COLONEL ABDESLAM BOUZIANE (E/R)

 

O F F I C I E R  D U  R O I

 

 

 

Prince & Pilote d’Avion

 

Officier du Roi

 

Ecole de l'Air (1956)

 

1er Escadron Aérien des FAR

 

Aviation des FAR (1960)

 

Historique de l’AVIATION des FAR

 

Les Derniers  AVIATEURS EA 56

 

ALGER(Maison Blanche)

 

 ALGER : Amitié Perturbée

 

Aviation FAR post Oct 63

 

Forces Royales Air

 

Diplomatie

 

Développement FRA

 

Ma mission aux USA - I

 

Ma mission aux USA - II

 

AVIATEUR & PATRIOTE

 

L'EDUCATION DES JEUNES

 

Marche Verte

 

BEFRA/ERA

 

 Du SOCIAL  à la BEFRA

 

Formation personnel FRA

 

Promo Aviateurs EA-56

 

A Mes Amis « AVIATEURS »

 

Famille Bouziane

In Memory « COLLEGE MLY YOUSSEF »

 

Une Certaine Lecture du CORAN

 

 

 

 

CV EN IMAGES

ANALYSE de toute une VIE

 

Mon Ami « MENAHIM »

 

TANGER  « Inter. »

-----------------------------------

- IL ETAIT UNE FOIS …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er ESCADRON AERIEN des « FAR »

BASE AERIENNE de « RABAT - VILLE »

 

 

 

    

 

       

 

 

 

 

1er ESCADRON AERIEN des FAR

Base Aérienne de RABAT - VILLE

( AVRIL 1960 )

 

 

 

Commandant AUMONT :

Cdt de l’Escadron Aérien .

 

Lieutenant BOUZIANE :

Cdt en Second de l’Escadron Aérien .

 

 

 

 

Lieutenant Abdeslam BOUZIANE

 

 

 

 

Les « DOUZE » Elèves – Officiers  AVIATEURS .

« Diplômés » de l’Ecole de l’Air de Salon ,

Promotion « 1956 » ,

 

Ont Terminé leur Stage de « Spécialisation » en FRANCE

et ont Regagné le MAROC , Hautement Qualifiés :

 

 

1er Escadron Aérien des FAR

( Rabat – Ville )

 

 

 

L’Armée de l’Air Française :

Commence à Procéder à l’ « EVACUATION » de Certaines Installations Militaires au MAROC :

 

Nous sommes en l’Année « 1960 » .

 

 

 

La Base Aérienne de « RABAT – VILLE »

Sera la Première Unité à être « TRANSFEREE »

aux Forces Armées Royales ( FAR ) .

 

 

 

Projections & Interférences :

 

 

 

 

Commandant « AUMONT » ,

 

L’actuel Officier Coopérant Français

Ayant Dirigé le 1er Escadron Aérien des  FAR depuis sa Création en « 1956 » ,

 

Aurait Trouvé « Naturel » de se Voir Confié

le « Commandement » de la Première BASE AÉRIENNE Française

« Transférée » aux Forces Armées Royales.

 

 

 

 

Cdt AUMONT : 1er Escadron Aérien des FAR

 

 

 

 

 

Capitaine « ABDELHAY » ,

 

Encouragé par ses Camarades Officiers de l’Etat – Major ,

tous Capitaines de l’Armée de Terre et anciens Cadres de l’Armée Française ,

 

Le Capitaine ABDELHAY  pourrait  « ACCEPTER » une Nomination Éventuelle

pour le Commandement de La " BASE AERIENNE " de RABAT – VILLE .

 

 

Mais Le Capitaine « ABDELHAY » Réfléchissait :

Il était « Chef du 2ème BUREAU de l’EMG » .

 

 

 

N.B.  Les « DOUZE » Lieutenants Aviateurs de la « Promotion MOHAMMED V » , 1956 ,

Diplômés de l’Ecole de l’Air de SALON ,

 

Trouvaient « Ridicule » , qu’après toutes ces Années d’Etudes Avancées

et une Haute Formation Spécialisée ,

 

Leur « Sort Professionnel » allait être Confié à un Officier  « FANTASSIN » ,

aussi « Honnête et Sympathique » soit – il .

