COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

 

 

 

Prince & Pilote d’Avion

 

Officier du Roi

 

Ecole de l'Air (1956)

 

1er Escadron Aérien des FAR

 

Aviation des FAR (1960)

 

Historique de l’AVIATION des FAR

 

Les Derniers  AVIATEURS EA 56

 

ALGER(Maison Blanche)

 

 ALGER : Amitié Perturbée

 

Aviation FAR post Oct 63

 

Forces Royales Air

 

Diplomatie

 

Développement FRA

 

Ma mission aux USA - I

 

Ma mission aux USA - II

 

AVIATEUR & PATRIOTE

 

L'EDUCATION DES JEUNES

 

Marche Verte

 

BEFRA/ERA

 

 Du SOCIAL  à la BEFRA

 

Formation personnel FRA

 

Promo Aviateurs EA-56

 

A Mes Amis « AVIATEURS »

 

Famille Bouziane

In Memory « COLLEGE MLY YOUSSEF »

 

Une Certaine Lecture du CORAN

 

 

 

 

CV EN IMAGES

ANALYSE de toute une VIE

 

Mon Ami « MENAHIM »

 

TANGER  « Inter. »

-----------------------------------

- IL ETAIT UNE FOIS …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ANALYSE de toute une VIE

 

( JUIN 2016 )

 

 

 

 

 

COLONEL ( E/R ) Abdeslam BOUZIANE

 

 

  

 

 

Colonel Abdeslam BOUZIANE ,

 

OFFICIER « Retraité »

des « Forces Royales Air »

 

 

 

  

 Nous Sommes à TANGER ,

en l’ANNEE 1950 .

 

 

 

C’est l’Eté et la Belle PLAGE

De la Capitale du Nord du MAROC ,

Qualifiée de « VILLE INTERNATIONALE »

 

 

 

   

  

Abdeslam BOUZIANE

 

 

Elève au Lycée Saint AULAIRE ,

Vient de Réussir à l’Examen du BACCALAUREAT :

BAC . 2ème Partie  - Série MATH. ELEM .

 

 

A partir de TANGER , en Juin 1950 ,

 

il est Trop Tard pour Essayer d’Accéder

à une « Grande Ecole »

de l’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR en France.

 

 

 

 

 

Alors, il va falloir se DECIDER & CHOISIR

«  UN JOB » !

 

 

 

Trois POSSIBILITES se Présentent ,

à un Jeune BACHELIER Tangérois , en 1950 :

 

 

 

La « BANQUE » :

200 Banques Privées à TANGER,

 

 

L’Administration de la VILLE INTERNATIONALE

de TANGER ,

 

 

L’ENSEIGNEMENT & l’Instruction PUBLIQUE .

 

 

 

 

 

 

Abdeslam BOUZIANE

Opte pour l’INSTRUCTION Publique :

 

 

 

En Octobre 1950 ,

Il est Nommé « INSTITUTEUR SUPPLEANT »

à TETOUAN ,

 

 

 

En Octobre 1952 ,

Il Intègre « l’ECOLE NORMALE » de AÏN SEBAA

CASABLANCA ,

 

  

 

En Octobre 1953 ,

Abdelam BOUZIANE est « CLASSE »

Instituteur du « CADRE GENERAL » à TETOUAN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 NOVEMBRE 1955

PALAIS ROYAL – RABAT 

 

 

 

 

 

S.M. Le Roi MOHAMMED V

 

( Abdeslam BOUZIANE – Instituteur )

( Troisième à Partir de la Droite )

 

 

 

  

Le MAROC est « INDEPENDANT »

 

Mais l’Instruction Publique Marocaine Est :

 

« ARABISEE ».

 

 

 

  

Alors , il va Falloir , Encore une Fois ,

Se DECIDER & CHOISIR !

 

  

Mais Cette Fois - ci , le « CHOIX » était Facile ,

Il Suffisait de Répondre « OUI » :

 

 

A l’APPEL du 14 MAI 1956

De S.M. Le Roi MOHAMMED V ,

 

 

Et d’INTEGRER,

en JEUNE « PATRIOTE MAROCAIN » ,

 

la Nouvelle « ARMEE ROYALE »

de Ce Jeune MAROC « INDEPENDANT » !

