COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

Paysages de la vie ...

APPEL du 14 Mai 1956

ECOLE de L'AIR - SALON DE PROVENCE

1er ESCADRON AERIEN  des FAR

Aviation des FAR (1960)

CREATION des < FRA > -1964

HISTORIQUE de L'AVIATION des FAR

DERNIERS AVIATEURS de la EA - 56

 ALGER < MAISON BLANCHE > Février 63

AMITIEE Souvent PERTURBEE Octobre 63

 

AVIATION des FAR - POST octobre 1963

DIPLOMATIE HASSANIENNE

DEVELOPEMENT  < FRA > VISION 1967

Ma MISSION aux USA - I

Ma MISSION aux USA - II

 

Mon Ami « MENAHIM »  (  MAROC )

 

Le 20 Août 1953

L'EDUCATION des JEUNES

Les ENFANTS des « MRE »

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

La MARCHE VERTE - 1975

BEFRA / ERA - MARRAKECH

FORMATION du PERSONNEL < FRA >

 Du < SOCIAL >  à la BEFRA

PROMOTION des AVIATEURS de la EA/56

IL Etait Une Fois Sa Majesté HASSAN II

ANALYSE de TOUTE une < VIE >

FAMILLE < BOUZIANE >

 

TANGER INTERNATIONALE

 

The RABAT AMERICAN SCHOOL 

 

-----------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er ESCADRON AERIEN des « FAR »

BASE AERIENNE de « RABAT - VILLE »

 

 

 

image002    image004

 

image006       image008

 

 

 

 

1er ESCADRON AERIEN des FAR

Base Aérienne de RABAT - VILLE

( AVRIL 1960 )

 

 

 

Commandant AUMONT :

Cdt de l’Escadron Aérien .

 

Lieutenant BOUZIANE :

Cdt en Second de l’Escadron Aérien .

 

 

 

image010

 

Lieutenant Abdeslam BOUZIANE

 

 

 

 

Les « DOUZE » Elèves – Officiers  AVIATEURS .

« Diplômés » de l’Ecole de l’Air de Salon ,

Promotion « 1956 » ,

 

Ont Terminé leur Stage de « Spécialisation » en FRANCE

et ont Regagné le MAROC , Hautement Qualifiés :

 

image032

 

1er Escadron Aérien des FAR

( Rabat – Ville )

 

 

 

L’Armée de l’Air Française :

Commence à Procéder à l’ « EVACUATION » de Certaines Installations Militaires au MAROC :

 

Nous sommes en l’Année « 1960 » .

 

 

 

La Base Aérienne de « RABAT – VILLE »

Sera la Première Unité à être « TRANSFEREE »

aux Forces Armées Royales ( FAR ) .

 

 

 

Projections & Interférences :

 

 

 

 

Commandant « AUMONT » ,

 

L’actuel Officier Coopérant Français

Ayant Dirigé le 1er Escadron Aérien des  FAR depuis sa Création en « 1956 » ,

 

Aurait Trouvé « Naturel » de se Voir Confié

le « Commandement » de la Première BASE AÉRIENNE Française

« Transférée » aux Forces Armées Royales.

 

 

 

image014

 

Cdt AUMONT : 1er Escadron Aérien des FAR

 

 

 

 

 

Capitaine « ABDELHAY » ,

 

Encouragé par ses Camarades Officiers de l’Etat – Major ,

tous Capitaines de l’Armée de Terre et anciens Cadres de l’Armée Française ,

 

Le Capitaine ABDELHAY  pourrait  « ACCEPTER » une Nomination Éventuelle

pour le Commandement de La " BASE AERIENNE " de RABAT – VILLE .

 

 

Mais Le Capitaine « ABDELHAY » Réfléchissait :

Il était « Chef du 2ème BUREAU de l’EMG » .

