes ,

 

 

Et y Trouve Toute la « FERRAILLE du MONDE » ,

Abandonnée sur Place , en 1961 ,

Après le Transfert de la Base aux « FAR » .

 

 

Je trouve aussi , dans un Coin du HANGAR ,

« Deux Habitations de Fortune » ,

Aménagées , par Deux Anciens Sous - Officiers , Familles Nombreuses .

 

 

 

Etaient présents avec Moi , plusieurs de « mes Officiers AVIATEURS » .

 

Je m’adresse au Commandant Salah EL MOUCH :

 

« S’il vous Plait , Cdt El MOUCH ,

« Faites que Toute cette FERRAILLE là soit Sortie ,

 

« Puis vous Prendrez Contact avec le Service des DOMAINES ,

« Pour qu’ ils en Disposent  LEGALEMENT !

 

 

 

 

Quelques Mois plus tard :

 

Remis à « NEUF » et Valablement « EQUIPE » ,

Notre Ancien HANGAR , « LEG » de l’Armée de l’Air Française,

 

Deviendra le Haut Lieu des « PERFORMANCES SPORTIVES »

De nos Elèves – Officiers de l’ECOLE ROYALE de l’ AIR  .

 

 

 

 

 

Pour les Deux Familles de « Sous – Officiers »

Qui Squattaient Illégalement l’MMENSE HANGAR ,

Que je Venais de Recevoir en « LEG » de l’Armée de l’Air ,

 

 

J’ai Décidé d’Essayer de leur Construire

 « DEUX PETITES MAISONS , en Guise de TEST !

 

Des Logements «  PILOTES » pour Héberger plus Tard

Les Hommes de Troupe de la BEFRA :

 

 

 

DEUX (02 ) PETITES MAISONS  de plain pied :

 

Trois Pièces , Cuisine , Salle d’eau .

 

La  Sobriété maximum :   pas de Luxe.

 

Les Matériaux  sont FOURNIS par la BASE .

 

 

 

La MAIN d’ŒUVRE « MILITAIRE »  est GRATUITE

 

La MAIN- d’OEUVRE « CIVILE » : TROIS Maçons.

 

(Payés par la BASE sur le Fond du MESS ) .

 

 

 

 

Les Deux « Sous –Officiers » ,

 

Délogés du HANGAR des SPORTS ,

Etaient leur Propre « Chefs de Chantier » .

 

 

 

La CONSTRUCTION des deux  MAISONS a duré :

« TROIS MOIS (3) » .

 

Les  «  DEUX »   MAISONS  ont coûté à la BASE AÉRIENNE :

 

« VINGT  SIX  MILLE  DIRHAMS »  26.000 Dirhams

 

 

N.B. –Ce « PROJET » devait être appliqué à un   Lotissement Militaire pour :

HOMMES de TROUPES  de la BEFRA  :  190 HABITATIONS

 

 

 

Justification des Dépenses :

 

État Détaillé des DÉPENSES ( Matériel et Finances ) établi « Conjointement »

par les Services de l’INFRA et les Services ADMINISTRATIFS de la BEFRA ( Base Aérienne de Marrakech )

suite à la CONSTRUCTION  , sur Terrain Militaire ( Base Aérienne ) ,

de « Deux HABITATIONS » pour Hébergement de Deux « SOUS-OFFICIERS » Anciens

et Classés FAMILLE NOMBREUSE .

 

Ces « Habitations » devaient Constituer le « PROTOTYPE » Model

pour la Construction Future , sur la BASE AERIENNE ,

de MAISONS « HOMME de TROUPE » .

 

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\Logt_Hommes_de_Troupes_1.jpg

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\Logt_Hommes_de_Troupes_5.jpg

 

 

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\Logt_Hommes_de_Troupes_2.jpg

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\Logt_Hommes_de_Troupes_3.jpg

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\Logt_Hommes_de_Troupes_4.jpg

 

 

 

 

Le Colonel BOUZIANE , Relevé de son « COMMANDEMENT » ,

 

-       Le  « Lotissement » Hommes de Troupe

-       Est resté au niveau de  « PROJET » .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Samedi Matin , de l’Année 1980 ,

 

Le Colonel – Major Mohammed KABBAJ ,

Inspecteur des Forces Royales Air ,

Présenta à la Signature de Feu S.M. Le Roi HASSAN II ,

 

 

Une « DECISION »

Portant Nomination du :

Lieutenant – Colonel « Salah  EL MOUCH »

 

Aux Lourdes Responsabilités du Commandement de :

 

 

« L’ECOLE ROYALE de l’AIR

et de la BASE ECOLES des FRA » ,

 

et ce à compter du  « 1er Décembre 1980 » .