 

 

 

 

 

 

 

A l’Epoque d’Alors,

 

 

TOUT était BEAU au MAROC .

TOUT était NOUVEAU ,

TOUT était « PARFAIT » :

 

 

Entre le 1er JUILLET 1956

et le 10 JUILLET 1971.

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

  

Et puis Voilà un Premier « DRAME »

dans l’Histoire

de Ce « MAROC » Paisible :

 

 

 

10 JUILLET 1971

« SKHIRATE »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore un Autre « DRAME » !

 

Il Fallait la PIETE et la FOI

de « HASSAN II » pour Triompher.

 

16 AOÛT 1972

 

  

 

 

  

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

La « MARCHE VERTE »

1975

 

 

 

 

  

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

ERA / BEFRA ( MARRAKECH )

 

-      AVRIL 1977 à DECEMBRE 1980 –

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Feu le Capitaine DOUGHRI –

 

Pilote de Chasse « FRA »

 

Washington DC – JUIN 1990

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« 90 » Elèves – Officiers

« PILOTES » Opérationnels ,

 

Formés par la « DIVISION ECOLES »

De l’EMA / FRA

  

Entre Janvier 1990

Et Décembre 1995

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

  

 

1995

 

Tout le MONDE en PARLE au MAROC:

 

La « RETRAITE » des SENIORS !

 

Les « CIVILS » entre EUX ,

Les « MILITAIRES » en Familles !

 

 

 

Référence est faite à Certains Cadres Supérieurs ,

Jugés Anciens et éventuellement  Remplaçables ,

dans les Fonctions Importantes dont ils ont la Charge .

 

 

Ces Cadres Remplissent les Conditions d’Age

et d’Ancienneté de Service ainsi Définies :

 

La « SOIXANTAINE » Révolue !

 

Cela Semblait être , à cette EPOQUE là ,

l’Age le plus Approprié pour une Honorable

« Fin de Carrière » .

 

  

Appliquées avec « LOYAUTE & INTELLIGENCE » ,

ces DISPOSITIONS Devaient GARANTIR :

 

 

Aux Partants ,

une PENSION de RETRAITE

« Sécurisée » et « Viable » ,

 

 

Et aux Jeunes

« DIPLÔMES CHÔMEURS » ,

Un Travail Officiel , Dignement « Rémunéré » .

 

 

 

 

 

Cette même Année 1995 :

  

Feu S.M. Le Roi HASSAN II

 

Est en Voyage Officiel

aux Etats – Unis d’Amérique :

 

Sa Majesté est Très FATIGUEE.

Sa Majesté est « SOUFFRANTE » !

 

  

 

 

De Retour au Maroc ,

 

 

 

S.M. Le ROI , Chef Suprême

et Chef d’Etat – Major Général

des Forces Armées Royale ,

 

 

CONFIE , à « Titre Temporaire »

 

La « GESTION ADMINISTRATIVE »

du Personnel « OFFICIER » des FAR ,

 

 

A un « TRIO de GENERAUX » de Corps  d’Armée :

Tous Qualifiés , Compétents ,

et en Principe Loyaux

à la « CAUSE NATIONALE » de Notre Pays .

 

 

 Ce « TRIO » de Généraux de Corps d’Armée

Reçut de la part de Sa Majesté Le Roi HASSAN II

 

la « MISSION » Suivante :

 

 

« Ce que Je vous CONFIE ici  ,

« Est pour Moi des plus « SACRE » .

 

«  Il s’agit de la VIE et du DEVENIR

des « HOMMES » qui , à Mes Côtés ,

 

au Lendemain de  l’Indépendance de notre PAYS ,

et tout au long des Années qui Suivirent ,

 

Ont Créé l’Armée Royale ,

Bâti l’Armée Royale , Défendu l’Armée Royale

et Porté Haut le Fanion de Notre Armée Royale .

 

« Je vous Confie donc un SYMBOLE

« de la NATION Marocaine .