 

 

 

N.B.  Les « DOUZE » Lieutenants Aviateurs de la « Promotion MOHAMMED V » , 1956 ,

Diplômés de l’Ecole de l’Air de SALON ,

 

Trouvaient « Ridicule » , qu’après toutes ces Années d’Etudes Avancées

et une Haute Formation Spécialisée ,

 

Leur « Sort Professionnel » allait être Confié à un Officier  « FANTASSIN » ,

aussi « Honnête et Sympathique » soit – il .

 

 

 

Il est Dit :

 

« AGISSEZ  ,

« DIEU Verra Votre Action,

« ainsi que Ses Prophètes et l’Ensemble des Croyants »

 

 

« Ensemble » nous avons Réfléchi,

Et « Ensemble » Nous , les AVIATEURS de « SALON de PROVENCE » ,

Nous avons « AGI » !

 

 

 

 

Le Lieutenant KABBAJ

 

Avait pris « Rendez – vous » , pour nous , avec le Capitaine ABDELHAY ,

dans son Bureau de l’Etat Major .

 

Étaient Présents les Lieutenants « AVIATEURS »

KABBAJ , BOUZIANE , BAMAROUF , TERHZAZ et AMAR  .

 

 

 

Nous avions Essayé d’Expliquer, à tour de rôle, au Capitaine ABDELHAY ,

que le Commandement d’une « BASE AERIENNE » d’Importance

était très Différent de celui d’un « BATAILLON » de Corps de Troupe .

 

 

 

Nous lui avions Montré que nous Voulions « REUSSIR »  par « Nous – mêmes » ,

cette Expérience Exceptionnelle,

 

Confiée par notre « ROI » , à une « JEUNESSE » ,

 

Toujours à la Recherche du

« Devoir et de la Perfection » .

 

 

A une Époque où  notre Sens du

« Nationalisme » était « Paramount » .

 

 

 

image015

 

 

 

Le Capitaine ABDELHAY

 

Nous Félicita pour « Notre Franchise » et nous Souhaita :

« Très Bonne Chance »

 

 

 

 

 

 

 SAR Le Prince Héritier Moulay EL HASSAN ,

Chef d’État - Major Général des « FAR » :

 

 

image012

 

SAR Le Prince Moulay EL HASSAN

 

 

 

Le lendemain de notre « ENTREVUE » avec le Capitaine ABDELHAY ,

Nous sommes « TOUS Convoqués » par Son Altesse Royale ,

 

Le Prince Hériter Moulay EL HASSAN ,

A son Bureau de « l’Etat Major Général » .

 

 

 

 

Étaient Présents les Officiers,

 

Chefs du 1er et du 3ème BUREAU

de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales.

 

 

 

Les «  DOUZE » Lieutenants AVIATEURS

Embrassent la Main du Prince Hériter du MAROC .

 

  

 

Son Altesse Royale Parla :

 

 

« Vous êtes Tous Diplômés de l’ Ecole de l’ Air de Salon ,

« Et vous avez Tous été Élevés au Grade de Lieutenant dans nos Forces Armées Royales ,

«  A dater du 1er Août 1958 .

«  Telles sont les Données dont Je Dispose .

 

 

« Comment alors DÉCIDER, avec Certitude et Clarté,

«  de la Bonne et Juste Affectation

« de l’un ou l’autre d’entre Vous ,

« à un Commandement Déterminé ? »

 

 

 

 

Tout le Monde s’attendait à ce que ce soit Le Lieutenant KABBAJ

Qui allait Répondre à Son Altesse Royale en premier.

 

KABBAJ était le « Major » de notre Promotion,

 

Mais ce dernier « Hésita » quelques Instants …

 

 

 

 

Et ce fut alors le « Lieutenant BOUZIANE » ,

 

« Commandant en Second » du 1er Escadron Aérien des FAR ,

qui Esquissa une première Réponse :

 

 

 

 

« Altesse Royale , dit - il ,

 

« Les CRITERES que Vous venez de  Mentionner Nous Unissent,

Nous les AVIATEURS de la 56 , et Nous en Sommes très Fiers .

