COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

Prince & Pilote d’Avion

 

Officier du Roi

 

Ecole de l'Air (1956)

 

1er Escadron Aérien des FAR

 

Aviation des FAR (1960)

 

Historique de l’AVIATION des FAR

 

Les Derniers  AVIATEURS EA 56

 

ALGER(Maison Blanche)

 

 ALGER : Amitié Perturbée

 

Aviation FAR post Oct 63

 

Forces Royales Air

 

Diplomatie

 

Développement FRA

 

Ma mission aux USA - I

 

Ma mission aux USA - II

 

AVIATEUR & PATRIOTE

 

L'EDUCATION DES JEUNES

 

Marche Verte

 

BEFRA/ERA

 

 Du SOCIAL  à la BEFRA

 

Formation personnel FRA

 

Promo Aviateurs EA-56

 

A Mes Amis « AVIATEURS »

 

Famille Bouziane

In Memory « COLLEGE MLY YOUSSEF »

 

Une Certaine Lecture du CORAN

 

 

 

 

CV EN IMAGES

ANALYSE de toute une VIE

 

Mon Ami « MENAHIM »

 

TANGER  « Inter. »

-----------------------------------

- IL ETAIT UNE FOIS …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1956 ,

Ils étaient « 12 » AVIATEURS .

 

 

 

        De mémoire d’Aviateur,

 

         La « Division d’Instruction Pilotage – DIP »

           de la Base Aérienne de Marrakech  avait toujours eu pour Mission Principale :

 

                La Formation du Personnel « Sous- Officiers Pilotes » ,

                Répondant aux Besoins de l’Armée de l’Air Française.

 

 

               La Base Aérienne était Commandée par un Officier Supérieur Français

               et la Division d’Instruction Pilotage ( DIP ) était Dirigée par un Officier « Pilote » Français .

 

 

 

                         

                                                    

 

                                                                 Avion Ecole North American T- 6

 

 

 

                                                  

 

 

                                                                           Fouga Magistère  CM - 170

 

                                                           

 

 

 

 

                     Après l’Indépendance du Maroc en 1956

            Et la Création de nos  Forces Armées Royales ( FAR ) ,

 

 

              Il avait été Décidé , très tôt , de Créer une « ARMÉE de l’AIR » , Nationale ,

              avec les Jeunes Marocains , Volontaires

              et Remplissant les « Critères d’Admission » Requis par l’Armée de l’Air Française ,

 

                      Formateur de nos Futures Pilotes et Mécaniciens.

 

 

 

 

 

 

         S.A.R. Le Prince Hériter Moulay EL HASSAN

 

           Demanda à la "France" de nous Aider

           à mettre en œuvre une Unité Administrative à caractère « Aéronautique » ,

           Et qui serait responsable du « Suivi » et de la « Gestion »

           de nos Elèves  Aviateurs « Stagiaires » , au Maroc et en France .

 

 

 

 

            Cette « Unité Administrative » sera Installée sur la Base de « Rabat – Ville » ,

            Portera le Nom de « 1er ESCADRON AERIEN des FAR » ,

            Et sera Commandée par un Officier Pilote Français ,

            du Grade de Commandant :  « Le Cdt AUMONT » .

 

 

 

 

 

         Le « Colonel DAOUDI »

 

           Sera Responsable du Recrutement , au Titre des Forces Armées Royales ( FAR ) ,

           Des Douze ( 12 ) Premiers Elèves Officiers Aviateurs ,

           Destinés à Intégrer « L’Ecole de l’Air » de Salon de Provence , en Septembre 1956 .

 

 

 

 

         Le Général de la CHENELIERE , Commandant « Air Maroc » ,

 

          Organisera pour ces Tout Nouveaux « Elèves Officiers Aviateurs » ,

          Issus de l’Indépendance de notre PAYS ,

 

          Un Voyage d’Information « INTER – MAROC » ,

          Qui leur Permettra de Voir et de Comprendre le « POURQUOI » et la « VALEUR »

          « CULTURELLE » des « INSTALLATIONS AERONAUTIQUES » ,

          Encore « Sous Statut FRANÇAIS »  au_ MAROC :

 

 

           A la Base Aérienne de SALE , 

           Siège de la 8ème Escadre , équipée de l’Avion de Chasse  Mystère IV .

 

           A la Base Aérienne de Marrakech ,

           Siège de l’Ecole de Pilotage pour Elèves  Sous Officiers Pilotes  .

 

           A la Base Aérienne de Meknès ,

           Siège de l’Ecole de Chasse Française , équipée de l’Avion  T – 33 .

 

           A  l’Atelier Industriel de l’Air  ( AIA ) de Casablanca ,

           Agréé  pour la Révision  des  Réacteurs « NENE » 

           qui équipaient certains Avions de Chasse Français .

 

 

 

 

 

 

 

 

  Première Promotion des Elèves – Officiers « AVIATEURS »

      Stage d’Information : Bases Aériennes Françaises au Maroc

 

   Général de La CHENELIERE & Colonel DAOUDI

 

 

 

          

 

                Général de La CHENELIERE , Cdt « Air Maroc »

                    Mess des Officiers de la Base Aérienne de « Rabat – Ville »

 

                E.O. Kettani & E.O. Kabbaj ( Septembre 1956 )

 

 

 

 

 

Voyage d'Information

( Inter Maroc ) 

       Avion Militaire Français mis à la disposition

                  des Elèves Officiers Aviateurs

                            « Marocains »

 

Base Aérienne de Marrakech

« Link Trainer» Division d’Instruction Pilotage

 EO. Bouziane , EO. Kettani ,

 EO. Ghaouti , EO. Skiredj

Ecole de Chasse de Meknès

 Starter d’ Entrée de Piste

     EO. Amar , EO. Kettani ,

EO. Ben Saïd , EO. EO. Skiredj , 

     EO. Terhzaz , EO. Ghaouti

 

 

 

 

 

Le Grand “DEPART”

  Ecole de l’Air – Salon de Provence -- France

     Rabat – Ville , Septembre  1956

 

 

 

 

 

BEFRA / ERA

 

ECOLE ROYALE de l’ AIR  ( ERA )

MARRAKECH

 

 

 

 

 

                                   DECISION ROYALE   ( Mars 1977 )

 

                                   Kabbaj :

 

                                        Je ne vois pas d’inconvénient.

                                                    Je voudrais seulement que tu m’expliques le Mécanisme,

                                                     Dès que j’aurai l’occasion de Te voir.

 

                                                     En tout état de cause , BOUZIANE

                                       Est " Digne"  de  cette Responsabilité .

