COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

Paysages de la vie ...

APPEL du 14 Mai 1956

ECOLE de L'AIR - SALON DE PROVENCE

1er ESCADRON AERIEN  des FAR

Aviation des FAR (1960)

CREATION des < FRA > -1964

HISTORIQUE de L'AVIATION des FAR

DERNIERS AVIATEURS de la EA - 56

 ALGER < MAISON BLANCHE > Février 63

AMITIEE Souvent PERTURBEE Octobre 63

 

AVIATION des FAR - POST octobre 1963

DIPLOMATIE HASSANIENNE

DEVELOPEMENT  < FRA > VISION 1967

Ma MISSION aux USA - I

Ma MISSION aux USA - II

 

Mon Ami « MENAHIM »  (  MAROC )

 

Le 20 Août 1953

L'EDUCATION des JEUNES

Les ENFANTS des « MRE »

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

La MARCHE VERTE - 1975

BEFRA / ERA - MARRAKECH

FORMATION du PERSONNEL < FRA >

 Du < SOCIAL >  à la BEFRA

PROMOTION des AVIATEURS de la EA/56

IL Etait Une Fois Sa Majesté HASSAN II

ANALYSE de TOUTE une < VIE >

FAMILLE < BOUZIANE >

 

TANGER INTERNATIONALE

 

The RABAT AMERICAN SCHOOL 

 

-----------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1956 ,

Ils étaient « 12 » AVIATEURS .

 

 

 

        De mémoire d’Aviateur,

 

         La « Division d’Instruction Pilotage – DIP »

           de la Base Aérienne de Marrakech  avait toujours eu pour Mission Principale :

 

                La Formation du Personnel « Sous- Officiers Pilotes » ,

                Répondant aux Besoins de l’Armée de l’Air Française.

 

 

               La Base Aérienne était Commandée par un Officier Supérieur Français

               et la Division d’Instruction Pilotage ( DIP ) était Dirigée par un Officier « Pilote » Français .

 

 

 

                         

                                                     Avion Militaire T - 6

 

                                                                 Avion Ecole North American T- 6

 

 

 

                                                   Fouga Magister - 2

 

 

                                                                           Fouga Magistère  CM - 170

 

                                                           

 

 

 

 

                     Après l’Indépendance du Maroc en 1956

            Et la Création de nos  Forces Armées Royales ( FAR ) ,

 

 

              Il avait été Décidé , très tôt , de Créer une « ARMÉE de l’AIR » , Nationale ,

              avec les Jeunes Marocains , Volontaires

              et Remplissant les « Critères d’Admission » Requis par l’Armée de l’Air Française ,

 

                      Formateur de nos Futures Pilotes et Mécaniciens.

 

 

 

 

 

 

         S.A.R. Le Prince Hériter Moulay EL HASSAN

 

           Demanda à la "France" de nous Aider

           à mettre en œuvre une Unité Administrative à caractère « Aéronautique » ,

           Et qui serait responsable du « Suivi » et de la « Gestion »

           de nos Elèves  Aviateurs « Stagiaires » , au Maroc et en France .

 

 

 

 

            Cette « Unité Administrative » sera Installée sur la Base de « Rabat – Ville » ,

            Portera le Nom de « 1er ESCADRON AERIEN des FAR » ,

            Et sera Commandée par un Officier Pilote Français ,

            du Grade de Commandant :  « Le Cdt AUMONT » .

 

 

 

 

 

         Le « Colonel DAOUDI »

 

           Sera Responsable du Recrutement , au Titre des Forces Armées Royales ( FAR ) ,

           Des Douze ( 12 ) Premiers Elèves Officiers Aviateurs ,

           Destinés à Intégrer « L’Ecole de l’Air » de Salon de Provence , en Septembre 1956 .

 

 

 

 

         Le Général de la CHENELIERE , Commandant « Air Maroc » ,

 

          Organisera pour ces Tout Nouveaux « Elèves Officiers Aviateurs » ,

          Issus de l’Indépendance de notre PAYS ,

 

          Un Voyage d’Information « INTER – MAROC » ,

          Qui leur Permettra de Voir et de Comprendre le « POURQUOI » et la « VALEUR »

          « CULTURELLE » des « INSTALLATIONS AERONAUTIQUES » ,

          Encore « Sous Statut FRANÇAIS »  au_ MAROC :

 

 

           A la Base Aérienne de SALE , 

           Siège de la 8ème Escadre , équipée de l’Avion de Chasse  Mystère IV .

 

           A la Base Aérienne de Marrakech ,

           Siège de l’Ecole de Pilotage pour Elèves  Sous Officiers Pilotes  .

 

           A la Base Aérienne de Meknès ,

           Siège de l’Ecole de Chasse Française , équipée de l’Avion  T – 33 .

 

           A  l’Atelier Industriel de l’Air  ( AIA ) de Casablanca ,

           Agréé  pour la Révision  des  Réacteurs « NENE » 

           qui équipaient certains Avions de Chasse Français .

 

 

 

 

 

 General_de_la_CHENELIERE

 

 

  Première Promotion des Elèves – Officiers « AVIATEURS »

      Stage d’Information : Bases Aériennes Françaises au Maroc

 

   Général de La CHENELIERE & Colonel DAOUDI

 

 

 

           Le_General_de_La_Cheneliere__1956_

 

                Général de La CHENELIERE , Cdt « Air Maroc »

                    Mess des Officiers de la Base Aérienne de « Rabat – Ville »

 

                E.O. Kettani & E.O. Kabbaj ( Septembre 1956 )

 

 

 

 

Voyage_dInformation_inetr_Maroc

 

LINK_YRAINER_No2

Tour_de_Controle_Marrakech

Voyage d'Information

( Inter Maroc ) 

       Avion Militaire Français mis à la disposition

                  des Elèves Officiers Aviateurs

                            « Marocains »

 

Base Aérienne de Marrakech

« Link Trainer» Division d’Instruction Pilotage

 EO. Bouziane , EO. Kettani ,

 EO. Ghaouti , EO. Skiredj

Ecole de Chasse de Meknès

 Starter d’ Entrée de Piste

     EO. Amar , EO. Kettani ,

EO. Ben Saïd , EO. EO. Skiredj , 

     EO. Terhzaz , EO. Ghaouti

 

 

 

Depart_pour_Salon_de_Provence_1956

 

 

Le Grand “DEPART”

  Ecole de l’Air – Salon de Provence -- France

     Rabat – Ville , Septembre  1956

 

 

 

 

 

BEFRA / ERA

 

ECOLE ROYALE de l’ AIR  ( ERA )

MARRAKECH

 

 

S

 

 

 

                                   DECISION ROYALE   ( Mars 1977 )

 

                                   Kabbaj :

 

                                        Je ne vois pas d’inconvénient.