 

 

« Ce qui nous DIFFERENCIE ,

«  et qui pourrait Aider à Définir très Justement ,

«  notre AVENIR dans l’Armée Royale ,

 

«  Ce sera notre CLASSEMENT de SORTIE

« de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence :

 

 

 

«  Le Lieutenant KABBAJ est le Major de la Promotion

« des Aviateurs Marocains de SALON ,

 

 

 

image034

 

 

«  Aussi nous avions Pensé , Tous Ensemble ,

«  qu’il serait Utile  et Souhaitable

« de lui Confier la Direction de ce que l’on appellerait :

 

 

Le  6ème BUREAU /AIR

de l’ EMG des FAR .

 

 

 

 

 

Alors le Lieutenant KABBAJ Parla :

 

 

Altesse Royale ,

 

« Nous sommes Ravis et Honorés

« de Pouvoir nous Exprimer ici Devant « VOUS et VOUS  Dire notre Point de Vue

Sur un Thème qui nous Tient à Coeur

et qui Porte tous nos Souhaits.

 

 

" Ce  6ème BUREAU / AIR  ,

 

« Intégré à l’Etat Major Général des FAR

Aurait pour Mission la Coordination des Efforts

Développés par les Commandants des Bases Aériennes

sur les Plans Opérationnels et Techniques .

 

 

La Gestion Administrative et Financière

de ces BASES Relèvera toujours

de l’Etat Major Général des FAR et de l’Intendance Militaire

 

 

 

« Le Chef du  6ème BUREAU / AIR  aura des Relations Privilégiées ,

dans le Domaine de la Formation du Personnel ,

avec les Chefs des Missions de Coopération Militaire et Technique .

 

 

 

 

Et le Lieutenant KABBAJ de Continuer :

 

 

« Nous avons également Pensé que :

 

« le Commandement des  BASES AERIENNES  ,

Abritant des « Aéronefs » , devait Revenir de Droit à un

« OFFICIER PILOTE » .

 

 

 

 

« RABAT – VILLE » est la Première Base  Aérienne Française

«  qui nous est « TRANSFEREE » , Aujourd’hui .

 

 

Le Lieutenant BOUZIANE

 

Est Classé « SECOND » de la Promotion  ( EA 56 ) ,

à la Sortie de SALON de PROVENCE ,

 

 

 

Il est aussi notre « Premier Pilote » de Transport Militaire

et  il Assume actuellement les Fonctions de :

 

« Commandant en Second »

du 1er Escadron Aérien des FAR .

 

 

image035

 

 

 

Nous « Le » Proposons , Altesse Royale ,

 

Pour le Commandement  de :

 

« La Base Aérienne de RABAT – VILLE » .

 

 

 

 

 

 

Son Altesse Royale ,

le Prince MOULAY EL HASSAN

 

 

 

Avait très vite Compris ce qu’étaient Venus Chercher

Ces « DOUZE » Premiers  AVIATEURS  MAROCAINS,

 

Formés  à l’Ecole du Général DELFINO ,

Commandant  l’ Escadron "Normandie – Niémen" , en URSS ,

Pendant la 2ème Guerre Mondiale

et Héros de l’ UNION SOVIETIQUE ,

 

 

Ce qu’ils étaient Venus CHERCHER ,

C’était Comment Bien « SERVIR leur PAYS » .

 

 

 

  

Avec SAR Le Prince Héritier

Moulay EL HASSAN ,

 

La « Réponse » ne s’était pas Fait Attendre :

 

 

DEUX DECISIONS :

 

 

Lieutenant Mohammed KABBAJ ,

« Chef du 6ème BUREAU / AIR » de l’EMG / FAR

 

 

Lieutenant Abdeslam BOUZIANE ,

« Commandant la Base Aérienne »

de RABAT – VILLE

  

 

 

 

 

EQUIPEMENT en MATERIEL AERIEN .

En 1960

 

L’ Équipement en Matériel Aérien de l’AVIATION des FAR

Etait « Minimum » :

 

 

Un ( 1 ) Avion de Transport Bimoteur ( Douglas DC – 3  / C – 47 )

Cession de la Compagnie « Air Atlas » à l’Aviation des FAR .