 

« Pas d’Injustice

« et Surtout pas de Favoritisme.

 

« Vous ne Détruisez Rien .

 

« Ce qui Marche BIEN

« Doit Continuer à BIEN Marcher .

 

« Que DIEU vous Aide . »

 

 

 

 

Ces Légendaires Premières Dispositions

de « Mise à la Retraite » Officielle

des Officiers des Forces Armées Royales ,

 

Confiées pour Réflexion,

Etude et Traduction en Ecriture,

à ce « TRIO » de Généraux de Corps d’Armé,

 

Se Transformèrent en un Véritable

« Règlement de Compte »

entre Officiers de Haut Rang .

 

 

 

Exemple :

 

Le Général de Brigade Aérienne

Abdelaziz Alaoui M’RANI  ,

Ancien Capitaine des TRANSMISSIONS,

 

Assumait à l’Epoque ( 1995 ) ,

les  Fonctions d’Inspecteur des FRA ..

 

 

 

Dans sa « Logique »

De « Nouveau » Patron de l’Armée de l’Air

  

Il Considérait  les Officiers « AVIATEURS »

DIPLÔMES de l’Ecole de l’Air de SALON ,

 

Comme des Rivaux Potentiels,

 

Classés parmi les Officiers

les Plus « Qualifiés » et les plus « Performants » ,

sur le Plan Professionnel ,

dans les « Forces Royales Air » Marocaines  .

 

 

Parmi Eux , il faut Citer :

 

“Le Colonel Abdeslam BOUZIANE » .

 

 

 

 

Mais n’ Oublions Pas

 

Toute Cette Première Promotion

des Véritables « AVIATEURS » :

 

 

Ils Etaient TOUS Là ,

Présents , au DEPART , un 14 MAI 1956 .

 

 

 

 

 

 

Ils avaient pour « NOMS » :

 

 

En tête se plaçait l’Elève Officier

« Mohamed KABBAJ » ,

Major de la Promotion des Marocains,

 

 

Puis il y a eu l’Elève - Officier

« Abdeslam BOUZIANE »  ,

Second de la Promotion .

 

 

 

Classés par Ordre Alphabétique,

Les Elèves- Officiers Aviateurs de la Promotion  EA – 56

Avaient pour NOMS :

 

 

Abdellah AMAR ,

Abdallah BAMAROUF ,

Ahmed BEL HOUCINE ,

Brahim BEN – AHMED ( AGUIZOUL ) ,

Abdelouahid BEN – SAÏD ,

Abdelatif BOUTALEB ,

Mohamed GHAOUTI ,

Badreddine KHATIB ,

Boubker SKIREDJ ,

Kaddour TERHZAZ .

 

 

 

 

 

En « Janvier 1990 » ,

 

Au lendemain de la Triste Disparition de

Feu le « Général Mohamed KABBAJ » ,

 

 

 

le Colonel Abdeslam BOUZIANE

 

Venait de se Voir « CONFIE »

les « Responsabilités »

 

de CHEF de la « DIVISION ECOLES »

au sein de l’Etat – Major Air .

 

 

 

Le Colonel BOUZIANE

 

Avait Reçu pour « MISSION »

Principale , Spécifique et Intensive ,

  

La « FORMATION »

des Elèves Officiers « PILOTES » ( EOP ) 

Des Forces Royales Air .

 

 

 

 

En « Juin 1995 » ,

 

Une Première « LISTE » d’Officiers des FAR

« Invités et Autorisés »

à Faire Valoir leurs Droits à la Retraite

 

Est Présentée à la Signature de :

 

S.M. Le Roi HASSAN II .

 

 

 

Cette « Première Liste » :

 

Comportait les Noms des Officiers

Ayant Dépassé la « SOIXANTAINE »

et Originaires « d’Armes Différentes » .

 

 

 

Date de Prise d’Effet des

« Premières Mises à la Retraite » :

 

« 31 Décembre 1995 ».