                                                    Je voudrais seulement que tu m’expliques le Mécanisme,

                                                     Dès que j’aurai l’occasion de Te voir.

 

                                                     En tout état de cause , BOUZIANE

                                       Est " Digne"  de  cette Responsabilité .

 

 

                                                              Signature de :  S.M. Le ROI HASSAN II

 

 

 

                                         

               Et c’est Suite à cette Appréciation , Oh ! combien Élogieuse ,

               De la part de Sa Majesté Le ROI HASSAN II ,

               Sur la Personne du "Colonel BOUZIANE" ,

 

                 Que fut Prise la « Décision » de la Nomination de cet Officier Aviateur ,

                 Issu de la « Promotion MOHAMMED V »

                 et Diplômé de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence ,

 

              Aux Hautes Fonctions de :

 

                                    Commandant l’Ecole Royale de l’Air  &

                                    Commandant de la Base Ecoles des FRA .

 

 

 

 

       

      J’ai Commandé :

 

        La Base Ecoles des Forces Royales Air ( BEFRA) 

        Et l’Ecole Royale de l’Air (ERA) de Marrakech

 

          Pendant près de « TROIS ANNEES et DEMI » ,

          Entre Avril 1977 et la mi - Janvier 1981 .

 

 

 

 

           Puis un Samedi après – midi ,

            Feu le Général KABBAJ  Présenta , sans Raison Valable Sérieuse ,

                       à la Signature de S.M. Le ROI « HASSAN II » ,

 

 

La « DECISION » de mon « REMPLACEMENT » ,

à la « GOUVERNANCE » de l’ERA et à la BEFRA ,

 mon Propre Officier ADJOINT , un OFFICIER « ISSU du RANG » ,

Feu le Lieutenant – Colonel « Salah EL MOUCH » .

 

 

 

          MOTIF :

 

          «  Le Colonel BOUZIANE Souhaiterait se Rapprocher de Sa FAMILLE ,

          « Restée à son DOMICILE , sur la Base Aérienne de SALE , Depuis 1973 ,

          « Date de son RETOUR des USA , en Qualité d’ATTACHE MILITAIRE .

 

 

 

 

               Telles étaient les « Volontés »

                 de Feu le Général Mohammed KABBAJ ,

                 Inspecteur des Forces Royales Air Marocaines (FRA) : 

 

            Pilote , Commandant de Bord du Boeing 727 de la RAM :

               N’ avait-il pas Sauvé la Vie de « S.M. Le ROI HASSAN II » , un " 16 Août 1972"  ? 

 

 

                

Commandement_de_la_BEFRA

 

Bureau du Colonel BOUZIANE , Commandant l’ ERA

Voir Photo CADRE de :  SAR Le Prince Hériter « Sidi MOHAMMED »

( En TENUE MILITAIRE d’ « AVIATEUR » )

 

Commandement_de_l_ERA

 

 

 

 

      A la BEFRA ,

      

         Je succédais , en Avril 1977 , suite à mes 350 Heures de « VOL »

          Sur AVION  C- 130 H Hercules  , et la « MARCHE VERTE » ,

          Pour la Récupération du « SAHARA MAROCAIN » ,

 

 

         Je «  SUCCEDAIS » au Lieutenant- Colonel "Abdelaziz Alaoui M’RANI" ,

       un Officier au Destin INCROYABLE  :

 

         Issu du Service des « Transmissions » de l’Armée de Terre ( FAR ) ,

      Et « Capitaine » des Forces Armées Royales ,

 

 

        Il fera une Acceptable Reconversion dans « l’Aviation Militaire » Marocaine en 1964 ,

         Sous le Commandement de Feu le Général Driss N’MICHI ,

        Nouvel Inspecteur des « FRA » ,

        Pour devenir , comme par  « Miracle » , Pilote de Chasse sur « MIG – 17 » .

 

 

 

        Il Sera Nommé « Général de Brigade Aérienne » et « Inspecteur des FRA »  ,

      Après le Décès de Feu le « Général Mohammed KABBAJ » en MAI 1989 .

 

 

 

 

 

       A la Date de ma Prise de Commandement de la BEFRA ( 1977 ) ,

       un Problème Sérieux , « Grave même » ,

       m’ est laissé en "Héritage" par le Colonel  M’ RANI :

 

 

 

       Cinquante Neuf  ( 59 ) « Sous- Officiers Spécialistes »

       Etaient aux Arrêts de Rigueur 

       dans les « Locaux Disciplinaires » de la Base ,

       depuis un Certain Temps :

 

       Ils Refusaient de Travailler,

       et Demandaient leur « Libération » des FRA  .  

 

 

 

 

 

      Un Mois plus Tard ,

 

   « Cinquante Huit » ( 58 ) de ces mêmes Sous- Officiers Spécialistes

       Accepteront de Rejoindre  la Formation Technique dont ils Relevaient ,

       Et Participeront , « Ensemble » ,  à l’Effort Commun de la Base .

 

 

 

     Une Seule Exception : 

 

     Le  S/C BOUIH , le 59ème Sous- Officier réfractaire , Pieux et Barbu ,

      qui continua toujours à espérer une Libération Prochaine :

      Sorti des Locaux Disciplinaires ,

      il n’a jamais posé de Problème à qui que ce soit .

 

 

     Sa Libération il l’obtiendra le « 14 Mai 1978 » ,

      à l’occasion de l’Anniversaire de la Création des Forces Armées Royales :

 

 

 

 

      La BEFRA retrouvera alors sa totale « Quiétude »

      Et sa pleine « Sérénité » .  

 

 

Défilé du 14 Mai 1978  KENITRA

 

 

Anniversaire de la « CREATION » des Forces Armées Royales .

DEFILE du 14 Mai 1978 :  Ville de KENITRA .

« DRAPEAU » de l’Ecole Royale de l’Air « ERA »

 

 

 

 

 

 

      L ’ Ecole Royale de l’Air ( ERA ) du Général KABBAJ

 

      Se voulait une Institution « Élitiste » ,

      Ouverte aux Seuls  "Garçons"  Bacheliers Marocains ,

      Titulaires du Baccalauréat « Sciences Mathématiques »

      et âgés de 18 à 21 ans .  

 

 

 

 

         Le Colonel M’ RANI , Commandant l’ERA depuis 1972 ,

 

          A été  « Responsable » , chaque   Année ,

         de la Sélection et du Recrutement des Candidats Elèves – Officiers pour l’ERA .

 

         Jamais , sous de telles Exigences ,

         les Effectifs « Elèves - Officiers » n’ont pu  Dépasser ,

          Par Promotion et par Année , le Nombre de « Quinze (15 ) Élèves » . 