 

 

 

Il est Dit :

 

« AGISSEZ  ,

« DIEU Verra Votre Action,

« ainsi que Ses Prophètes et l’Ensemble des Croyants »

 

 

« Ensemble » nous avons Réfléchi,

Et « Ensemble » Nous , les AVIATEURS de « SALON de PROVENCE » ,

Nous avons « AGI » !

 

 

 

 

Le Lieutenant KABBAJ

 

Avait pris « Rendez – vous » , pour nous , avec le Capitaine ABDELHAY ,

dans son Bureau de l’Etat Major .

 

Étaient Présents les Lieutenants « AVIATEURS »

KABBAJ , BOUZIANE , BAMAROUF , TERHZAZ et AMAR  .

 

 

 

Nous avions Essayé d’Expliquer, à tour de rôle, au Capitaine ABDELHAY ,

que le Commandement d’une « BASE AERIENNE » d’Importance

était très Différent de celui d’un « BATAILLON » de Corps de Troupe .

 

 

 

Nous lui avions Montré que nous Voulions « REUSSIR »  par « Nous – mêmes » ,

cette Expérience Exceptionnelle,

 

Confiée par notre « ROI » , à une « JEUNESSE » ,

 

Toujours à la Recherche du

« Devoir et de la Perfection » .

 

 

A une Époque où  notre Sens du

« Nationalisme » était « Paramount » .

 

 

 

 

 

 

Le Capitaine ABDELHAY

 

Nous Félicita pour « Notre Franchise » et nous Souhaita :

« Très Bonne Chance »

 

 

 

 

 

 

 SAR Le Prince Héritier Moulay EL HASSAN ,

Chef d’État - Major Général des « FAR » :

 

 

 

SAR Le Prince Moulay EL HASSAN

 

 

 

Le lendemain de notre « ENTREVUE » avec le Capitaine ABDELHAY ,

Nous sommes « TOUS Convoqués » par Son Altesse Royale ,

 

Le Prince Hériter Moulay EL HASSAN ,

A son Bureau de « l’Etat Major Général » .

 

 

 

 

Étaient Présents les Officiers,

 

Chefs du 1er et du 3ème BUREAU

de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales.

 

 

 

Les «  DOUZE » Lieutenants AVIATEURS

Embrassent la Main du Prince Hériter du MAROC .

 

  

 

Son Altesse Royale Parla :

 

 

« Vous êtes Tous Diplômés de l’ Ecole de l’ Air de Salon ,

« Et vous avez Tous été Élevés au Grade de Lieutenant dans nos Forces Armées Royales ,

«  A dater du 1er Août 1958 .

«  Telles sont les Données dont Je Dispose .

 

 

« Comment alors DÉCIDER, avec Certitude et Clarté,

«  de la Bonne et Juste Affectation

« de l’un ou l’autre d’entre Vous ,

« à un Commandement Déterminé ? »

 

 

 

 

Tout le Monde s’attendait à ce que ce soit Le Lieutenant KABBAJ

Qui allait Répondre à Son Altesse Royale en premier.

 

KABBAJ était le « Major » de notre Promotion,

 

Mais ce dernier « Hésita » quelques Instants …

 

 

 

 

Et ce fut alors le « Lieutenant BOUZIANE » ,

 

« Commandant en Second » du 1er Escadron Aérien des FAR ,

qui Esquissa une première Réponse :

 

 

 

 

« Altesse Royale , dit - il ,

 

« Les CRITERES que Vous venez de  Mentionner Nous Unissent,

Nous les AVIATEURS de la 56 , et Nous en Sommes très Fiers .

 

 

« Ce qui nous DIFFERENCIE ,

«  et qui pourrait Aider à Définir très Justement ,

«  notre AVENIR dans l’Armée Royale ,

 

«  Ce sera notre CLASSEMENT de SORTIE

« de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence :

 

 

 

«  Le Lieutenant KABBAJ est le Major de la Promotion

« des Aviateurs Marocains de SALON ,

 

 

 

 

 

«  Aussi nous avions Pensé , Tous Ensemble ,

«  qu’il serait Utile  et Souhaitable

« de lui Confier la Direction de ce que l’on appellerait :

 

 

Le  6ème BUREAU /AIR

de l’ EMG des FAR .