 

 

Nombre des Officiers du GRADE de « COLONEL » :

 

« QUATRE VINGT TROIS – 83 » « Colonels »

 

 

« PENSION » de  RETRAITE MENSUELLE :

 

« 7.091, 22 » Dirhams 

 

 

 

 

 

 

 

En 1996 ,

 

Aucune « NOUVELLE DECISION » de MISE à la RETRAITE

n’est Présentée à la SIGNATURE de S.M. Le ROI .

 

 

 

PUIS , en  1997 & 1998 :

  

Deuxième Liste des « RETRAITES »

 

« 148 » : Officiers – Grade « COLONEL »

Prise d’Effet :  20 Juin 1997 .

 

 

Troisième Liste des « RETRAITES » :

 

« 82 » : Officiers – Grade : « COLONEL »

Prise d’Effet : 30 Novembre 1998 .

 

 

 

TOTAL : « 313 – COLONELS »

 

 

 

Mais cette fois – ci

la PENSION MENSUELLE de RETRAITE

est « REVALORISEE » de :

 

«Trois Mille Dh. » par MOIS

 

 

 

 

 

Au 30 Novembre 1998 ,

 

Trois Listes Importantes

 

de « MISE à la RETAITE »

des « MEILEURS » OFFICIERS des FAR

 

Ont été Présentées

à la « SIGNATURE » de S.M. Le ROI .

 

 

 

 

Entre DECEMBRE 1995

Et NOVEMBRE 1998 :

 

 

Colonel, Lieutenant Colonel ,

Commandant et Capitaine .

 

 

Dates de Prise d’Effet des Décisions de :

 

« Mise à la Retraite »

 

31 Décembre 1995    :       321

20 Juin 1997              :       401

30 Novembre 1998    :       219

 

Total Général :           941

 

 

 

Décisions Particulières

 

Concernant les Officiers

du Grade de « COLONEL » :

 

 

31 Décembre 1995   :                83

20 Juin 1997   :                        148

30 Novembre  1998   :               82

 

 

Total des COLONELS :     « 313 »

 

 

 

 

 

 

 

 

23 JUILLET 1999

 

 

 

Décret N° 4880

En Date du 8 Mars 2001

 

 

 

AVANT le DECRET N° 4880 :

 

Un Officier , du Grade de « COLONEL » ,

Partant à la Retraite ,

 

Avec plus de « DIX Années » d’Ancienneté dans le Grade ,

 

Etait classé à l’INDICE « 746 » .

 

 

 

 

APRES le :

 

DECRET N° 4880

du « 8 Mars 2001 »

 

 

« L’INDICE »  de Solde

d’un COLONEL ,

 

Justifiant d’un Minimum

de « DIX – 10 Années » dans le GRADE

 

Peut , à « TITRE EXCEPTIONNEL » ,

 

et  sur Décision

du Chef Suprême

et Chef d’Etat- Major Général des FAR ,

 

Etre Porté à  :      « 928 »

 

 

 

Réévaluation des « SOLDES »

Des « OFFICIERS des FAR »

 

 

 

 

 

  

 

 

 

LETTRE

 

En Date du « 3 Fev. 2007 »

 

 

A l’attention de :

 

Monsieur le Colonel - Major El Idrissi

 

Directeur de la Fondation Hassan II .

 

  

 

      Colonel- Major ,

 

          Par « Fiche N° 1 » ,

       En date du 18 Décembre 2006 ,

 

       J’avais Attiré votre Attention, en votre qualité de DIRECTEUR de la « Fondation Hassan II » ,

       Dont Relèvent Désormais TOUS les Officiers , Sous-officiers et Hommes de Troupe RETRAITES des FAR ,

 

       De la Nécessité d’Etablir un « NIVELLEMENT »  , devenu Aujourd’hui  VITAL ,

       entre la PENSION Mensuelle des Officiers RETRAÎTES ,

       et la SOLDE Mensuelle de ceux en Situation d’ACTIVITE .

 

 

        Il est « ANORMAL » que la SOLDE d’un « Jeune » COLONEL , en Situation d’ACTIVITE ,

        soit Aujourd’hui « DEUX » Fois plus Conséquente , que la Pension de Retraite d’un COLONEL « Ancien » ,

        issu de la PROMOTION « MOHAMMED V » , et Totalisant plus de « DIX SEPT ANNEES » de Grade .