 

 

 

       Et on se Demande Comment , avec de « TELS CHIFFRES »  on Pouvait FORMER  : 

 

      Les "Dizaines" d’ Officiers Pilotes

      de Chasse , de Transport et d’Hélicoptère ,

      dont le Pays avait BESOIN  .

 

 

     Telle était «  L’ Équation ERA »

     Que le « Colonel M’ RANI » m’avait laissée à Résoudre en Avril 1977 .

 

 

 

 

 

 

        A Monsieur le « Coloel KABBAJ » , Inspecteur des FRA ,

 

          J’ai Demandé l’Affectation , à l’ERA et à la BEFRA ,

          de « Jeunes Officiers » de Choix ,

          Capables , quand ils sont « Bien Orientés et Bien Dirigés » ,

 

          de  Remplir Une « MISION » que je Comprenais Parfaitement , que j’Aimais

          et que je m’Engageais à Assumer avec « Courage et Intégrité » .  

 

 

 

 

         Parmi les Officiers Affectés à Marrakech , deux « Capitaines » , 

         tous les deux Pilotes Opérationnels :

 

-         Le Capitaine Ahmed BOUTALEB ,

 

           Double Formation d’Officier ( USA et France ) , Pilote de Transport ,

           Qualification C-130H et Boeing 707.  

 

 

-         Le Capitaine Mohammed DOUKKALI ,

 

          Diplômé Ingénieur de l’Ecole de l’Air, Salon de Provence  et Pilote de Chasse

          Qualifié sur Avion F – 5A .  

  

 

 

 

         Le  Cne  BOUTALEB prendra le Commandement de la Division d’Instruction Pilotage ( DIP )

        de la BEFRA , Division tenue jusque là par un Lieutenant Colonel Coopérant .  

 

        Le Cne DOUKKALI deviendra Chef de la Division d’Instruction Scientifique et Technique 

        de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) , Division tenue jusque là par un « Capitaine Mécanicien ! » .  

 

        Le Cne Ali EL KHYARI sera confirmé dans ses Fonctions de Chef de la Division d’Instruction Militaire 

        de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) .

 

 

  

 

    L’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) de Marrakech

 

     Sera « Désormais Ouverte » à Tous les Candidats Marocains ,

    "Filles et Garçons"  , Titulaires du Baccalauréat

     Sciences Mathématiques ou Sciences Expérimentales,

     Et Ages de 18 à 21 ans .

 

 

    Les Programmes d’Instruction

     Sont réétudiés  et adaptés à un " Nouveau Cycle de Formation" ,

     Ramené à  « Trois Années » .

 

 

 

  

      Le « NOUVEL INSIGNE » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) ,

 

      Avait été PENSE , en 1979 , par Feu Monsieur Jean Jacques CLOSSET ,

     Deuxième « PRIX de ROME de PEINTURE »

 

     Et Frère de Madame Monique CLOSSET / BOUZIANE ,

   Epouse du Colonel BOUZIANE , Cdt l’ERA .

 

    Jean Jacques CLOSSET s’était Inspiré des « CHEVAUX de MARLY » à PARIS ,

    Pour Dessiner son Merveilleux PROJET

  d’ « INSIGNE » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) .

 

    Ce « PROJET » de Maître , trop BEAU , ne Verra Jamais le Jour .

 

 

 

les cheveaux de Marly

 

Les Chevaux de Marly

 

 

 

 

Ecole Royale de l’Air ( ERA )

 

image001

 

Cérémonie de Fin d’ Année : 1979 / 1980

Adresse en « ARABE » par le Colonel BOUZIANE

 

( TRANSMISE en DIRECT à la TELEVISION NATIONALE )

 

 

 

 

 

 

 

                             Le « GE » de la « BEFRA »

 

 

 

 Le « Groupement Ecoles  --  GE »  de la  « BEFRA » :

 

Etait Responsable du Recrutement et de la Formation  :

des Elèves : « SOUS – OFFICIERS » Spécialistes  des FRA .

 

 

Cette Spécialisation , en Avril 1977 ,

 

Couvrait le « Personnel Navigant » ,

Le Personnel « Mécanicien et Télé – Mécanicien » ,

Et enfin le Personnel du « Service Général » :

                   ( Secrétariat , Comptabilité  … )

 

 

Tous les Elèves « Sous – Officiers »

 Recrutés par les FRA  étaient des « GARCONS » .

 

 

 

 

 Et puis « L’ INNOVATION » Arriva : 

"Recrutement" des Premiers Elèves Sous- Officiers « FEMININS » .

 

 

 

DECISION ,

 

Est Prise , au Niveau de l’Etat – Major Air , pour Lancer :

Le Recrutement de « DEUX CENTS  - 200 »  Jeunes FILLES Marocaines ,

En Qualité d’Elèves « Sous-officiers »   Spécialistes ,

Agées de 18 à 21 ans et Titulaires du Brevet Elémentaire .

 

Cette Responsabilité allait Incomber au Colonel BOUZIANE , Commandant la BEFRA .

 

 

 

 

                        Nous Sommes à la BEFRA de Marrakech –

                               Début « Octobre – 1977 » .

 

 

 

Près de « Trois Cents » Jeunes Filles 

Seront Invitées à venir à la BEFRA pour passer :

 

Les Examens Ecrits de Sélection Académique ,

Et les Examens Médicaux d’Incorporation .

 

 

 

Le Premier Problème Important

qui s’était Posé à Nous était Celui  de  l’ HEBERGEMENT .

 

 

Nous avions du Réserver :

 

Un Grand "BATIMENT" à Deux Étages , tout entier , à nos Jeunes Candidates ,

Où « ELLES » étaient Réparties par « Dortoirs » ,

Pouvant accommoder « DOUZE Elèves »  chacun .

 

 

 

Le COUCHAGE :

 

Lit Métallique Neuf , Matelas Simmons , Draps , Couvertures et Pelochon ,  

En provenance de l’Intendance Militaire de la Base Aérienne .

 

 

 

Le REFECTOIRE  ,

 

 Une "Aile Complète" du Mess Elèves Sous – Officiers

Etait Réservée au Personnel Féminin .

 

 

 

 

Après une Première « NUIT » à la BASE ,

un "Problème Inhabituel" pour nous Tous se Posa :

 

Ces Jeunes Filles avaient un Besoin Pressant

en « SEVIETTES HYGIENIQUES » et en Nombre Important .

 

 

 

Dès qu’on m’annonça l’ URGENCE de la Situation ,

 

Je Convoque mon Officier d’Administration , le Commandant BOURAS ,

Et le Somme d’Acheter, en Grande Quantité , l’Article que nos Invitées Réclamaient .