 

 

                                                              Signature de :  S.M. Le ROI HASSAN II

 

 

 

                                         

               Et c’est Suite à cette Appréciation , Oh ! combien Élogieuse ,

               De la part de Sa Majesté Le ROI HASSAN II ,

               Sur la Personne du "Colonel BOUZIANE" ,

 

                 Que fut Prise la « Décision » de la Nomination de cet Officier Aviateur ,

                 Issu de la « Promotion MOHAMMED V »

                 et Diplômé de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence ,

 

              Aux Hautes Fonctions de :

 

                                    Commandant l’Ecole Royale de l’Air  &

                                    Commandant de la Base Ecoles des FRA .

 

 

 

 

       

      J’ai Commandé :

 

        La Base Ecoles des Forces Royales Air ( BEFRA) 

        Et l’Ecole Royale de l’Air (ERA) de Marrakech

 

          Pendant près de « TROIS ANNEES et DEMI » ,

          Entre Avril 1977 et la mi - Janvier 1981 .

 

 

 

 

           Puis un Samedi après – midi ,

            Feu le Général KABBAJ  Présenta , sans Raison Valable Sérieuse ,

                       à la Signature de S.M. Le ROI « HASSAN II » ,

 

 

La « DECISION » de mon « REMPLACEMENT » ,

à la « GOUVERNANCE » de l’ERA et à la BEFRA ,

 mon Propre Officier ADJOINT , un OFFICIER « ISSU du RANG » ,

Feu le Lieutenant – Colonel « Salah EL MOUCH » .

 

 

 

          MOTIF :

 

          «  Le Colonel BOUZIANE Souhaiterait se Rapprocher de Sa FAMILLE ,

          « Restée à son DOMICILE , sur la Base Aérienne de SALE , Depuis 1973 ,

          « Date de son RETOUR des USA , en Qualité d’ATTACHE MILITAIRE .

 

 

 

 

               Telles étaient les « Volontés »

                 de Feu le Général Mohammed KABBAJ ,

                 Inspecteur des Forces Royales Air Marocaines (FRA) : 

 

            Pilote , Commandant de Bord du Boeing 727 de la RAM :

               N’ avait-il pas Sauvé la Vie de « S.M. Le ROI HASSAN II » , un " 16 Août 1972"  ? 

 

 

                

 

Bureau du Colonel BOUZIANE , Commandant l’ ERA

Voir Photo CADRE de :  SAR Le Prince Hériter « Sidi MOHAMMED »

( En TENUE MILITAIRE d’ « AVIATEUR » )

 

 

 

 

 

      A la BEFRA ,

      

         Je succédais , en Avril 1977 , suite à mes 350 Heures de « VOL »

          Sur AVION  C- 130 H Hercules  , et la « MARCHE VERTE » ,

          Pour la Récupération du « SAHARA MAROCAIN » ,

 

 

         Je «  SUCCEDAIS » au Lieutenant- Colonel "Abdelaziz Alaoui M’RANI" ,

       un Officier au Destin INCROYABLE  :

 

         Issu du Service des « Transmissions » de l’Armée de Terre ( FAR ) ,

      Et « Capitaine » des Forces Armées Royales ,

 

 

        Il fera une Acceptable Reconversion dans « l’Aviation Militaire » Marocaine en 1964 ,

         Sous le Commandement de Feu le Général Driss N’MICHI ,

        Nouvel Inspecteur des « FRA » ,

        Pour devenir , comme par  « Miracle » , Pilote de Chasse sur « MIG – 17 » .

 

 

 

        Il Sera Nommé « Général de Brigade Aérienne » et « Inspecteur des FRA »  ,

      Après le Décès de Feu le « Général Mohammed KABBAJ » en MAI 1989 .

 

 

 

 

 

       A la Date de ma Prise de Commandement de la BEFRA ( 1977 ) ,

       un Problème Sérieux , « Grave même » ,

       m’ est laissé en "Héritage" par le Colonel  M’ RANI :

 

 

 

       Cinquante Neuf  ( 59 ) « Sous- Officiers Spécialistes »

       Etaient aux Arrêts de Rigueur 

       dans les « Locaux Disciplinaires » de la Base ,

       depuis un Certain Temps :

 

       Ils Refusaient de Travailler,

       et Demandaient leur « Libération » des FRA  .  

 

 

 

 

 

      Un Mois plus Tard ,

 

   « Cinquante Huit » ( 58 ) de ces mêmes Sous- Officiers Spécialistes

       Accepteront de Rejoindre  la Formation Technique dont ils Relevaient ,

       Et Participeront , « Ensemble » ,  à l’Effort Commun de la Base .

 

 

 

     Une Seule Exception : 

 

     Le  S/C BOUIH , le 59ème Sous- Officier réfractaire , Pieux et Barbu ,

      qui continua toujours à espérer une Libération Prochaine :

      Sorti des Locaux Disciplinaires ,

      il n’a jamais posé de Problème à qui que ce soit .

 

 

     Sa Libération il l’obtiendra le « 14 Mai 1978 » ,

      à l’occasion de l’Anniversaire de la Création des Forces Armées Royales :

 

 

 

 

      La BEFRA retrouvera alors sa totale « Quiétude »

      Et sa pleine « Sérénité » .  

 

 

 

 

Anniversaire de la « CREATION » des Forces Armées Royales .

DEFILE du 14 Mai 1978 :  Ville de KENITRA .

« DRAPEAU » de l’Ecole Royale de l’Air « ERA »

 

 

 

 

 

 

      L ’ Ecole Royale de l’Air ( ERA ) du Général KABBAJ

 

      Se voulait une Institution « Élitiste » ,

      Ouverte aux Seuls  "Garçons"  Bacheliers Marocains ,

      Titulaires du Baccalauréat « Sciences Mathématiques »

      et âgés de 18 à 21 ans .  

 

 

 

 

         Le Colonel M’ RANI , Commandant l’ERA depuis 1972 ,

 

          A été  « Responsable » , chaque   Année ,

         de la Sélection et du Recrutement des Candidats Elèves – Officiers pour l’ERA .

 

         Jamais , sous de telles Exigences ,

         les Effectifs « Elèves - Officiers » n’ont pu  Dépasser ,

          Par Promotion et par Année , le Nombre de « Quinze (15 ) Élèves » . 

 

 

 

       Et on se Demande Comment , avec de « TELS CHIFFRES »  on Pouvait FORMER  : 

 

      Les "Dizaines" d’ Officiers Pilotes

      de Chasse , de Transport et d’Hélicoptère ,

      dont le Pays avait BESOIN  .

 

 

     Telle était «  L’ Équation ERA »

     Que le « Colonel M’ RANI » m’avait laissée à Résoudre en Avril 1977 .