 

 

        Le Nouveau Décret N° 4880 , 

 

         Daté du 8 Mars 2001  et Portant la Signature de Monsieur le Premier Ministre  Abderrahmane YOUSSOUFI ,

        Stipule qu’un  Officier du Grade de « COLONEL» Peut Bénéficier, sous Certaines Conditions,

        et à dater du 1er Juillet 2000  de l’ Indice de Solde « 928 » .

 

 

 

      Mes « Etats de Services » 

      Se Résument comme suit :

 

      Ancienneté dans le Grade d’Officier :      37 ANS

      Ancienneté dans le Grade de Colonel :    « 17 ANS »  .

      Indice actuel  de Pension de Retraite :   746.

 

 

 

      Vous n’êtes pas sans ignorer qu’un tel « COLONEL » Perçoit Aujourd’hui

       Une « PENSION de RETRAÎTE » MENSUELLE de près de :   « DIX MILLE DIRHAMS »

 

        Et que pour la MAJORITE des Officiers « RETRAITES » , avec le Grade de COLONEL ,

       C’est là aussi  Leur Seul et Unique « CAPITAL » :  

       

        DIFFICILE la VIE !  , avec une Famille Nombreuse

       et « 10.000 Dhs » par MOIS pour y Faire Face  .

 

 

 

      Mon « INTIME CONVICTION » me pousse à Croire , et à Souhaiter ,

      Qu’il « SOIT » Apporté , très Bientôt un « AMENDEMENT » au DECRET N° 4880 ,

 

      Et , que cet « Amendement »  puisse Ouvrir  DROIT  à la « Revalorisation »

     des Pensions de  « TOUS les OFFICIERS »

     Placés , en Situation de Retraite , AVANT « le 1er Juillet 2000 » .

 

 

 

      Cette DATE du « 1er Juillet 2000 » , Prise d’Effet du Décret 4880 ,

      Restrictive et Instauratrice d’INJUSTICE , devrait être Changée

      et Placée à une Date Bien « ANTERIEURE » à Celle du  «31 Décembre 1995» ,

 

 

         Aux fins d’ « INCLURE » l’Ensemble des « OFFICIERS »

        qui avaient été Autorisés , par Feu S.M. Le ROI  HASSAN II ,

        dès 1995 , à Faire Valoir leur Droit à la « RETRAÏTE »  ,

 

 

 

              Aux Dates Suivantes :

 

              31 Décembre 1995   : 

               Décision en date du 5 Juin 1995

 

                20 Juin 1997 : 

               Décision en date du 21 Décembre 1996

 

                30 Novembre 1998 :

               Décision en date du 18 Septembre 1998

 

 

                                          Colonel ( E / R ) Abdeslam BOUZIANE

                                           

                                         ( 3 Février 2007 )

 

 

 

 

 

 

FONDATION HASSAN II

 

 

PRESIDENT :

 

Feu le Général de Corps d’Armée –

Abdelaziz BENNANI.

 

 

DIRECTEUR GENERAL :

Le Colonel – Major EL IDRISSI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Ce « NOUVEAU DECRET »

Promulgué en Date du 8 Mars 2001,

 

Portant la SIGNATURE

De SE Monsieur Le Premier Ministre

 

« ABDERRAHMAN YOUSSOUFI » ,

 

 

Ne Peut s’Appliquer,

avec « EFFET RETROACTIF » ,

Aux OFFICIERS, MIS à la RETRAITE

En 1995 – 1997 et 1998 .

 

 

 

TELLE

 

A été la POSITION des RESPONSABLES

De la « FONDATION HASSAN II » à RABAT,

 

Et PRINCIPALEMENT Celle

 

du Colonel – Major « EL IDRISSI » ,

 

DIRECTEUR DENERAL de la « FONDATION »

 

  

Qui Conclut comme Suit :

 

 

« Je n’y Peux Mais … ! »

 

 

Accueil