 

 

Tard dans l’Après midi , BOURAS n’avait encore Rien Fait :

Comme je Réclamais de lui des Explications

sur le Retard Apporté à l’Exécution de mes Instructions ,

 

Il me Répondit qu’il Attendait un « Troisième » Devis de Cession ,

pour Choisir le Fournisseur le « Moins Disant » .

" Ce sont là vos Propres Directives, mon Colonel , en Matières de Marchés Financiers ! " 

 

 

 " C'est Exact , Commandant BOURAS ,

mais Aujourd'hui , je Vous Demande de Prendre n’Importe lequel des Devis Présentés

et d’Acheter , sur le champs ,

les « SEVIETTES HYGIENIQUES » , dont nos Jeunes Filles ont un Urgent Besoin .

 

 

 

 

Au bout d’une Semaine ,

 

Tous les Examens Académiques et Médicaux étaient Terminés ,

Et un Effectif Final de DEUX CENTS  ( 200 ) Candidates

Était Déclarées « Apte Service Militaire Armé »

et Admises comme « Elèves Sous – Officiers » à la BEFRA  .

 

 

 

 

Ma Première Préoccupation

 

Avait été de Choisir le Meilleur « Encadrement Masculin » Possible 

pour ces Jeunes Filles Marocaines ,

Sachant que leurs Parents avaient difficilement accepté de les laisser joindre les "FRA"  .

  

Mon Choix se Porta sur Deux ou Trois Officiers Instructeurs de la DIM ,

en qui j’avais Confiance , Quant à leur MORALITE ,

Et une Dizaine de Sous – Officiers Spécialistes , tous « Mariés » et Chargés de Famille .

 

Nos Jeunes Filles pouvaient maintenant disposer d’un Environnement à « ELLES » ,

Formant un "CADRE Militaire Défini" ,  

où Elles étaient Responsables de leur Déplacement et de leur Vie sur la « BASE » .

 

 

 

LIBERTE de Choix :

 

Leur était Laissée quant à la « SPECIALITE » qu’elles Souhaitaient Suivre ,

dans le Cursus de Formation que Dispensaient les ECOLES du « GE »  de la BEFRA .

 

Beaucoup s’Orientèrent vers « l’ ELECTRONIQUE » ,

Certaines vers la « COMPTABILTE ou le SECRETARIAT » .

 

 

 

  

Une « DOUZAINE » ( 12 ) d’ Elèves S / Off Féminins

 

Me Demandèrent de les Autoriser , à titre Exceptionnel ,

à Suivre des Cours de Formation « PILOTE » .

 

 

 

L’ARGUMENT Avancé :

 

Il y a des GARCONS , Elèves « Sous Officiers Pilotes »  ,

Qui n’avaient que le « BREVET ELEMENTAIRE » ,

Et qui ont Réussi à Obtenir un :

 

           « Brevet Pilote du Premier Degré » .

 

 Nous Disposons , Avancent – Elles , de ce même « DIPLÖME » ,

 Et nous Voudrions Pouvoir , un Jour , Obtenir un « BREVET PILOTE »

 

 

 

 

J’avais alors posé la Question à l’Etat Major du Colonel KABBAJ :

La Réponse de l’EMA / FRA a été « POSITIVE » .

 

 

 

Et me voilà donc Lancé dans cette :  

Extraordinaire « AVENTURE » ,

Unique dans l’Histoire de « l’Aéronautique Militaire Marocaine » :

 

 

ACCOMPAGNER une JEUNE FEMME MAROCAINE ,

Pour qu’ ELLE Puisse DEVENIR « PILOTE de LIAISON »

dans l’ARMEE de l’AIR de S.M. Le ROI du MAROC ,

Un « Pays ARABE & MUSULMAN » .

 

 

 

 

 

Cette « MISSION » , Je la Comprenais Très Bien  :

 

Visite Médicale Particulière , imposée au Personnel « PN » du Cadre Navigant . 

Œuvrer , En vue de Permettre à une Jeune « FILLE » Marocaine ,

Détentrice du Brevet Elémentaire ,

Issue des « Banlieues » de Rabat , de Casablanca ou de Marrakech ,

 

De Pouvoir VOLER un Jour en « SOLO » ,

Sur Avion « AS – 202 BRAVO » ,

 

Dans les mêmes Conditions de Sécurité et de Responsabilité ,

qu’un Camarade , Elève “S/OfF”. Pilote MASCULIN .

 

 

 

                                            AS 202 BRAVO

 

                                      AVION de SELECTION en « VOL » :  AS – 202 BRAVO

 

 

  

Grâce à l’Intérêt et au Sérieux

Que le Nouveau Commandement de la « DIP » ,

Installé par mes soins à la BEFRA ,

 

Apportait à cette « Mission Hautement Symbolique » ,

De Formation de la "Première Promotion" de Jeunes Marocaines ,  

Elèves Sous Officiers « PILOTES » ,

 

 Je m’étais dit qu’en fin de Compte ,

 Je n’étais pas Seul à vouloir que cette Mission Réussisse :

 

                   « Cela Devrait Marcher » .

 

 

 

 

Après des Cours au Sol sur l’Aéronautique en Général

Et des Cours Académiques Spécifiques

sur la Connaissance Technique de l’ Avion AS – 202 Bravo ,

 

Débutèrent des Séances de Sélection en VOL ,

En "Double" , avec un Pilote « MONITEUR »

Qualifié et Affecté à Chaque « ELEVE » .

 

 

Ce Moniteur devait Amener son « Elève Pilote » , une Jeune Fille  Marocaine ,

Après un maximum de Vingt ( 20 ) Séances d’Entraînement Pilotage ,

Au TEST Final de  Sélection « Bravo » .

 

En cas de Réussite , ce « TEST » Permettra à l’Elève de Poursuivre :

Sa  Formation « Perfectionnement » sur Avion Beechcraft T – 34

Puis sur Avion à Réaction  Fouga Magister CM – 170

 

 

 

Toute cette Activité Aéronautique de Sélection en Vol sur Avion « BRAVO »

Se Déroulait sur le Terrain Secondaire de « SIDI ZOUIN » ,

 

 

Terrain non Aménagé sur le Plan :

des Communications « RADIO » ,

et du Contrôle de la de la « CIRCULATION AERIENNE » :

 

C’était là un « Héritage » du PASSE , qui n'avait « Jamais » pu être Corrigé ,

pour des Raisons d’Insuffisances Budgétaires !

 

 

 

Tous les Matins ,

 

 Un Moniteur Pilote « Responsable » ,

 Atterrissait « SEUL » , en Avion AS–202 BRAVO ,

Sur le Terrain de SIDI ZOUIN :

 

Il avait pour  Mission la Régulation du « Trafique Aérien »

à partir des "Moyens Radio" de BORD ,

Pour les « Autres Avions »  de la BEFRA ,

Programmés pour des « Missions de Sélection » sur Avion BRAVO .