 

 

 

MOTIF :

 

« Le Colonel BOUZIANE Demanderait

à se Rapprocher de  sa Famille ,

« Restée à RABAT ! »

 

 

 

 

 

Le Colonel – Major KABBAJ  demanda , Amicalement ,

au Colonel BOUZIANE

 

d’Accepter de bien vouloir Rester en Place

à Marrakech , jusqu’au 5 JANVIER 1981,

 

Afin de Recevoir , comme il avait l’Habitude de le Faire ,

les « Attachés Militaires » ,

Accrédités auprès de l’EMG/FAR ,

 

en Visite Officielle à la BEFRA / ERA .

 

 

 

 

 

N.B. :

 

Le Lieutenant – Colonel Salah EL MOUCH ,

Faisait partie de ces Jeunes Marocains

 

Qui avaient Intégré les Forces Armées Royales

au Lendemain de l’Indépendance du MAROC .

 

 

Il avait été Recruté , Fin des Années Cinquante ,

par le Commandant AUMONT , Officier Coopérant Français

qui Commandait le 1er Escadron Aérien des FAR , Basé à Rabat – Ville .

 

 

Salah EL MOUCH était le  Premier  Elève « SOUS –OFFICIER » ,

Recruté par le Commandant « AUMONT » ,

 

en Qualité de « NAVIGATEUR » ,

 au titre de l’Aviation des Forces Armées Royales .

 

 

Son Premier « GRADE » Distinctif dans l’Armée Royale

Etait Celui de « SERGENT » .

 

 

 

 

 

Le Colonel – Major KABBAJ  

 

« CONFIA » donc la « Noble  Responsabilité » ,

 

de la Formation des Futurs Officiers

 

 Ingénieurs , Pilotes et Mécaniciens ,

 

Des "NOUVELLES"  FORCES ROYALES AIR ( FRA ) ,

 

A un Ex – « SOUS – OFFICIER » ,

Navigateur :

 

 

Quelle Incroyable « PROMOTION » !

 

 

 

 

 

 

DÎNER à BORD de la « JEANNE d’ARC »

( Casablanca : 10 Mai 1974 )

 

 

Le Capitaine de Vaisseau BRAC de la PERRIERE ,

Commandant le Porte Hélicoptères « JEANNE d’ARC » ,

 

nous avait Invités , mon Epouse , Monique BOUZIANE , et moi même ,

à Visiter le Bateau Ecole et à Dîner à Bord , au Carré du Commandant  .

 

 

A « TABLE » , il y avait le Colonel KABBAJ et son Epouse ,

Monsieur Philippe ARDANT et Madame ,

le Lieutenant – Colonel BOUZIANE et Madame ,

et un Autre Couple .

 

 

La Conversation débuta d’une façon tout à fait Anodine .

 

 

Et puis Monsieur Philippe ARDANT ,

Conseiller Culturel auprès de l’Ambassade de France à Rabat ,

s’adressa le plus Sérieusement du Monde au Colonel KABBAJ pour lui Dire :

 

 

 

 

« COLONEL , pour la Majorité des Marocains , Jeunes et Anciens ,

« Vous êtes un HEROS NATIONAL .

 

 

« Quand je vous Regarde ,

« je ne puis m’empêcher de Penser à cet Autre Aviateur ,

« HEROS d’un jour , et qui , Seul , en 1927 ,

« et pour la Première Fois dans l’Histoire de l’Humanité ,

 

« Traversa l’Atlantique Nord , Sans Escale ,

« à bord de son Monomoteur , The Spirit of  Saint Louis .

 

 

« Je veux parler de Charles LINDBERGH ,

« dont le NOM , malheureusement , DISPARAÎTRA

« dans le Brouillard des Affaires Internationales .

 

 

« COLONEL  vous nous avez Montré votre BRAVOURE ,

« aux Commandes de votre Boeing 727 de la RAM , un 16 Août 1972 ,

« alors que des Aviateurs Renégats

« voulaient vous Abattre à partir de leurs Avions de Chasse  F – 5 . 

 

 

« Ce que vous Aviez Fait ce Jour – là était MAGNIFIQUE !

 

 

 

 

« COLONEL Mohammed KABBAJ ,

 

« Que vous RESTE – t – il encore à FAIRE ,

« Pour que Votre LEGENDE PERDURE ?

 

 

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Colonel BOUZIANE\Desktop\SITE-WEB\images\col-khebaj.JPG

 

 

 

Commentaire :

 

Pour le Colonel - Major Mohammed KABBAJ ,

Inspecteur des Forces Royales Air Marocaines ,

 

Et son Officier en Second , le Colonel Kaddour TERHZAZ ,

 

 

La Route Sera Longue et Difficile pour Atteindre

Le « SUCCES » et la « GLOIRE » Éternelle.

 

 

 

Avant d’être un « Agglomérat »

de Matériel Aéronautique Sophistiqué ,

  

Les " FRA "  sont   Avant Tout :

 

Une Assemblée d’ « HOMMES » et de « FEMMES » ,

Qui Aiment leur « PAYS » , Adorent leur « ROI » ,

 

Et ne Demandent qu’à « Vivre en Paix » ,

Dans un « Environnement Sécurisé » ,

 

Où Règne la « Justice et le Bien Être » .

 

 

 

 

Accueil