 

 

 

 

 

 

        A Monsieur le « Coloel KABBAJ » , Inspecteur des FRA ,

 

          J’ai Demandé l’Affectation , à l’ERA et à la BEFRA ,

          de « Jeunes Officiers » de Choix ,

          Capables , quand ils sont « Bien Orientés et Bien Dirigés » ,

 

          de  Remplir Une « MISION » que je Comprenais Parfaitement , que j’Aimais

          et que je m’Engageais à Assumer avec « Courage et Intégrité » .  

 

 

 

 

         Parmi les Officiers Affectés à Marrakech , deux « Capitaines » , 

         tous les deux Pilotes Opérationnels :

 

-         Le Capitaine Ahmed BOUTALEB ,

 

           Double Formation d’Officier ( USA et France ) , Pilote de Transport ,

           Qualification C-130H et Boeing 707.  

 

 

-         Le Capitaine Mohammed DOUKKALI ,

 

          Diplômé Ingénieur de l’Ecole de l’Air, Salon de Provence  et Pilote de Chasse

          Qualifié sur Avion F – 5A .  

  

 

 

 

         Le  Cne  BOUTALEB prendra le Commandement de la Division d’Instruction Pilotage ( DIP )

        de la BEFRA , Division tenue jusque là par un Lieutenant Colonel Coopérant .  

 

        Le Cne DOUKKALI deviendra Chef de la Division d’Instruction Scientifique et Technique 

        de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) , Division tenue jusque là par un « Capitaine Mécanicien ! » .  

 

        Le Cne Ali EL KHYARI sera confirmé dans ses Fonctions de Chef de la Division d’Instruction Militaire 

        de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) .

 

 

  

 

    L’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) de Marrakech

 

     Sera « Désormais Ouverte » à Tous les Candidats Marocains ,

    "Filles et Garçons"  , Titulaires du Baccalauréat

     Sciences Mathématiques ou Sciences Expérimentales,

     Et Ages de 18 à 21 ans .

 

 

    Les Programmes d’Instruction

     Sont réétudiés  et adaptés à un " Nouveau Cycle de Formation" ,

     Ramené à  « Trois Années » .

 

 

 

  

      Le « NOUVEL INSIGNE » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) ,

 

      Avait été PENSE , en 1979 , par Feu Monsieur Jean Jacques CLOSSET ,

     Deuxième « PRIX de ROME de PEINTURE »

 

     Et Frère de Madame Monique CLOSSET / BOUZIANE ,

   Epouse du Colonel BOUZIANE , Cdt l’ERA .

 

    Jean Jacques CLOSSET s’était Inspiré des « CHEVAUX de MARLY » à PARIS ,

    Pour Dessiner son Merveilleux PROJET

  d’ « INSIGNE » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA ) .

 

    Ce « PROJET » de Maître , trop BEAU , ne Verra Jamais le Jour .

 

 

 

 

Les Chevaux de Marly

 

 

 

 

Ecole Royale de l’Air ( ERA )

 

 

Cérémonie de Fin d’ Année : 1979 / 1980

Adresse en « ARABE » par le Colonel BOUZIANE

 

( TRANSMISE en DIRECT à la TELEVISION NATIONALE )

 

 

 

 

 

 

 

                             Le « GE » de la « BEFRA »

 

 

 

 Le « Groupement Ecoles  --  GE »  de la  « BEFRA » :

 

Etait Responsable du Recrutement et de la Formation  :

des Elèves : « SOUS – OFFICIERS » Spécialistes  des FRA .

 

 

Cette Spécialisation , en Avril 1977 ,

 

Couvrait le « Personnel Navigant » ,

Le Personnel « Mécanicien et Télé – Mécanicien » ,

Et enfin le Personnel du « Service Général » :

                   ( Secrétariat , Comptabilité  … )

 

 

Tous les Elèves « Sous – Officiers »

 Recrutés par les FRA  étaient des « GARCONS » .

 

 

 

 

 Et puis « L’ INNOVATION » Arriva : 

"Recrutement" des Premiers Elèves Sous- Officiers « FEMININS » .

 

 

 

DECISION ,

 

Est Prise , au Niveau de l’Etat – Major Air , pour Lancer :

Le Recrutement de « DEUX CENTS  - 200 »  Jeunes FILLES Marocaines ,

En Qualité d’Elèves « Sous-officiers »   Spécialistes ,

Agées de 18 à 21 ans et Titulaires du Brevet Elémentaire .

 

Cette Responsabilité allait Incomber au Colonel BOUZIANE , Commandant la BEFRA .

 

 

 

 

                        Nous Sommes à la BEFRA de Marrakech –

                               Début « Octobre – 1977 » .

 

 

 

Près de « Trois Cents » Jeunes Filles 

Seront Invitées à venir à la BEFRA pour passer :

 

Les Examens Ecrits de Sélection Académique ,

Et les Examens Médicaux d’Incorporation .

 

 

 

Le Premier Problème Important

qui s’était Posé à Nous était Celui  de  l’ HEBERGEMENT .

 

 

Nous avions du Réserver :

 

Un Grand "BATIMENT" à Deux Étages , tout entier , à nos Jeunes Candidates ,

Où « ELLES » étaient Réparties par « Dortoirs » ,

Pouvant accommoder « DOUZE Elèves »  chacun .

 

 

 

Le COUCHAGE :

 

Lit Métallique Neuf , Matelas Simmons , Draps , Couvertures et Pelochon ,  

En provenance de l’Intendance Militaire de la Base Aérienne .

 

 

 

Le REFECTOIRE  ,

 

 Une "Aile Complète" du Mess Elèves Sous – Officiers

Etait Réservée au Personnel Féminin .

 

 

 

 

Après une Première « NUIT » à la BASE ,

un "Problème Inhabituel" pour nous Tous se Posa :

 

Ces Jeunes Filles avaient un Besoin Pressant

en « SEVIETTES HYGIENIQUES » et en Nombre Important .

 

 

 

Dès qu’on m’annonça l’ URGENCE de la Situation ,

 

Je Convoque mon Officier d’Administration , le Commandant BOURAS ,

Et le Somme d’Acheter, en Grande Quantité , l’Article que nos Invitées Réclamaient .

 

 

Tard dans l’Après midi , BOURAS n’avait encore Rien Fait :

Comme je Réclamais de lui des Explications

sur le Retard Apporté à l’Exécution de mes Instructions ,

 

Il me Répondit qu’il Attendait un « Troisième » Devis de Cession ,

pour Choisir le Fournisseur le « Moins Disant » .