 

 

 

Sur les « Douze Candidates » Pilotes Féminins ,

 

« NEUF » Élèves ( 9 ) Sous- Officiers Pilotes ,

Après un Lâché « SOLO » Satisfaisant ,

Semblaient bien Parties pour :

Une « Qualification » Sélection en VOL sur Avion « BRAVO » .

 

 

 

 

 

                  embassy

 

 

 

Le 13 Mars 1978 , Madame « DUKE » ,

L’Epouse de S.E. l’Ambassadeur des « Etats-Unis d’Amérique » à RABAT ,

 

Vint en Visite Officielle à la BEFRA de Marrakech ,

Et Passa toute une Journée avec les « Nouvelles Jeunes Filles » ,

« Elèves Sous- Officiers » des Forces Royales Air .

 

 

Elle les Décrit , comme Suit :

 

« The Young Women in your Air Force ,

“Seem to be Receiving an Excellent Training ,

“ And I was Impressed with the Quality of their Look .

 

 

 

 

Des “Semaines” plus tard ,

Un Vendredi Matin du Mois de Mai 1978 ,

 

 

Après la « Cérémonie » Hebdomadaire des Couleurs sur la Place d’Arme ,

Un Officier de Quart , Contrôleur d’Aérodrome au CLA de la Base ,

Vint me voir « Essoufflé » :

 

 

« Mon Colonel , un Accident Aérien Mortel

 

 « Vient d’avoir lieu sur le Terrain de SIDI ZOUIN .

« Il s’agit d’un Avion AS 202 BRAVO .

« Le Commandant de Bord était le Moniteur PILOTE  « X » , un Adjudant - Chef .

 

« Les deux  PASSAGERES à Bord de son Avion ,

« un "Fait Contraire" à la Réglementation Aéronautique ,

 

« Etaient DEUX Jeunes Filles , Elèves Pilotes ,

« Participant à la Sélection BRAVO :    Mlle « Y » et Mlle « Z » .

 

 

 « Nous avons TROIS Décès , mon Colonel  :

«  Une ENQUËTE est Ouverte . »

 

 C’était vraiment une Terrible Nouvelle , 

    « Douloureuse » pour Nous Tous !

 

 

 

 

L’Enquête Révélera qu’il s’agissait :

 

D’une "ERREUR de COMPORTEMENT" de la part d’un Moniteur Pilote QUALIFIE ,  

Un Adjudant – Chef RESPONSABLE , qui avait placé son AVION au DEPART

en Situation de « SURCHARGE » : 

Deux PASSAGERES ,  Elèves – Pilote de la « DIP » ,

Qui Devaient Rejoindre le Terrain de « SIDI ZOUIN » par la « ROUTE » !    

          ( Deux Passagères :  Anti Réglementaire ) ,

 

 Et en Configuration Proche du « DECROCHAGE » ,

au dessus des grands Arbres ,

 A l’Entrée de la PISTE d’Atterrissage .

 

 

 

 

 

Une Importante Cérémonie Religieuse :

 

 Fut organisée ce même Vendredi sur la Place d’Arme de la Base

 A laquelle fut Convié tout le Personnel Officier et Sous – Officier de la BEFRA .

S.E. Monsieur Mustapha TARIK , Gouverneur de la Province de Marrakech

 Et le Colonel BOUAMAMA , Commandant la Place d’Arme avaient Tenu à y Assister .

 

 

 

« TROIS CERCUEILS » en ACAJOU  étaient bien Exposés :

 

Ils Représentaient la VIE de Trois « ÂMES » ,

 

Qui avaient été à la Recherche d’un Bonheur toujours Lointain

D’un Progrès et d’une Innovation

Que l’ Universalité de notre Monde

N’arrêtait pas de Nous Présenter .

 

 

 

« DEUX CERCUEILS » :

 

 Qui Traduisaient l’Espoir que la "FEMME Marocaine"

 Avait Placé en « ELLE – MÊME » ,

 Pour Essayer de se Frayer un "CHEMIN" Personnel ,

 Dans une Société Dirigée principalement par l’ HOMME .

 

 

 

L’ETAT – MAJOR AIR  du Colonel Mohammed KABBAJ :

 

Décréta :  l’ « ANNULATION » Immédiate

Du Programme de Formation « PILOTE »

Pour les Elèves Sous – Officiers ,

Du « SEX FEMININ »  , cette même Année 1978 .

 

 

 

    

 

Il Faudra Attendre « Vingt Neuf Années – 29 Ans » ,

 

Après cette DECISION de Commandement de « 1978 » ,

Interdisant Définitivement l’Accès de la Femme

A la Formation « PILOTE » ,

 

Pour qu’enfin , une « Autre » Jeune Fille Marocaine ,

 

« Elève – Officier » de l’Ecole Royale de l’Air (ERA ) ,

Puisse , cette fois – ci , en 2007 ,  

Faire sa « Sélection  en VOL » sur Avion  AS 202 BRAVO ,

Et son « Lâché Avion » sur bi - Réacteurs T - 37 .

 

 

  

Vingt Neuf  ( 29 ) Années de Retard Technique et « SOCIETAL » , 

 

Pour Atteindre un « Progrès Inéluctable » ,

Et Autant de « Potentialités » Humaines Gaspillées.

 

 

 

 h2

 

 

h3

 

SELECTION   « BRAVO »

Lâché  AS 202 BRAVO + Arrosage Traditionnel

(  ERA &  DIP :  2007 )

 

                

 

                                   

 h1

 

 

Vol en Double sur Avion Bi – Réacteurs « T -37 »

 

 

 

 

     Avion_dEntrainement_T-37

 

Transition « REACTEUR » : CESSNA – T 37

 

 

COMMENTAIRE :

 

Après le Décès de Feu le Général de Brigade Aérienne Mohammed KABBAJ , en MAI 1989 ,

Le Colonel Abdeslam BOUZIANE est Nommé « Chef de la DIVISION ECOLES » de l’Etat – Major Air .

 

Le Colonel – Major Abdelaziz ALAOUI M’RANI

Assume les « RESONSABILITES » suivantes :  « INSPECTEUR des FRA » .

 

 

 

En JUILLET 1990

 

Le Colonel BOUZIANE  , Secondé par le Capitaine « DOGHRI »

PILOTE de CHASSE Confirmé et Commandant de la « DIP » de MARRAKECH ,

 

 

VISITENT la BASE AERIENNE de « RANDOLPH - AFB » ,

TEXAS – USA .

 

Une des Missions de la Base Aérienne :

La Formation des Officiers «  INSTRUCTEUR PILOTE »

Sur AVION « CESSNA – T 37 » .