 

 

 

 

 

Alors le Lieutenant KABBAJ Parla :

 

 

Altesse Royale ,

 

« Nous sommes Ravis et Honorés

« de Pouvoir nous Exprimer ici Devant « VOUS et VOUS  Dire notre Point de Vue

Sur un Thème qui nous Tient à Coeur

et qui Porte tous nos Souhaits.

 

 

" Ce  6ème BUREAU / AIR  ,

 

« Intégré à l’Etat Major Général des FAR

Aurait pour Mission la Coordination des Efforts

Développés par les Commandants des Bases Aériennes

sur les Plans Opérationnels et Techniques .

 

 

La Gestion Administrative et Financière

de ces BASES Relèvera toujours

de l’Etat Major Général des FAR et de l’Intendance Militaire

 

 

 

« Le Chef du  6ème BUREAU / AIR  aura des Relations Privilégiées ,

dans le Domaine de la Formation du Personnel ,

avec les Chefs des Missions de Coopération Militaire et Technique .

 

 

 

 

Et le Lieutenant KABBAJ de Continuer :

 

 

« Nous avons également Pensé que :

 

« le Commandement des  BASES AERIENNES  ,

Abritant des « Aéronefs » , devait Revenir de Droit à un

« OFFICIER PILOTE » .

 

 

 

 

« RABAT – VILLE » est la Première Base  Aérienne Française

«  qui nous est « TRANSFEREE » , Aujourd’hui .

 

 

Le Lieutenant BOUZIANE

 

Est Classé « SECOND » de la Promotion  ( EA 56 ) ,

à la Sortie de SALON de PROVENCE ,

 

 

 

Il est aussi notre « Premier Pilote » de Transport Militaire

et  il Assume actuellement les Fonctions de :

 

« Commandant en Second »

du 1er Escadron Aérien des FAR .

 

 

 

 

 

Nous « Le » Proposons , Altesse Royale ,

 

Pour le Commandement  de :

 

« La Base Aérienne de RABAT – VILLE » .

 

 

 

 

 

 

Son Altesse Royale ,

le Prince MOULAY EL HASSAN

 

 

 

Avait très vite Compris ce qu’étaient Venus Chercher

Ces « DOUZE » Premiers  AVIATEURS  MAROCAINS,

 

Formés  à l’Ecole du Général DELFINO ,

Commandant  l’ Escadron "Normandie – Niémen" , en URSS ,

Pendant la 2ème Guerre Mondiale

et Héros de l’ UNION SOVIETIQUE ,

 

 

Ce qu’ils étaient Venus CHERCHER ,

C’était Comment Bien « SERVIR leur PAYS » .

 

 

 

  

Avec SAR Le Prince Héritier

Moulay EL HASSAN ,

 

La « Réponse » ne s’était pas Fait Attendre :

 

 

DEUX DECISIONS :

 

 

Lieutenant Mohammed KABBAJ ,

« Chef du 6ème BUREAU / AIR » de l’EMG / FAR

 

 

Lieutenant Abdeslam BOUZIANE ,

« Commandant la Base Aérienne »

de RABAT – VILLE

  

 

 

 

 

EQUIPEMENT en MATERIEL AERIEN .

En 1960

 

L’ Équipement en Matériel Aérien de l’AVIATION des FAR

Etait « Minimum » :

 

 

Un ( 1 ) Avion de Transport Bimoteur ( Douglas DC – 3  / C – 47 )

Cession de la Compagnie « Air Atlas » à l’Aviation des FAR .

 

Cinq ( 5 ) Avions de Liaison Monomoteur ( Broussard MH –1521)

Neuf ( 9 ) Avions d’ Entraînement Morane Saulnier ( MS – 733 )

Un (1 ) Hélicoptère Léger ( Alouette II )

 

Cession de l’ « Armée de l’Air Française » à l’Aviation des FAR .

 

 

 

L’avantage de cette « Epoque »

 

C’est que nous Parlions à nos « AMIS » ,

Et , DIEU Merci , nous en avions Beaucoup ,

qui nous Comprenaient et qui même

 

Voulaient nous Aider  .