 

Cinq ( 5 ) Avions de Liaison Monomoteur ( Broussard MH –1521)

Neuf ( 9 ) Avions d’ Entraînement Morane Saulnier ( MS – 733 )

Un (1 ) Hélicoptère Léger ( Alouette II )

 

Cession de l’ « Armée de l’Air Française » à l’Aviation des FAR .

 

 

 

L’avantage de cette « Epoque »

 

C’est que nous Parlions à nos « AMIS » ,

Et , DIEU Merci , nous en avions Beaucoup ,

qui nous Comprenaient et qui même

 

Voulaient nous Aider  .

 

 

 

 

 

 

L’Armée de l’ Air Française ,

 

Avait Participé à « La Formation » Initiale et Opérationnelle

De nos TROIS Premiers PILOTES de CHASSE , Diplômés de l’Ecole de l’Air de SALON ,

 

 

Cette même Armée de l’Air Française Voulait nous Céder,

à titre « GRACIEUX » ,

 

Un « Escadron Complet » d’Avions de Chasse

Equipé de l’Historique Bi- Réacteur «VAMPIRE » !

 

 

 

image036

 

 

Nos « Trois » Pilotes de Chasse ,

KABBAJ , BAMAROUF et AMAR ,

 

Qui avaient Volé sur le Bi- Réacteur T – 33 , à MEKNES

et sur le Réacteur d’ Appui Tactique  le « MYSTERE IV » ,

à la 8ème ESCADRE Française de la Base Aérienne de SALE ,

 

 

Considéraient que le « VAMPIRE » était un Avion Dangereux

et ils n’hésitaient pas à le Qualifier de « CERCUEIL VOLANT » .

 

 

 

 

A cette Epoque là , on « PARLAIT »

et on Nous « ECOUTAIT »

 

 

SAR Le Prince Hériter du MAROC

est « Au Courant » du « Problème » du VAMPIRE .

 

 

Sa Majesté Le Roi MOHAMMED V ,

Représentant d’une

« Monarchie Ancestrale » ,  DECIDE :

 

 

 

Le MAROC est un Pays Arabe et Musulman,

Libre et Indépendant .

 

Le MAROC demandera , à l’ « UNION SOVIETIQUE »

Une Nation Amie , une Aide Militaire ,

en Matériel d’Équipement ,

 

Destiné à notre Jeune Armée Royale ,

Nouvellement Créée , et Responsable

de la « Sécurité Intérieure » du PAYS .

 

 

 

Début Décembre « 1960 » :

 

image038

 

Le « Général AMEZIANE »

 

 

Est Désigné par S.M. Le Roi MOHAMMED V  ,

pour Présider la « Délégation Militaire Marocaine »

Qui doit se Rendre  en « URSS » .

 

 

Cette « Délégation » comprendra des Officiers de Différentes Armes des FAR :

Infanterie , Artillerie , Blindés , Génie Militaire et « AVIATION des FAR » .

 

 

Les « Lieutenants Aviateurs » :

 

Mohammed KABBAJ :          Pilote de Chasse ,

Abdellah BAMAROUF :         Pilote de Chasse ,

Abdeslam BOUZIANE :      Pilote de Transport ,

Mohammed EL GHAOUTI :   Officier Mécanicien .

 

 

 

 

Le Colonel « GALPERINE »

 

Attaché Militaire Soviétique près de l’Ambassade d’ URSS à RABAT .

Il nous accompagnera pendant tout notre Voyage ,

Qui Durera près d’un Mois et nous Conduira de

 

Moscou à Leningrad et enfin à Tachkent .

 

 

 

 

A MOSCOU ,

 

Nous étions Reçus par le :

 

Maréchal « MALINOWSKI » ,

 

Héros de l’ Union Soviétique

et Ministre de la Défense Nationale .

 

 

image027

 

Breifing du Maréchal MALINOWSKI

 

 

 

 

Nous Pouvions Tout Avoir « GRATUITEMENT » .

 

 

AVIATION :

 

 

Avions à Réaction :

MIG - 17  ,  MIG - 19   ou   MIG  21 .