 

RESULTAT de cette VISITE « AMICALE » :

 

Le Capitaine BENNANI , Officier Instructeur PILOTE à la « DIP »

Est Désigné pour Suivre un COURS de Perfectionnement PILOTE aux USA ,

 

Pour la « DIP » de la BEFRA de MARRAKEH

           L’ USAF Fera un DON GRACIEUX de « X » AVIONS T – 37                                                                           

 

En Remplacement du Traditionnel :

« FOUGA » Magister CM – 170 .

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre à Marrakech :

« Madame Jacqueline AURIOL »

( 31 Décembre 1978 )

 

 

 

 

  TROIS Couples d’Amis

  Programmèrent de Fêter Ensemble le « REVEILLON » du Nouvel An 1979 ,

  Au « CLUB MEDITERRANNEE » de MARRAKECH :

 

 

 Il s’agissait de Monsieur Abdeslam ZENINED , Ministre du Tourisme , et son Epouse ,

 Du Colonel Taïeb BAÏNOUTI , Officier des FRA , et son Epouse ,

 Du Colonel Abdeslam BOUZIANE , Commandant l’ Ecole Royale de l’Air

et la Base Aérienne de Marrakech , et son Epouse .

 

 

Par un Heureux Hasard , ce Vendredi soir , Jour même de notre  Réveillon ,

Madame BOUZIANE Reconnut dans l’ importante Assistance du CLUB MED ,

Madame "Jacqueline AURIOL" , Première Femme Française ,

Pilote de Chasse sur « AVION à  REACTION » .

 

 

 

jak

 

 

Madame Jacqueline AURIAUL – PILOTE de CHASSE

 

 

 

 

         Mme AURIOL était accompagnée d’une Amie ,

 

         Maître Marie SENECHAL , Avocate Internationale ,

         Ayant Participé à la Défense de Monsieur Ahmed BEN BELLA

 

         Et des Cinq Co – Dirigeants du FLN , Arrêtés au dessus de l’ALGERIE ,

        Suite au « DETOURNEMENT » de leur « AVION » , en Date du 22 Octobre 1956  .

 

        Monsieur Ahmed BEN BELLA ne sera Libéré que le 19 Mars 1962 ,

        Année de la Proclamation de l’  "INDEPENDANCE" de l’ ALGÉRIE .

 

 

 

 

       Je me Présente à  « ELLE »  :

 

        « Colonel BOUZIANE , Commandant la Base Aérienne et l’Ecole Royale  de l’Air de Marrakech  .

       « Pourriez vous nous Faire l’Honneur de vous Joindre à nous , à notre Table ,

       " En compagnie de Monsieur Abdeslam ZENINED , Ministre du Tourisme ?

 

        Elles Acceptèrent , avec Plaisir ,

        Et nous Passâmes Tous un Très Agréable Réveillon au « CLUB MED » de Marrakech  .

 

 

 

 

       Minuit Passé , avec ses Eclats de Joie et sa Vitalité ,  

       Je Demande à Madame AURIOL et à son Amie , Madame SENECHAL ,

       De nous faire le Plaisir de Venir « DINER » au Mess des Officiers de la Base Aérienne ,

       Le "LUNDI" qui suivait , vers 19.30 heures .

 

       Un petit groupe de Jeunes Sous – Lieutenants de l’Ecole Royale  de l’Air (ERA) ,

       Choisis parmi les Meilleurs Elèves , seront Invités à ce DINER ,

       Pour Faire la Connaissance de Madame AURIOL , et Parler avec Elle de l’Aéronautique Française Moderne .

 

       Les Deux Charmantes Dames Acceptèrent mon Invitation :

       Un Véhicule de Service des Forces Royales Air  les Prendrait , Lundi Soir ,  

       à  leur Résidence à l’ Hôtel MAMOUNIA .

 

 

 

      Il était 13 heures de l’Après – midi  ,

 

         Ce très particulier premier Lundi de l’Année 1979 ,

         Quand le Standard Téléphonique  de la Base m’appela pour me Passer l’ Appel d’un Ami ,

         SE Monsieur Ahmed SNOUSSI , Ambassadeur et Proche Conseiller de S.M. Le ROI .

 

 

     « Colonel BOUZIANE ,

 

        "Je Crois Savoir que vous  Recevez à DINER ce Soir ,

        « Au Mess des Officiers de la Base , Madame Jacqueline AURIOL .

 

      « C’est Exacte Monsieur l’Ambassadeur .

 

 

        « PARFAIT .  

 

         " Alors Sachez que S.M. Le Roi HASSAN II , qui Séjourne à Marrakech en ce moment ,

          "Vous Communique que Madame AURIOL vient d’être Elevée au Rang de COMMANDEUR

         " Dans le Grade de la LÉGION d’ HONNEUR Française

 

        « De ce fait , Sa Majesté Le ROI vous Demande de la FELICITER en Son Nom Personnel ,

         " pour cette Magnifique PROMOTION . 

 

        «  IL vous Envoie , pour la Circonstance ,

        " un Gâteau Royal , une COURONNE en CHOCOLAT ,

         "que vous Servirez comme « DESSERT » à Table , après le Dîner .

 

 

        « Ce Sera fait , Monsieur l’ Ambassadeur .

       « Veuillez Transmettre Tous nos Respects et nos Remerciements à Sa Majesté Le ROI » .

 

 

 

 

      A 19.30 précises ,

 

      Le Véhicule de Service , une AUDI 100 Bleu , Immatriculée « FRA » ,

     S ’Arrêta devant le Mess Officier , et nos Deux « INVITEES » se montrèrent

     Aux Officiers Aviateurs Cadres de l’ Ecole Royale de l’Air accompagnés de leurs Épouses ,

     Ainsi qu’au Petit Groupe des « SIX » plus Brillants Elèves – Officiers  de l’Ecole Royale de l’Air ,

     Désignés par le Colonel Commandant l’ERA & la BEFRA  .

 

 

 

    Je suis Chargé des « Présentations » :

 

      Lieutenant Colonel  EL MOUCH , Commandant en Second de la Base  et de  l’ Ecole Royale de l’ Air ( ERA ) ,

      Capitaine DOUKKALI , Directeur de l’ Instruction Scientifique et Technique  ( DIST ) ,

      Capitaine KHIYARI , Directeur de l’ Instruction Militaire ( DIM ) ,

      Capitaine BOUTALEB , Commandant la Division d’ Instruction Pilotage ( DIP ) ,

 

      Je Présente Individuellement les SIX Meilleurs Elèves de l’ ERA ,

      Dont le Sous Lieutenant EL AYACHI , un Télémécanicien , pour qui j’avais beaucoup d’ Estime .

 

 

 

    La VISITE , précédant le Dîner ,

 

    Prit très vite une Tournure naturellement « INFORMELLE » ,

    Et des Discussions Amicales se Multiplièrent et Touchèrent les Sujets  les plus Variés .