" Ce sont là vos Propres Directives, mon Colonel , en Matières de Marchés Financiers ! " 

 

 

 " C'est Exact , Commandant BOURAS ,

mais Aujourd'hui , je Vous Demande de Prendre n’Importe lequel des Devis Présentés

et d’Acheter , sur le champs ,

les « SEVIETTES HYGIENIQUES » , dont nos Jeunes Filles ont un Urgent Besoin .

 

 

 

 

Au bout d’une Semaine ,

 

Tous les Examens Académiques et Médicaux étaient Terminés ,

Et un Effectif Final de DEUX CENTS  ( 200 ) Candidates

Était Déclarées « Apte Service Militaire Armé »

et Admises comme « Elèves Sous – Officiers » à la BEFRA  .

 

 

 

 

Ma Première Préoccupation

 

Avait été de Choisir le Meilleur « Encadrement Masculin » Possible 

pour ces Jeunes Filles Marocaines ,

Sachant que leurs Parents avaient difficilement accepté de les laisser joindre les "FRA"  .

  

Mon Choix se Porta sur Deux ou Trois Officiers Instructeurs de la DIM ,

en qui j’avais Confiance , Quant à leur MORALITE ,

Et une Dizaine de Sous – Officiers Spécialistes , tous « Mariés » et Chargés de Famille .

 

Nos Jeunes Filles pouvaient maintenant disposer d’un Environnement à « ELLES » ,

Formant un "CADRE Militaire Défini" ,  

où Elles étaient Responsables de leur Déplacement et de leur Vie sur la « BASE » .

 

 

 

LIBERTE de Choix :

 

Leur était Laissée quant à la « SPECIALITE » qu’elles Souhaitaient Suivre ,

dans le Cursus de Formation que Dispensaient les ECOLES du « GE »  de la BEFRA .

 

Beaucoup s’Orientèrent vers « l’ ELECTRONIQUE » ,

Certaines vers la « COMPTABILTE ou le SECRETARIAT » .

 

 

 

  

Une « DOUZAINE » ( 12 ) d’ Elèves S / Off Féminins

 

Me Demandèrent de les Autoriser , à titre Exceptionnel ,

à Suivre des Cours de Formation « PILOTE » .

 

 

 

L’ARGUMENT Avancé :

 

Il y a des GARCONS , Elèves « Sous Officiers Pilotes »  ,

Qui n’avaient que le « BREVET ELEMENTAIRE » ,

Et qui ont Réussi à Obtenir un :

 

           « Brevet Pilote du Premier Degré » .

 

 Nous Disposons , Avancent – Elles , de ce même « DIPLÖME » ,

 Et nous Voudrions Pouvoir , un Jour , Obtenir un « BREVET PILOTE »

 

 

 

 

J’avais alors posé la Question à l’Etat Major du Colonel KABBAJ :

La Réponse de l’EMA / FRA a été « POSITIVE » .

 

 

 

Et me voilà donc Lancé dans cette :  

Extraordinaire « AVENTURE » ,

Unique dans l’Histoire de « l’Aéronautique Militaire Marocaine » :

 

 

ACCOMPAGNER une JEUNE FEMME MAROCAINE ,

Pour qu’ ELLE Puisse DEVENIR « PILOTE de LIAISON »

dans l’ARMEE de l’AIR de S.M. Le ROI du MAROC ,

Un « Pays ARABE & MUSULMAN » .

 

 

 

 

 

Cette « MISSION » , Je la Comprenais Très Bien  :

 

Visite Médicale Particulière , imposée au Personnel « PN » du Cadre Navigant . 

Œuvrer , En vue de Permettre à une Jeune « FILLE » Marocaine ,

Détentrice du Brevet Elémentaire ,

Issue des « Banlieues » de Rabat , de Casablanca ou de Marrakech ,

 

De Pouvoir VOLER un Jour en « SOLO » ,

Sur Avion « AS – 202 BRAVO » ,

 

Dans les mêmes Conditions de Sécurité et de Responsabilité ,

qu’un Camarade , Elève “S/OfF”. Pilote MASCULIN .

 

 

 

                                           

 

                                      AVION de SELECTION en « VOL » :  AS – 202 BRAVO

 

 

  

Grâce à l’Intérêt et au Sérieux

Que le Nouveau Commandement de la « DIP » ,

Installé par mes soins à la BEFRA ,

 

Apportait à cette « Mission Hautement Symbolique » ,

De Formation de la "Première Promotion" de Jeunes Marocaines ,  

Elèves Sous Officiers « PILOTES » ,

 

 Je m’étais dit qu’en fin de Compte ,

 Je n’étais pas Seul à vouloir que cette Mission Réussisse :

 

                   « Cela Devrait Marcher » .

 

 

 

 

Après des Cours au Sol sur l’Aéronautique en Général

Et des Cours Académiques Spécifiques

sur la Connaissance Technique de l’ Avion AS – 202 Bravo ,

 

Débutèrent des Séances de Sélection en VOL ,

En "Double" , avec un Pilote « MONITEUR »

Qualifié et Affecté à Chaque « ELEVE » .

 

 

Ce Moniteur devait Amener son « Elève Pilote » , une Jeune Fille  Marocaine ,

Après un maximum de Vingt ( 20 ) Séances d’Entraînement Pilotage ,

Au TEST Final de  Sélection « Bravo » .

 

En cas de Réussite , ce « TEST » Permettra à l’Elève de Poursuivre :

Sa  Formation « Perfectionnement » sur Avion Beechcraft T – 34

Puis sur Avion à Réaction  Fouga Magister CM – 170

 

 

 

Toute cette Activité Aéronautique de Sélection en Vol sur Avion « BRAVO »

Se Déroulait sur le Terrain Secondaire de « SIDI ZOUIN » ,

 

 

Terrain non Aménagé sur le Plan :

des Communications « RADIO » ,

et du Contrôle de la de la « CIRCULATION AERIENNE » :

 

C’était là un « Héritage » du PASSE , qui n'avait « Jamais » pu être Corrigé ,

pour des Raisons d’Insuffisances Budgétaires !

 

 

 

Tous les Matins ,

 

 Un Moniteur Pilote « Responsable » ,

 Atterrissait « SEUL » , en Avion AS–202 BRAVO ,

Sur le Terrain de SIDI ZOUIN :

 

Il avait pour  Mission la Régulation du « Trafique Aérien »

à partir des "Moyens Radio" de BORD ,

Pour les « Autres Avions »  de la BEFRA ,

Programmés pour des « Missions de Sélection » sur Avion BRAVO .

 

 

 

Sur les « Douze Candidates » Pilotes Féminins ,

 

« NEUF » Élèves ( 9 ) Sous- Officiers Pilotes ,

Après un Lâché « SOLO » Satisfaisant ,

Semblaient bien Parties pour :

Une « Qualification » Sélection en VOL sur Avion « BRAVO » .