 

 

 

 

 

 

L’Armée de l’ Air Française ,

 

Avait Participé à « La Formation » Initiale et Opérationnelle

De nos TROIS Premiers PILOTES de CHASSE , Diplômés de l’Ecole de l’Air de SALON ,

 

 

Cette même Armée de l’Air Française Voulait nous Céder,

à titre « GRACIEUX » ,

 

Un « Escadron Complet » d’Avions de Chasse

Equipé de l’Historique Bi- Réacteur «VAMPIRE » !

 

 

 

 

 

Nos « Trois » Pilotes de Chasse ,

KABBAJ , BAMAROUF et AMAR ,

 

Qui avaient Volé sur le Bi- Réacteur T – 33 , à MEKNES

et sur le Réacteur d’ Appui Tactique  le « MYSTERE IV » ,

à la 8ème ESCADRE Française de la Base Aérienne de SALE ,

 

 

Considéraient que le « VAMPIRE » était un Avion Dangereux

et ils n’hésitaient pas à le Qualifier de « CERCUEIL VOLANT » .

 

 

 

 

A cette Epoque là , on « PARLAIT »

et on Nous « ECOUTAIT »

 

 

SAR Le Prince Hériter du MAROC

est « Au Courant » du « Problème » du VAMPIRE .

 

 

Sa Majesté Le Roi MOHAMMED V ,

Représentant d’une

« Monarchie Ancestrale » ,  DECIDE :

 

 

 

Le MAROC est un Pays Arabe et Musulman,

Libre et Indépendant .

 

Le MAROC demandera , à l’ « UNION SOVIETIQUE »

Une Nation Amie , une Aide Militaire ,

en Matériel d’Équipement ,

 

Destiné à notre Jeune Armée Royale ,

Nouvellement Créée , et Responsable

de la « Sécurité Intérieure » du PAYS .

 

 

 

Début Décembre « 1960 » :

 

 

Le « Général AMEZIANE »

 

 

Est Désigné par S.M. Le Roi MOHAMMED V  ,

pour Présider la « Délégation Militaire Marocaine »

Qui doit se Rendre  en « URSS » .

 

 

Cette « Délégation » comprendra des Officiers de Différentes Armes des FAR :

Infanterie , Artillerie , Blindés , Génie Militaire et « AVIATION des FAR » .

 

 

Les « Lieutenants Aviateurs » :

 

Mohammed KABBAJ :          Pilote de Chasse ,

Abdellah BAMAROUF :         Pilote de Chasse ,

Abdeslam BOUZIANE :      Pilote de Transport ,

Mohammed EL GHAOUTI :   Officier Mécanicien .

 

 

 

 

Le Colonel « GALPERINE »

 

Attaché Militaire Soviétique près de l’Ambassade d’ URSS à RABAT .

Il nous accompagnera pendant tout notre Voyage ,

Qui Durera près d’un Mois et nous Conduira de

 

Moscou à Leningrad et enfin à Tachkent .

 

 

 

 

A MOSCOU ,

 

Nous étions Reçus par le :

 

Maréchal « MALINOWSKI » ,

 

Héros de l’ Union Soviétique

et Ministre de la Défense Nationale .

 

 

 

Breifing du Maréchal MALINOWSKI

 

 

 

 

Nous Pouvions Tout Avoir « GRATUITEMENT » .

 

 

AVIATION :

 

 

Avions à Réaction :

MIG - 17  ,  MIG - 19   ou   MIG  21 .

 

Avions de Transport :

IL – 14  , IL – 18 et même des Anthonovs

 

Nous n’avions vraiment que l’Embarras du Choix.

 

 

 

Mais en 1960 ,

 

Le Nombre Total  des Officiers « Pilotes et Mécaniciens »

de cette « ARMEE de l’AIR » Marocaine Naissante ,

ne Dépassait pas  la « DOUZAINE » d’Officiers .

 

 

 

Que Pouvions nous Faire ?

Nous avions limité nos Exigences du Moment à un Seul Article :

 

 

« Un Escadron de 12 Avions de Chasse MIG – 17 ,

« Deux Avions de Chasse d’Entraînement MIG – 15 ,

« Pièces de Rechange pour Une Année de Fonctionnement.