 

Avions de Transport :

IL – 14  , IL – 18 et même des Anthonovs

 

Nous n’avions vraiment que l’Embarras du Choix.

 

 

 

Mais en 1960 ,

 

Le Nombre Total  des Officiers « Pilotes et Mécaniciens »

de cette « ARMEE de l’AIR » Marocaine Naissante ,

ne Dépassait pas  la « DOUZAINE » d’Officiers .

 

 

 

Que Pouvions nous Faire ?

Nous avions limité nos Exigences du Moment à un Seul Article :

 

 

« Un Escadron de 12 Avions de Chasse MIG – 17 ,

« Deux Avions de Chasse d’Entraînement MIG – 15 ,

« Pièces de Rechange pour Une Année de Fonctionnement.

 

« Assistance Technique en Personnel :

Période de SIX Mois .

 

 

 

 

La « Commande » est Lancée ,

 

Et nous Rentrons au MAROC

" Fin Décembre 1960 " ,

 

 

Pour Rendre Compte à Sa Majesté

" Le Roi MOHAMMED V "

De notre MISSION en URSS .

 

 

image031

 

Deux Lieutenants « AVIATEURS » : BOUZIANE & KABBAJ

 

 

 

image043

 

DIRECTIVES ROYALES sur « MISE en ŒUVRE »

ESCADRON d’AVIONS « MIG »

 

Transmises par S.E. Monsieur Mahjoubi AHARDANE

MINISTRE de la « DEFENSE NATIONALE »

 

 

 

image021

 

Escadron d’AVIONS de CHASSE Soviétiques --  MIG 17

BASE Aérienne de BENSLIMANE

 

 

 

 

Au MAROC ,

 

 

Le Lieutenant KABBAJ est à son Bureau

de l’ Etat Major Général --  « Le 6ème BUREAU / AIR » .

 

 

Et le Lieutenant BOUZIANE est Opérationnel sur sa :

« Base Aérienne » de RABAT- Ville ,

 

Ou en « Mission Transport Aérien »

Sur son Avion DC- 3 / C- 47 .

 

 

 

 

 

Le Commandement Militaire Français

de la BASE AERIENNE de « SALE »

 

 

Nous mit un Jour en Demeure de Venir sur Place, à la BASE ,

 

Pour Procéder à la Signature de la

« Passation des Consignes » ,

 

Entre l’Armée de l’Air Française et l’Aviation des FAR .

 

 

 

 

Le Lieutenant KABBAJ ,

 

M’appela , la Veille au Soir , pour me Dire que j’étais Désigné

pour « Signer » , au nom des « FAR » ,

 

Le Document de Passation des Consignes pour

le TRANSFERT de « SALE »

Aux Forces Armées Royales Marocaines !

 

 

 

Le  "26 Février 1961" ,

A 10 Heures du Matin , était le Jour de notre « Rendez – Vous »  !

 

 

 

C'était le JOUR même des :

 

" OBSEQUES NATIONALES "

de Notre Défunt ROI , MOHAMMD V .

 

 

image023

 

Tour de Contrôle : BASE AERIENNE de SALE

 

 

 

La « Base Aérienne de Salé »

 

Etait une des Principales Bases Opérationnelles de l’Armée de l’Air Française.

 

Elle était le Siège de la « 8ème ESCADRE » ,

Equipée de l’Avion de Chasse « MYSTERE IV » .

 

 

 

A Dix heures du matin , ce 26 Février 1961 ,

 

J’arrive à l’ Entrée de la Base de Salé ,

Conduisant moi-même ma Voiture de Service , une ancienne Mercedes 190 ,

 

Et accompagné du « Lieutenant Abdallah AMAR » .

 

 Pilote de Chasse ,

Abdellah AMAR avait déjà Volé à la « 8ème Escadre » Française

Sur Avion à Réaction « Mystère IV » .

 

 

 

 

 

Le Colonel , Commandant la Base Aérienne de SALE ,

en compagnie de son « Officier Adjoint » ,

 

 

Nous attendaient , dans leur Voiture de Service ,

à l’ Entrée de la BASE .