 

 

 

 

 

                 

 

 

 

Le 13 Mars 1978 , Madame « DUKE » ,

L’Epouse de S.E. l’Ambassadeur des « Etats-Unis d’Amérique » à RABAT ,

 

Vint en Visite Officielle à la BEFRA de Marrakech ,

Et Passa toute une Journée avec les « Nouvelles Jeunes Filles » ,

« Elèves Sous- Officiers » des Forces Royales Air .

 

 

Elle les Décrit , comme Suit :

 

« The Young Women in your Air Force ,

“Seem to be Receiving an Excellent Training ,

“ And I was Impressed with the Quality of their Look .

 

 

 

 

Des “Semaines” plus tard ,

Un Vendredi Matin du Mois de Mai 1978 ,

 

 

Après la « Cérémonie » Hebdomadaire des Couleurs sur la Place d’Arme ,

Un Officier de Quart , Contrôleur d’Aérodrome au CLA de la Base ,

Vint me voir « Essoufflé » :

 

 

« Mon Colonel , un Accident Aérien Mortel

 

 « Vient d’avoir lieu sur le Terrain de SIDI ZOUIN .

« Il s’agit d’un Avion AS 202 BRAVO .

« Le Commandant de Bord était le Moniteur PILOTE  « X » , un Adjudant - Chef .

 

« Les deux  PASSAGERES à Bord de son Avion ,

« un "Fait Contraire" à la Réglementation Aéronautique ,

 

« Etaient DEUX Jeunes Filles , Elèves Pilotes ,

« Participant à la Sélection BRAVO :    Mlle « Y » et Mlle « Z » .

 

 

 « Nous avons TROIS Décès , mon Colonel  :

«  Une ENQUËTE est Ouverte . »

 

 C’était vraiment une Terrible Nouvelle , 

    « Douloureuse » pour Nous Tous !

 

 

 

 

L’Enquête Révélera qu’il s’agissait :

 

D’une "ERREUR de COMPORTEMENT" de la part d’un Moniteur Pilote QUALIFIE ,  

Un Adjudant – Chef RESPONSABLE , qui avait placé son AVION au DEPART

en Situation de « SURCHARGE » : 

Deux PASSAGERES ,  Elèves – Pilote de la « DIP » ,

Qui Devaient Rejoindre le Terrain de « SIDI ZOUIN » par la « ROUTE » !    

          ( Deux Passagères :  Anti Réglementaire ) ,

 

 Et en Configuration Proche du « DECROCHAGE » ,

au dessus des grands Arbres ,

 A l’Entrée de la PISTE d’Atterrissage .

 

 

 

 

 

Une Importante Cérémonie Religieuse :

 

 Fut organisée ce même Vendredi sur la Place d’Arme de la Base

 A laquelle fut Convié tout le Personnel Officier et Sous – Officier de la BEFRA .

S.E. Monsieur Mustapha TARIK , Gouverneur de la Province de Marrakech

 Et le Colonel BOUAMAMA , Commandant la Place d’Arme avaient Tenu à y Assister .

 

 

 

« TROIS CERCUEILS » en ACAJOU  étaient bien Exposés :

 

Ils Représentaient la VIE de Trois « ÂMES » ,

 

Qui avaient été à la Recherche d’un Bonheur toujours Lointain

D’un Progrès et d’une Innovation

Que l’ Universalité de notre Monde

N’arrêtait pas de Nous Présenter .

 

 

 

« DEUX CERCUEILS » :

 

 Qui Traduisaient l’Espoir que la "FEMME Marocaine"

 Avait Placé en « ELLE – MÊME » ,

 Pour Essayer de se Frayer un "CHEMIN" Personnel ,

 Dans une Société Dirigée principalement par l’ HOMME .

 

 

 

L’ETAT – MAJOR AIR  du Colonel Mohammed KABBAJ :

 

Décréta :  l’ « ANNULATION » Immédiate

Du Programme de Formation « PILOTE »

Pour les Elèves Sous – Officiers ,

Du « SEX FEMININ »  , cette même Année 1978 .

 

 

 

    

 

Il Faudra Attendre « Vingt Neuf Années – 29 Ans » ,

 

Après cette DECISION de Commandement de « 1978 » ,

Interdisant Définitivement l’Accès de la Femme

A la Formation « PILOTE » ,

 

Pour qu’enfin , une « Autre » Jeune Fille Marocaine ,

 

« Elève – Officier » de l’Ecole Royale de l’Air (ERA ) ,

Puisse , cette fois – ci , en 2007 ,  

Faire sa « Sélection  en VOL » sur Avion  AS 202 BRAVO ,

Et son « Lâché Avion » sur bi - Réacteurs T - 37 .

 

 

  

Vingt Neuf  ( 29 ) Années de Retard Technique et « SOCIETAL » , 

 

Pour Atteindre un « Progrès Inéluctable » ,

Et Autant de « Potentialités » Humaines Gaspillées.

 

 

 

 

 

 

 

SELECTION   « BRAVO »

Lâché  AS 202 BRAVO + Arrosage Traditionnel

(  ERA &  DIP :  2007 )

 

                

 

                                   

 

 

 

Vol en Double sur Avion Bi – Réacteurs « T -37 »

 

 

 

 

    

 

Transition « REACTEUR » : CESSNA – T 37

 

 

COMMENTAIRE :

 

Après le Décès de Feu le Général de Brigade Aérienne Mohammed KABBAJ , en MAI 1989 ,

Le Colonel Abdeslam BOUZIANE est Nommé « Chef de la DIVISION ECOLES » de l’Etat – Major Air .

 

Le Colonel – Major Abdelaziz ALAOUI M’RANI

Assume les « RESONSABILITES » suivantes :  « INSPECTEUR des FRA » .

 

 

 

En JUILLET 1990

 

Le Colonel BOUZIANE  , Secondé par le Capitaine « DOGHRI »

PILOTE de CHASSE Confirmé et Commandant de la « DIP » de MARRAKECH ,

 

 

VISITENT la BASE AERIENNE de « RANDOLPH - AFB » ,

TEXAS – USA .

 

Une des Missions de la Base Aérienne :

La Formation des Officiers «  INSTRUCTEUR PILOTE »

Sur AVION « CESSNA – T 37 » .

 

RESULTAT de cette VISITE « AMICALE » :

 

Le Capitaine BENNANI , Officier Instructeur PILOTE à la « DIP »

Est Désigné pour Suivre un COURS de Perfectionnement PILOTE aux USA ,

 

Pour la « DIP » de la BEFRA de MARRAKEH

           L’ USAF Fera un DON GRACIEUX de « X » AVIONS T – 37                                                                         

 

En Remplacement du Traditionnel :

« FOUGA » Magister CM – 170 .