 

    La Curiosité de Mme AURIOL se Porta sur une  Ancienne « PHOTO » ,

   Très Grand Format et Cadre Doré , représentant un « AVION » Militaire  Français

    Datant de la Première Guerre Mondiale et Exposée en Place  Centrale

    Sur le  Mur Principal du Salon Marocain au Mess des Officiers  .

 

 

 

    J’ Explique :

 

    « Madame AURIOL , cette Photo avait été prise sur notre Présente  Base Aérienne de MARRAKECH ,

    " Mais elle a été Prise en l’Année 1927 .

 

   « Les Personnalités Marocaines , en Djellabas et Burnous Blancs , en Arrière plan de l’ Avion ,

   " Accompagnaient l'Invité d'Honneur , Son Altesse Le Prince Moulay IDRISS , Oncle de S.M. Le Roi HASSAN II .

 

   « Ces Personnalités étaient les Invités des Autorités Françaises de l’ Époque ,

   " Chargées de leur Présenter un  Avion , de Bombardement et de Reconnaissance ,

   " Datant de la Première Guerre Mondiale , le BREGUET  BR 14 . »

 

 

 

    breg  

 

  Breguet  BR 14

        Base Aérienne de Marrakech – 1927

 

 

 

 

En fait , cet Avion , le Breguet BR 14 , faisait partie de la Flotte des Aéronefs

mis à la Disposition de : l’  « AERO POSTALE » ,

 

Première Société Aéronautique Française ,

Responsable du Transport du « COURRIER » entre la France ,

le Sénégal ( Dakar ) et l’Amérique du Sud .

 

 

     En Octobre de cette même Année 1927 ,

Antoine de Saint Exupèry , Pilote de Chasse et Écrivain ,

fut nommé «Chef d’Aéroplace » à Cap Juby , notre TARFAYA  d’aujourd’hui  .

 

Il y Restera 18 Mois , Assumant les Missions Opérationnelles et Techniques

de Chef de Relais sur la Trajectoire du Courrier de l’Aéropostale .

 

C’est à Cap Juby , à la lisière du Désert Marocain  et de l’Océan Atlantique ,

Que Saint Exupéry Pensa et Ecrivit son Livre Posthume :  «  CITADELLE » .

 

 

 

 

 Madame AURIOL a eu ensuite la gentillesse de nous « Parler d’Elle – même » ,

et de sa Vie d’Aviatrice .

 

 

 Elle Parla surtout à nos Jeunes Sous – Lieutenants de l’ Ecole Royale de l’Air .

 

 Elle s’assit dans un coin du salon marocain du Mess – Officiers ,

équipé d’épais matelas de laine moelleux , recouverts de tissus en brocards

et  Elle Parla , au Centre des Jeunes Aviateurs et des moins Jeunes :

 

 « Je suis , dit – elle , la belle – fille  du Président  Vincent AURIOL ,

 " Président de la République Française , de 1947 à 1954 .

 

 « J’ai été la Première Femme Française , sanglée dans le Cockpit d’un Avion de Chasse ,

 " Prête à Passer le Mur du Son ,

 " Sur la piste d’envol du Centre d’Essais en Vol ( CEV ) de Brétigny , le 29 Août 1953 .

 

 « A 36 ans , je détenais déjà le record féminin de Vitesse ,

 " Avec  plus de 818 km/h , sur VAMPIRE et de 2.038 km/h  , sur MIRAGE III » .

 

 

 

 

 Un jeune Sous – Lieutenant parla de l’ ACCIDENT de Mme AURIOL et demanda des Explications .

 

 

 « J’étais PASSAGERE dans un Hydravion .

 

 « A l’ Atterrissage , ou pour être plus Exact , à l’ Amerrissage , l’Appareil Heurta Violemment le « PLAN d’ EAU »  .

 « De cette malheureuse et terrible Collision , mon VISAGE a été Meurtri et Déchiré .

 « Il m’aura fallu plus de Deux Années de Chirurgie Réparatrice , aux USA principalement ,

 " Avant d’arriver au Personnage que je suis Aujourd’hui  et que vous Voyez .

 

 « Malgré mon Accident et Malgré mes deux Années de Chirurgie aux USA ,

 " j’ai pu , de Retour en France , Réintégrer le CEV

 " et Réussir au Concours d’Entrée à  l’ EPNER ( Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception ) ,

 " devenant ainsi la Seule Femme au Monde à obtenir ce DIPLÔME Prestigieux .

 

 

 

 « Colonel BOUZIANE ,

 

 " Je Formule ici le Voeux , que très bientôt  ,

 « les Forces Royales Air Marocaines » auront leur :

 

                                         "Première FEMME , Pilote d’Essai"

 

 

 

 

 Le « DÎNER » est Servi :

 

 Trois Tables Basses , à la Marocaine dans le Salon Arabe .

 

 Je Présidais , avec Madame Bouziane , la Table Ronde N° 1 . 

A  cette Table avaient prit place Madame Auriol et Madame Sénéchal .

 

 Les Serveurs du Mess , des Aviateurs , en Veste Blanche et Pantalon Noir , portaient tous un Nœud Papillon Noir .

 

 

 

 On sert le DINER :

 

 Un premier TAGINE : Poulet de Ferme Braisé aux Olives et aux Amandes .

 Deuxième TAGINE : Viande de Veau Tendre aux Coins Sucrés et Verglacés .

 Le Traditionnel COUSCOUS :  Viande et les Sept Légumes de Saison .

 

 

 

 Les Serveurs Débarrassèrent la Table

 Et Apportèrent toute la Panoplie des « Ustensiles » et « Ingrédients »

 nécessaires pour Préparer sur Place , et Servir devant nous , le THE à la MARRAKCHI .

 

 

 

 Mais avant qu’on ne Commença à Distribuer les Verres de Thé ,

 Je fis Signe au Directeur du Mess d’Apporter le Gâteau « DESSERT » 

 et de le Poser sur  notre Table .

 

                      

                                                               Cdt_ERA1979

 

 

 

 Je PARLE :

 

 « Madame Jacqueline AURIOL ,

 

  " Au Nom de Sa Majesté le Roi HASSAN II ,

 

  " J'ai l’Honneur de Vous Transmettre , ici même ,

  " à la Base Aérienne des Forces Royales Air de Marrakech ,

  " et en cette Année Heureuse 1979 ,

  " Les plus Chaleureuses Félicitations de notre ROI , à l’Occasion de Votre :

 

                              Nouvelle Promotion dans le Grade

                De la LEGION  D’ HONNEUR Française ( Commander ) .

 

 « Sa Majesté le Roi HASSAN II  Nous Honore

 En nous envoyant le Merveilleux DESSERT que voici :

 Une "Couronne Royale" en Chocolat .