 

Nous Roulons ensemble vers le « P.C. » de Commandement

qui se trouve dans le Complexe « MTO -- CLA – Tour de Contrôle » .

 

 

 

A Gauche , les Services de la MTO ,

 

qui semblent Fonctionner Normalement :

Je Salue le « Prévisionniste » .

 

 

A Droite , les Services du Contrôle d’Aérodrome ( CLA ) :

 

Un Adjudant – Chef en Place , pour Assurer la « Veille » ,

il s’Appelait « GINOUX » .

 

 

 

On Monte les Escaliers qui Conduisent au « PC » du Colonel   :

 

Totalement « VIDE » .

 

 

Au Centre :

 

Une Grande « CAISSE de Déménagement en Vieux BOIS :  

  C’était le Bureau !

 

 

Derrière ,

 

Une Autre « CAISSE » en Bois , Plus Petite :

C’était le Fauteuil !

 

 

 

 

Et c’était dans cette  Atmosphère de « Désenchantement Total »

 

Que l’ARMEE de l’AIR FRANCAISE

Allait « Quitter » notre PAYS ,

 

 

Après avoir été Capable de Donner la  Meilleure Formation

« Professionnelle » et « Morale »

 

A la " Première Promotion "des Elèves- Officiers

AVIATEURS MAROCAINS , les « EA – 56 » .

 

 

 

 

 

Je ne vous fais pas Visiter , dans le Détail ,

la BASE de Salé de cette Epoque ,

 

En ce Jour du « 26 Février 1961 » ,

 

 

Mais je vous Dirais que du fait de la Détérioration Volontaire

des Grillages de Protection Extérieure de la BASE

 

Les Campagnards du Voisinage Pouvaient  laisser « Paître » librement

Leur « Bétail »  ( Vaches Chèvres ou Moutons ) ,

 

Pas très loin des « Pistes » de Décollage et d’Atterrissage :

 

Jugez du « DANGER » !

 

 

 

 

Les « DOCUMENTS » de Passation de Consigne

sont maintenant « SIGNES » ,

 

 

Et le « COLONEL » Français ,

Ex – Commandant de la Base Aérienne de SALE ,

 

Est Aujourd’hui « LIBERE »

de ses Obligations Territoriales au MAROC !

 

 

 

Le Lendemain Matin,

 

A l’Etat Major Général des FAR ,

dans le Bureau du « Général KETTANI » ,

 

image039

 

 

C’était le JOUR des « Comptes Rendus »

Détaillés par les Lieutenants KABBAJ et BOUZIANE .

 

 

 

A Priori , Kabbaj et Moi ,

 

Nous avions , A cette Epoque – là , la même « CONCEPTION »

de la Façon  dont les Transferts Futurs

 des Installations Militaires Françaises , devraient se Dérouler :

 

 

« RABAT – VILLE » était une « EXPERIENCE »

Réussie à Prendre en Exemple.

 

 

 

 

1 - Transfert du « Commandement » Territorial à l’Autorité Marocaine ,

 

2 - Maintien sur Place du Personnel Coopérant Français

et Prise en Charge de ce Personnel par la Défense Nationale Marocaine

 

3 - Cession Officielle et Facturation éventuelle, à l’Autorité Marocaine ,

d’un Matériel Donné , Indispensable à l’ Exercice de la Mission de la BASE .

 

 

 

 

DISCUSSIONS & ACCORD :

 

SCMT ( Services de Coopération Militaire & Technique )

EMG / FAR ( Etat Major Général des FAR ) .

 

 

 

Et c’est ainsi qu’avaient pu être Transférées Officiellement à l’Aviation des FAR ,

Les  Installations Militaires Françaises 

 

Désignées ci après :

 

 

 

Base Aérienne de SALE ,

Base Aérienne de MEKNES ,

Base Aérienne de MARRAKECH ,

Atelier Industriel de l’Air ( AIA ) de CASABLANCA

 

 

 

Le Lieutenant Abdeslam BOUZIANE

« Commandant de la Base Aérienne de SALE »

a/c du 26 Février 1961

 

Le Lieutenant Kaddour TERHZAZ

« Commandant en Second de la Base de SALE »

 

image040

 

Le " Dialogue " entre Aviateurs –

Un « Outil » du Commandement.