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre à Marrakech :

« Madame Jacqueline AURIOL »

( 31 Décembre 1978 )

 

 

 

 

  TROIS Couples d’Amis

  Programmèrent de Fêter Ensemble le « REVEILLON » du Nouvel An 1979 ,

  Au « CLUB MEDITERRANNEE » de MARRAKECH :

 

 

 Il s’agissait de Monsieur Abdeslam ZENINED , Ministre du Tourisme , et son Epouse ,

 Du Colonel Taïeb BAÏNOUTI , Officier des FRA , et son Epouse ,

 Du Colonel Abdeslam BOUZIANE , Commandant l’ Ecole Royale de l’Air

et la Base Aérienne de Marrakech , et son Epouse .

 

 

Par un Heureux Hasard , ce Vendredi soir , Jour même de notre  Réveillon ,

Madame BOUZIANE Reconnut dans l’ importante Assistance du CLUB MED ,

Madame "Jacqueline AURIOL" , Première Femme Française ,

Pilote de Chasse sur « AVION à  REACTION » .

 

 

 

 

 

Madame Jacqueline AURIAUL – PILOTE de CHASSE

 

 

 

 

         Mme AURIOL était accompagnée d’une Amie ,

 

         Maître Marie SENECHAL , Avocate Internationale ,

         Ayant Participé à la Défense de Monsieur Ahmed BEN BELLA

 

         Et des Cinq Co – Dirigeants du FLN , Arrêtés au dessus de l’ALGERIE ,

        Suite au « DETOURNEMENT » de leur « AVION » , en Date du 22 Octobre 1956  .

 

        Monsieur Ahmed BEN BELLA ne sera Libéré que le 19 Mars 1962 ,

        Année de la Proclamation de l’  "INDEPENDANCE" de l’ ALGÉRIE .

 

 

 

 

       Je me Présente à  « ELLE »  :

 

        « Colonel BOUZIANE , Commandant la Base Aérienne et l’Ecole Royale  de l’Air de Marrakech  .

       « Pourriez vous nous Faire l’Honneur de vous Joindre à nous , à notre Table ,

       " En compagnie de Monsieur Abdeslam ZENINED , Ministre du Tourisme ?

 

        Elles Acceptèrent , avec Plaisir ,

        Et nous Passâmes Tous un Très Agréable Réveillon au « CLUB MED » de Marrakech  .

 

 

 

 

       Minuit Passé , avec ses Eclats de Joie et sa Vitalité ,  

       Je Demande à Madame AURIOL et à son Amie , Madame SENECHAL ,

       De nous faire le Plaisir de Venir « DINER » au Mess des Officiers de la Base Aérienne ,

       Le "LUNDI" qui suivait , vers 19.30 heures .

 

       Un petit groupe de Jeunes Sous – Lieutenants de l’Ecole Royale  de l’Air (ERA) ,

       Choisis parmi les Meilleurs Elèves , seront Invités à ce DINER ,

       Pour Faire la Connaissance de Madame AURIOL , et Parler avec Elle de l’Aéronautique Française Moderne .

 

       Les Deux Charmantes Dames Acceptèrent mon Invitation :

       Un Véhicule de Service des Forces Royales Air  les Prendrait , Lundi Soir ,  

       à  leur Résidence à l’ Hôtel MAMOUNIA .

 

 

 

      Il était 13 heures de l’Après – midi  ,

 

         Ce très particulier premier Lundi de l’Année 1979 ,

         Quand le Standard Téléphonique  de la Base m’appela pour me Passer l’ Appel d’un Ami ,

         SE Monsieur Ahmed SNOUSSI , Ambassadeur et Proche Conseiller de S.M. Le ROI .

 

 

     « Colonel BOUZIANE ,

 

        "Je Crois Savoir que vous  Recevez à DINER ce Soir ,

        « Au Mess des Officiers de la Base , Madame Jacqueline AURIOL .

 

      « C’est Exacte Monsieur l’Ambassadeur .

 

 

        « PARFAIT .  

 

         " Alors Sachez que S.M. Le Roi HASSAN II , qui Séjourne à Marrakech en ce moment ,

          "Vous Communique que Madame AURIOL vient d’être Elevée au Rang de COMMANDEUR

         " Dans le Grade de la LÉGION d’ HONNEUR Française

 

        « De ce fait , Sa Majesté Le ROI vous Demande de la FELICITER en Son Nom Personnel ,

         " pour cette Magnifique PROMOTION . 

 

        «  IL vous Envoie , pour la Circonstance ,

        " un Gâteau Royal , une COURONNE en CHOCOLAT ,

         "que vous Servirez comme « DESSERT » à Table , après le Dîner .

 

 

        « Ce Sera fait , Monsieur l’ Ambassadeur .

       « Veuillez Transmettre Tous nos Respects et nos Remerciements à Sa Majesté Le ROI » .

 

 

 

 

      A 19.30 précises ,

 

      Le Véhicule de Service , une AUDI 100 Bleu , Immatriculée « FRA » ,

     S ’Arrêta devant le Mess Officier , et nos Deux « INVITEES » se montrèrent

     Aux Officiers Aviateurs Cadres de l’ Ecole Royale de l’Air accompagnés de leurs Épouses ,

     Ainsi qu’au Petit Groupe des « SIX » plus Brillants Elèves – Officiers  de l’Ecole Royale de l’Air ,

     Désignés par le Colonel Commandant l’ERA & la BEFRA  .

 

 

 

    Je suis Chargé des « Présentations » :

 

      Lieutenant Colonel  EL MOUCH , Commandant en Second de la Base  et de  l’ Ecole Royale de l’ Air ( ERA ) ,

      Capitaine DOUKKALI , Directeur de l’ Instruction Scientifique et Technique  ( DIST ) ,

      Capitaine KHIYARI , Directeur de l’ Instruction Militaire ( DIM ) ,

      Capitaine BOUTALEB , Commandant la Division d’ Instruction Pilotage ( DIP ) ,

 

      Je Présente Individuellement les SIX Meilleurs Elèves de l’ ERA ,

      Dont le Sous Lieutenant EL AYACHI , un Télémécanicien , pour qui j’avais beaucoup d’ Estime .

 

 

 

    La VISITE , précédant le Dîner ,

 

    Prit très vite une Tournure naturellement « INFORMELLE » ,

    Et des Discussions Amicales se Multiplièrent et Touchèrent les Sujets  les plus Variés .