 

 

 

 

 

 Madame AURIOL était Ravie , …

 

Mais du fait qu’ « ELLE » nous a malheureusement Quitté ,

en Février de l’Année 2.000 , à l’ Age de 82 ans  ,

 

je Veux Garder dans mon Cœur ,

 

les Très Belles Phrases qu' ELLE avait Prononcées en  Remerciement

aux Félicitations de Feu Sa Majesté le Roi HASSAN II , Roi du MAROC .

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa Majesté La Reine d'Angleterre

à MARRAKECH

 

 

 

     En Juin 1979 ,

 

       Feu S.M. Le ROI HASSAN II

         Etait au Salon d’Honneur de l’Aéroport Civil de Marrakech :

         Il Attendait l’Arrivée de l’Avion Personnel 

         De Sa Majesté la REINE d’Angleterre, ELISABETH II  .

 

 

 

Hassan II , la Sagesse Incarnée

 

 

 

       Comme je m’apprêtais à Le Saluer , S.M. Le ROI me demanda :

     « Comment se sont passés les Opérations de Recrutement

     « à l’École Royale de l’Air  cette Année ?

 

 

 

    « Très bien , Majesté :

 

      " Nous avons reçu un total de Deux Cent Cinquante (250) Candidats Bacheliers ,

 

      "  Et après les Examens Écrits de Sélection et les Visites Médicales Particulières ,

 

      "  la « Commission de Recrutement » a retenu la Candidature de :

 

 

      " Cent Dix Neuf ( 119 )  Élèves  Officiers ,

      « dont Deux ( 2 ) Jeunes Filles .

      « C’est un Nombre Exceptionnel , Majesté ».

 

 

 

        S.M. Le ROI ajouta :

 

      « Vous leur direz que leur Solde va être Substantiellement Augmentée .

      « Un Texte de Loi vient d’être Signé , levant les Barrages Administratifs

      " qui Bloquaient  ,  pour le Personnel Navigant , la Prime de Risque à l’Indice , 420 pour les Officiers

      " et à l’Echelle de Solde N° 2 , pour les Sous – Officiers .

 

        Je salue S.M. Le ROI :        «  Merci ! Majesté . »

 

 

                                     

                              Reine d'Angleterre MARRAKECH - 1979  

 

                                      Visite Officielle au MAROC – MARRAKECH

                                           De Sa Majesté « La REINE d’ANGLETERRE »   

 

 

 

 

 

 

École Royale de l'Air

Fête de Fin d' Année - Juillet 1979

 

 

         Le 30 Juillet 1979

 

          Etait la Journée de Fin d’Année Scolaire de l’Ecole Royale de l’Air.

 

           Pendant toute la Journée d’Importantes Manifestations avaient été Programmées :

 

 

-         Journée Aéronautique « Base Portes Ouvertes » .

-        Exposition Statique de chacun des Aéronefs en service dans les FRA

-         Démonstration en Vol des Aéronefs de la BEFRA .

-         Présentation et Démonstration en Vol de la :

 

                            Patrouille Acrobatique Américaine :

                        « Les Thunderbirds » .

 

 

 

 

    A « Cinq Heures de l’Après – Midi :  

 

 

   Cérémonie d’Inauguration :

 

   « Cinq Immeubles » d’ Hébergement

  pour  « Sous – Officiers » de la BEFRA ,

 

 

                           ph13 

 

                                       Un des « CINQ » IMMEUBLES OLM de la BEFRA ,

 

    Construits par l’Office des Logements Militaires (OLM)

    en un Temps Record de « Neuf Mois » .

 

    Chaque Immeuble comporte « Vingt » Appartements ,

 

    Soit un Total de « CENT » Appartements,

    pour « LOGER » 100 Familles de « SOUS –OFFICIERS AVIATEURS » ,

   « CADRES SUBALTERNES des FRA » ,

 

 

    S.E. Monsieur Mahjoubi AHARDANE ,

   alors Ministre des PTT , avait été désigné ,

    par « S.M. Le ROI HASSAN II » , pour Présider :

 

    la « Cérémonie de Remise des Clés »

    aux « Bénéficiaires » des NOUVEAUX LOGEMENTS MILITAIRE ! .

 

 

 

 

    A « Dix Neuf Heures » :

 

    Monsieur Mahjoubi AHARDANE 

 

     Présidera la Traditionnelle Cérémonie de « Fin d’Année » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA )

    et Remettra les « Diplômes de l’ERA » aux Officiers  sortant ,

     Titulaires du Grade de « Sous – Lieutenant .

 

 

   Cette Cérémonie se déroule sur la Nouvelle Place d’Arme de l’ERA ,

   sous l’Eclairage des Immenses « Lampadaires » ,

    installés Gracieusement par la « RADEMA » ,

   grâce à la Participation du Conseil Municipal de la Ville de MARRAKECH .  

   

 

 

 

    A « Vingt Une Heures » :

    C’est le « DINER » au Mess des Officiers de la « BEFRA » .  

 

 

 

   « Le 30 Juillet 1979 » 

 

   Aura été pour le « Colonel » ,

  Commandant la Base Ecoles des Forces Royales Air et l’Ecole Royale de l’Air ,

  ainsi que pour l’Ensemble des Officiers et Sous – Officiers de la BEFRA / ERA , conjointement ,

  Une Journée absolument « Merveilleuse » ,

 

  Une Journée qui restera Gravée dans la « Mémoire » des Jeunes Marrakchis

  qui ont pu Voir , Toucher , Sentir dans leurs Tripes  et Comprendre

  l’Armée de l’Air Marocaine et « Chérifienne » ,

  à laquelle ils Appartiendront, peut - être , un JOUR.

 

 

 

  Monsieur « Ibrahim Al  HARRI »

 

   Etait Professeur d’Arabe

  au Collège Royal Préparatoire aux Techniques Aéronautiques ( CRPTA )  

   Dirigé à l’Epoque par "le Lieutenant FRINDOU" .

 

 

   Le Professeur « El  HARRI » était aussi un « Grand POETE Arabe » .

 

   Comme nous Tous ,

   il avait Vécu à la « BEFRA / ERA » cette JOURNEE du 30 Juillet 1979 .

 

 

   Mais LUI , il avait pu mieux faire que "Nous" ,

 

   Il avait , dans la Nuit , écrit en Arabe ,

   un  « POÈME » à la Gloire de l’Armée de l’Air Marocaine .

 

 

                        Ce « POÈME » a maintenant TRENTE ( 30 ) Années d'âge.

 

        Un_Poeme_en_Arabe

 

 

Colonel Abdeslam Bouziane

Commandant l'École Royale de l'Air

 

Juillet 1979 -  Marrakech

 

        

 

Accueil