 

 

 

Il nous faudra plusieurs Semaines de Dur Labeur ,

pour arriver enfin à Corriger toutes les « Détériorations » Matérielles

Apportées à la Base Aérienne de SALE ,

Par ses Précédents « Locataires » .

 

 

 

 

Comme en 1961 ,

 

La « Famille » des Aviateurs n’était pas Prolifère,

 

Et nous nous sommes trouvés dans l’Obligation

de Transférer l’ensemble de notre PERSONNEL

( Marocains et Coopérants ) ,

 

 

De la Base de RABAT-VILLE

vers la Base Aérienne de SALE .

 

 

Il en fut de même de tous nos AERONEFS ,

Y compris les Quatre Avions Historiques « SEA-FURY »

Présent du Président IRAKIEN de l’Époque , à la Jeune Aviation Marocaine .

 

 

image041

 

Sea - Fury " Irakien

 

 

 

 

 

BASE AÉRIENNE de « MEKNES » .

 

 

Commandant de Base :

Lieutenant Abdallah BAMAROUF ,

Pilote de Chasse – Ecole de l’Air .

 

 

Commandant en Second :

Lieutenant Abdallah AMAR ,

Pilote de Chasse – Ecole de l’Air .

 

 

N.B.    Maintien sur Place du Personnel Coopérant Spécialiste

nécessaire à la Mise en Service d’Installations Particulières.

 

 

« NOMINATIONS » ,

 

Les Prises de Commandement des Lieutenants Abdallah BAMAROUF et Abdallah AMAR

Avaient fait l’Objet de « Propositions » Concordantes avec le Chef du « 6ème BUREAU / AIR » ,

C'est-à-dire du Lieutenant Mohammed KABBAJ .

 

 

 

 

 

 

 

 

BASE AERIENNE de « MARRAKECH » .

 

 

Commandant de Base :

Lieutenant « Brahim AGUIZOUL » ,

Pilote de Transport – Ecole de l’Air de SALON .

 

 

 

N.B.      Tout le Personnel Coopérant « Français » , 

Officiers et Sous – Officiers , 

 

Nécessaire à la Bonne Marche de l’ Ecole de Pilotage de la « BEGRA » ,

Est Maintenu en Place .

 

 

 

 

DIFFERENT :

 

Le Lieutenant Mohammed KABBAJ ,

Chef du " 6ème BUREAU / Air " ,

 

 

 N’avait jamais Donné son « Accord »

à la « Nomination » du Lieutenant AGUIZOUL en qualité de :

 

« Commandant de la Base de MARRAKECH » .

 

 

Il Cherchera à  Faire

Annuler  la Décision de Commandement  .

 

 

 

Mais se Voyant dans l'Impossibilité d'y Arriver ,

il Présenta sa « DEMISSION des FAR » .

 

 

La « DÉMISSION des FAR »

du Lieutenant Mohammed KABBAJ

Sera Acceptée en « Avril 1962 » .

 

 

 

 

 

« DIX ANNEES » ,

Après sa « DEMISSION des FAR , »  en Avril 1962,

 

 

Le « Lieutenant de Réserve » Mohammed KABBAJ

Est Promu « COLONEL des FAR »

et « Installé » dans ses Bureaux de l’Etat – Major Air à RABAT .

 

 

 

image030

 

 

« INPECTEUR » des Forces Royales Air  ( FRA ) .

Le « COLONEL » Mohammed KABBAJ ,

« Héros de la Nation » ,

 

 

Réfléchit à la Manière dont il va « Falloir Réorganiser »

Cette :  « Armée de l’Air » ,

 

Qui Nécessite une Reprise en Main « TOTALE » .

  

Accueil