 

    La Curiosité de Mme AURIOL se Porta sur une  Ancienne « PHOTO » ,

   Très Grand Format et Cadre Doré , représentant un « AVION » Militaire  Français

    Datant de la Première Guerre Mondiale et Exposée en Place  Centrale

    Sur le  Mur Principal du Salon Marocain au Mess des Officiers  .

 

 

 

    J’ Explique :

 

    « Madame AURIOL , cette Photo avait été prise sur notre Présente  Base Aérienne de MARRAKECH ,

    " Mais elle a été Prise en l’Année 1927 .

 

   « Les Personnalités Marocaines , en Djellabas et Burnous Blancs , en Arrière plan de l’ Avion ,

   " Accompagnaient l'Invité d'Honneur , Son Altesse Le Prince Moulay IDRISS , Oncle de S.M. Le Roi HASSAN II .

 

   « Ces Personnalités étaient les Invités des Autorités Françaises de l’ Époque ,

   " Chargées de leur Présenter un  Avion , de Bombardement et de Reconnaissance ,

   " Datant de la Première Guerre Mondiale , le BREGUET  BR 14 . »

 

 

 

      

 

  Breguet  BR 14

        Base Aérienne de Marrakech – 1927

 

 

 

 

En fait , cet Avion , le Breguet BR 14 , faisait partie de la Flotte des Aéronefs

mis à la Disposition de : l’  « AERO POSTALE » ,

 

Première Société Aéronautique Française ,

Responsable du Transport du « COURRIER » entre la France ,

le Sénégal ( Dakar ) et l’Amérique du Sud .

 

 

     En Octobre de cette même Année 1927 ,

Antoine de Saint Exupèry , Pilote de Chasse et Écrivain ,

fut nommé «Chef d’Aéroplace » à Cap Juby , notre TARFAYA  d’aujourd’hui  .

 

Il y Restera 18 Mois , Assumant les Missions Opérationnelles et Techniques

de Chef de Relais sur la Trajectoire du Courrier de l’Aéropostale .

 

C’est à Cap Juby , à la lisière du Désert Marocain  et de l’Océan Atlantique ,

Que Saint Exupéry Pensa et Ecrivit son Livre Posthume :  «  CITADELLE » .

 

 

 

 

 Madame AURIOL a eu ensuite la gentillesse de nous « Parler d’Elle – même » ,

et de sa Vie d’Aviatrice .

 

 

 Elle Parla surtout à nos Jeunes Sous – Lieutenants de l’ Ecole Royale de l’Air .

 

 Elle s’assit dans un coin du salon marocain du Mess – Officiers ,

équipé d’épais matelas de laine moelleux , recouverts de tissus en brocards

et  Elle Parla , au Centre des Jeunes Aviateurs et des moins Jeunes :

 

 « Je suis , dit – elle , la belle – fille  du Président  Vincent AURIOL ,

 " Président de la République Française , de 1947 à 1954 .

 

 « J’ai été la Première Femme Française , sanglée dans le Cockpit d’un Avion de Chasse ,

 " Prête à Passer le Mur du Son ,

 " Sur la piste d’envol du Centre d’Essais en Vol ( CEV ) de Brétigny , le 29 Août 1953 .

 

 « A 36 ans , je détenais déjà le record féminin de Vitesse ,

 " Avec  plus de 818 km/h , sur VAMPIRE et de 2.038 km/h  , sur MIRAGE III » .

 

 

 

 

 Un jeune Sous – Lieutenant parla de l’ ACCIDENT de Mme AURIOL et demanda des Explications .

 

 

 « J’étais PASSAGERE dans un Hydravion .

 

 « A l’ Atterrissage , ou pour être plus Exact , à l’ Amerrissage , l’Appareil Heurta Violemment le « PLAN d’ EAU »  .

 « De cette malheureuse et terrible Collision , mon VISAGE a été Meurtri et Déchiré .

 « Il m’aura fallu plus de Deux Années de Chirurgie Réparatrice , aux USA principalement ,

 " Avant d’arriver au Personnage que je suis Aujourd’hui  et que vous Voyez .

 

 « Malgré mon Accident et Malgré mes deux Années de Chirurgie aux USA ,

 " j’ai pu , de Retour en France , Réintégrer le CEV

 " et Réussir au Concours d’Entrée à  l’ EPNER ( Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception ) ,

 " devenant ainsi la Seule Femme au Monde à obtenir ce DIPLÔME Prestigieux .

 

 

 

 « Colonel BOUZIANE ,

 

 " Je Formule ici le Voeux , que très bientôt  ,

 « les Forces Royales Air Marocaines » auront leur :

 

                                         "Première FEMME , Pilote d’Essai"

 

 

 

 

 Le « DÎNER » est Servi :

 

 Trois Tables Basses , à la Marocaine dans le Salon Arabe .

 

 Je Présidais , avec Madame Bouziane , la Table Ronde N° 1 . 

A  cette Table avaient prit place Madame Auriol et Madame Sénéchal .

 

 Les Serveurs du Mess , des Aviateurs , en Veste Blanche et Pantalon Noir , portaient tous un Nœud Papillon Noir .

 

 

 

 On sert le DINER :

 

 Un premier TAGINE : Poulet de Ferme Braisé aux Olives et aux Amandes .

 Deuxième TAGINE : Viande de Veau Tendre aux Coins Sucrés et Verglacés .

 Le Traditionnel COUSCOUS :  Viande et les Sept Légumes de Saison .

 

 

 

 Les Serveurs Débarrassèrent la Table

 Et Apportèrent toute la Panoplie des « Ustensiles » et « Ingrédients »

 nécessaires pour Préparer sur Place , et Servir devant nous , le THE à la MARRAKCHI .

 

 

 

 Mais avant qu’on ne Commença à Distribuer les Verres de Thé ,

 Je fis Signe au Directeur du Mess d’Apporter le Gâteau « DESSERT » 

 et de le Poser sur  notre Table .

 

                      

                                                              

 

 

 

 Je PARLE :

 

 « Madame Jacqueline AURIOL ,

 

  " Au Nom de Sa Majesté le Roi HASSAN II ,

 

  " J'ai l’Honneur de Vous Transmettre , ici même ,

  " à la Base Aérienne des Forces Royales Air de Marrakech ,

  " et en cette Année Heureuse 1979 ,

  " Les plus Chaleureuses Félicitations de notre ROI , à l’Occasion de Votre :

 

                              Nouvelle Promotion dans le Grade

                De la LEGION  D’ HONNEUR Française ( Commander ) .

 

 « Sa Majesté le Roi HASSAN II  Nous Honore

 En nous envoyant le Merveilleux DESSERT que voici :

 Une "Couronne Royale" en Chocolat .