 

« Assistance Technique en Personnel :

Période de SIX Mois .

 

 

 

 

La « Commande » est Lancée ,

 

Et nous Rentrons au MAROC

" Fin Décembre 1960 " ,

 

 

Pour Rendre Compte à Sa Majesté

" Le Roi MOHAMMED V "

De notre MISSION en URSS .

 

 

 

Deux Lieutenants « AVIATEURS » : BOUZIANE & KABBAJ

 

 

 

 

DIRECTIVES ROYALES sur « MISE en ŒUVRE »

ESCADRON d’AVIONS « MIG »

 

Transmises par S.E. Monsieur Mahjoubi AHARDANE

MINISTRE de la « DEFENSE NATIONALE »

 

 

 

 

Escadron d’AVIONS de CHASSE Soviétiques --  MIG 17

BASE Aérienne de BENSLIMANE

 

 

 

 

Au MAROC ,

 

 

Le Lieutenant KABBAJ est à son Bureau

de l’ Etat Major Général --  « Le 6ème BUREAU / AIR » .

 

 

Et le Lieutenant BOUZIANE est Opérationnel sur sa :

« Base Aérienne » de RABAT- Ville ,

 

Ou en « Mission Transport Aérien »

Sur son Avion DC- 3 / C- 47 .

 

 

 

 

 

Le Commandement Militaire Français

de la BASE AERIENNE de « SALE »

 

 

Nous mit un Jour en Demeure de Venir sur Place, à la BASE ,

 

Pour Procéder à la Signature de la

« Passation des Consignes » ,

 

Entre l’Armée de l’Air Française et l’Aviation des FAR .

 

 

 

 

Le Lieutenant KABBAJ ,

 

M’appela , la Veille au Soir , pour me Dire que j’étais Désigné

pour « Signer » , au nom des « FAR » ,

 

Le Document de Passation des Consignes pour

le TRANSFERT de « SALE »

Aux Forces Armées Royales Marocaines !

 

 

 

Le  "26 Février 1961" ,

A 10 Heures du Matin , était le Jour de notre « Rendez – Vous »  !

 

 

 

C'était le JOUR même des :

 

" OBSEQUES NATIONALES "

de Notre Défunt ROI , MOHAMMD V .

 

 

 

Tour de Contrôle : BASE AERIENNE de SALE

 

 

 

La « Base Aérienne de Salé »

 

Etait une des Principales Bases Opérationnelles de l’Armée de l’Air Française.

 

Elle était le Siège de la « 8ème ESCADRE » ,

Equipée de l’Avion de Chasse « MYSTERE IV » .

 

 

 

A Dix heures du matin , ce 26 Février 1961 ,

 

J’arrive à l’ Entrée de la Base de Salé ,

Conduisant moi-même ma Voiture de Service , une ancienne Mercedes 190 ,

 

Et accompagné du « Lieutenant Abdallah AMAR » .

 

 Pilote de Chasse ,

Abdellah AMAR avait déjà Volé à la « 8ème Escadre » Française

Sur Avion à Réaction « Mystère IV » .

 

 

 

 

 

Le Colonel , Commandant la Base Aérienne de SALE ,

en compagnie de son « Officier Adjoint » ,

 

 

Nous attendaient , dans leur Voiture de Service ,

à l’ Entrée de la BASE .

 

Nous Roulons ensemble vers le « P.C. » de Commandement

qui se trouve dans le Complexe « MTO -- CLA – Tour de Contrôle » .

 

 

 

A Gauche , les Services de la MTO ,

 

qui semblent Fonctionner Normalement :

Je Salue le « Prévisionniste » .

 

 

A Droite , les Services du Contrôle d’Aérodrome ( CLA ) :

 

Un Adjudant – Chef en Place , pour Assurer la « Veille » ,

il s’Appelait « GINOUX » .

 

 

 

On Monte les Escaliers qui Conduisent au « PC » du Colonel   :

 

Totalement « VIDE » .

 

 

Au Centre :

 

Une Grande « CAISSE de Déménagement en Vieux BOIS :  

  C’était le Bureau !