 

 

 

 

 

 Madame AURIOL était Ravie , …

 

Mais du fait qu’ « ELLE » nous a malheureusement Quitté ,

en Février de l’Année 2.000 , à l’ Age de 82 ans  ,

 

je Veux Garder dans mon Cœur ,

 

les Très Belles Phrases qu' ELLE avait Prononcées en  Remerciement

aux Félicitations de Feu Sa Majesté le Roi HASSAN II , Roi du MAROC .

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa Majesté La Reine d'Angleterre

à MARRAKECH

 

 

 

     En Juin 1979 ,

 

       Feu S.M. Le ROI HASSAN II

         Etait au Salon d’Honneur de l’Aéroport Civil de Marrakech :

         Il Attendait l’Arrivée de l’Avion Personnel 

         De Sa Majesté la REINE d’Angleterre, ELISABETH II  .

 

 

 

 

 

 

       Comme je m’apprêtais à Le Saluer , S.M. Le ROI me demanda :

     « Comment se sont passés les Opérations de Recrutement

     « à l’École Royale de l’Air  cette Année ?

 

 

 

    « Très bien , Majesté :

 

      " Nous avons reçu un total de Deux Cent Cinquante (250) Candidats Bacheliers ,

 

      "  Et après les Examens Écrits de Sélection et les Visites Médicales Particulières ,

 

      "  la « Commission de Recrutement » a retenu la Candidature de :

 

 

      " Cent Dix Neuf ( 119 )  Élèves  Officiers ,

      « dont Deux ( 2 ) Jeunes Filles .

      « C’est un Nombre Exceptionnel , Majesté ».

 

 

 

        S.M. Le ROI ajouta :

 

      « Vous leur direz que leur Solde va être Substantiellement Augmentée .

      « Un Texte de Loi vient d’être Signé , levant les Barrages Administratifs

      " qui Bloquaient  ,  pour le Personnel Navigant , la Prime de Risque à l’Indice , 420 pour les Officiers

      " et à l’Echelle de Solde N° 2 , pour les Sous – Officiers .

 

        Je salue S.M. Le ROI :        «  Merci ! Majesté . »

 

 

                                     

                                

 

                                      Visite Officielle au MAROC – MARRAKECH

                                           De Sa Majesté « La REINE d’ANGLETERRE »   

 

 

 

 

 

 

École Royale de l'Air

Fête de Fin d' Année - Juillet 1979

 

 

         Le 30 Juillet 1979

 

          Etait la Journée de Fin d’Année Scolaire de l’Ecole Royale de l’Air.

 

           Pendant toute la Journée d’Importantes Manifestations avaient été Programmées :

 

 

-         Journée Aéronautique « Base Portes Ouvertes » .

-        Exposition Statique de chacun des Aéronefs en service dans les FRA

-         Démonstration en Vol des Aéronefs de la BEFRA .

-         Présentation et Démonstration en Vol de la :

 

                            Patrouille Acrobatique Américaine :

                        « Les Thunderbirds » .

 

 

 

 

    A « Cinq Heures de l’Après – Midi :  

 

 

   Cérémonie d’Inauguration :

 

   « Cinq Immeubles » d’ Hébergement

  pour  « Sous – Officiers » de la BEFRA ,

 

 

                            

 

                                       Un des « CINQ » IMMEUBLES OLM de la BEFRA ,

 

    Construits par l’Office des Logements Militaires (OLM)

    en un Temps Record de « Neuf Mois » .

 

    Chaque Immeuble comporte « Vingt » Appartements ,

 

    Soit un Total de « CENT » Appartements,

    pour « LOGER » 100 Familles de « SOUS –OFFICIERS AVIATEURS » ,

   « CADRES SUBALTERNES des FRA » ,

 

 

    S.E. Monsieur Mahjoubi AHARDANE ,

   alors Ministre des PTT , avait été désigné ,

    par « S.M. Le ROI HASSAN II » , pour Présider :

 

    la « Cérémonie de Remise des Clés »

    aux « Bénéficiaires » des NOUVEAUX LOGEMENTS MILITAIRE ! .

 

 

 

 

    A « Dix Neuf Heures » :

 

    Monsieur Mahjoubi AHARDANE 

 

     Présidera la Traditionnelle Cérémonie de « Fin d’Année » de l’Ecole Royale de l’Air ( ERA )

    et Remettra les « Diplômes de l’ERA » aux Officiers  sortant ,

     Titulaires du Grade de « Sous – Lieutenant .

 

 

   Cette Cérémonie se déroule sur la Nouvelle Place d’Arme de l’ERA ,

   sous l’Eclairage des Immenses « Lampadaires » ,

    installés Gracieusement par la « RADEMA » ,

   grâce à la Participation du Conseil Municipal de la Ville de MARRAKECH .  

   

 

 

 

    A « Vingt Une Heures » :

    C’est le « DINER » au Mess des Officiers de la « BEFRA » .  

 

 

 

   « Le 30 Juillet 1979 » 

 

   Aura été pour le « Colonel » ,

  Commandant la Base Ecoles des Forces Royales Air et l’Ecole Royale de l’Air ,

  ainsi que pour l’Ensemble des Officiers et Sous – Officiers de la BEFRA / ERA , conjointement ,

  Une Journée absolument « Merveilleuse » ,

 

  Une Journée qui restera Gravée dans la « Mémoire » des Jeunes Marrakchis

  qui ont pu Voir , Toucher , Sentir dans leurs Tripes  et Comprendre

  l’Armée de l’Air Marocaine et « Chérifienne » ,

  à laquelle ils Appartiendront, peut - être , un JOUR.

 

 

 

  Monsieur « Ibrahim Al  HARRI »

 

   Etait Professeur d’Arabe

  au Collège Royal Préparatoire aux Techniques Aéronautiques ( CRPTA )  

   Dirigé à l’Epoque par "le Lieutenant FRINDOU" .

 

 

   Le Professeur « El  HARRI » était aussi un « Grand POETE Arabe » .

 

   Comme nous Tous ,

   il avait Vécu à la « BEFRA / ERA » cette JOURNEE du 30 Juillet 1979 .

 

 

   Mais LUI , il avait pu mieux faire que "Nous" ,

 

   Il avait , dans la Nuit , écrit en Arabe ,

   un  « POÈME » à la Gloire de l’Armée de l’Air Marocaine .

 

 

                        Ce « POÈME » a maintenant TRENTE ( 30 ) Années d'âge.

 

       

 

 

Colonel Abdeslam Bouziane

Commandant l'École Royale de l'Air

 

Juillet 1979 -  Marrakech

 

        

 

Accueil