 

 

Derrière ,

 

Une Autre « CAISSE » en Bois , Plus Petite :

C’était le Fauteuil !

 

 

 

 

Et c’était dans cette  Atmosphère de « Désenchantement Total »

 

Que l’ARMEE de l’AIR FRANCAISE

Allait « Quitter » notre PAYS ,

 

 

Après avoir été Capable de Donner la  Meilleure Formation

« Professionnelle » et « Morale »

 

A la " Première Promotion "des Elèves- Officiers

AVIATEURS MAROCAINS , les « EA – 56 » .

 

 

 

 

 

Je ne vous fais pas Visiter , dans le Détail ,

la BASE de Salé de cette Epoque ,

 

En ce Jour du « 26 Février 1961 » ,

 

 

Mais je vous Dirais que du fait de la Détérioration Volontaire

des Grillages de Protection Extérieure de la BASE

 

Les Campagnards du Voisinage Pouvaient  laisser « Paître » librement

Leur « Bétail »  ( Vaches Chèvres ou Moutons ) ,

 

Pas très loin des « Pistes » de Décollage et d’Atterrissage :

 

Jugez du « DANGER » !

 

 

 

 

Les « DOCUMENTS » de Passation de Consigne

sont maintenant « SIGNES » ,

 

 

Et le « COLONEL » Français ,

Ex – Commandant de la Base Aérienne de SALE ,

 

Est Aujourd’hui « LIBERE »

de ses Obligations Territoriales au MAROC !

 

 

 

Le Lendemain Matin,

 

A l’Etat Major Général des FAR ,

dans le Bureau du « Général KETTANI » ,

 

 

 

C’était le JOUR des « Comptes Rendus »

Détaillés par les Lieutenants KABBAJ et BOUZIANE .

 

 

 

A Priori , Kabbaj et Moi ,

 

Nous avions , A cette Epoque – là , la même « CONCEPTION »

de la Façon  dont les Transferts Futurs

 des Installations Militaires Françaises , devraient se Dérouler :

 

 

« RABAT – VILLE » était une « EXPERIENCE »

Réussie à Prendre en Exemple.

 

 

 

 

1 - Transfert du « Commandement » Territorial à l’Autorité Marocaine ,

 

2 - Maintien sur Place du Personnel Coopérant Français

et Prise en Charge de ce Personnel par la Défense Nationale Marocaine

 

3 - Cession Officielle et Facturation éventuelle, à l’Autorité Marocaine ,

d’un Matériel Donné , Indispensable à l’ Exercice de la Mission de la BASE .

 

 

 

 

DISCUSSIONS & ACCORD :

 

SCMT ( Services de Coopération Militaire & Technique )

EMG / FAR ( Etat Major Général des FAR ) .

 

 

 

Et c’est ainsi qu’avaient pu être Transférées Officiellement à l’Aviation des FAR ,

Les  Installations Militaires Françaises 

 

Désignées ci après :

 

 

 

Base Aérienne de SALE ,

Base Aérienne de MEKNES ,

Base Aérienne de MARRAKECH ,

Atelier Industriel de l’Air ( AIA ) de CASABLANCA

 

 

 

Le Lieutenant Abdeslam BOUZIANE

« Commandant de la Base Aérienne de SALE »

a/c du 26 Février 1961

 

Le Lieutenant Kaddour TERHZAZ

« Commandant en Second de la Base de SALE »

 

 

Le " Dialogue " entre Aviateurs –

Un « Outil » du Commandement.

 

 

 

Il nous faudra plusieurs Semaines de Dur Labeur ,

pour arriver enfin à Corriger toutes les « Détériorations » Matérielles

Apportées à la Base Aérienne de SALE ,

Par ses Précédents « Locataires » .

 

 

 

 

Comme en 1961 ,

 

La « Famille » des Aviateurs n’était pas Prolifère,

 

Et nous nous sommes trouvés dans l’Obligation

de Transférer l’ensemble de notre PERSONNEL

( Marocains et Coopérants ) ,

 

 

De la Base de RABAT-VILLE

vers la Base Aérienne de SALE .

 

 

Il en fut de même de tous nos AERONEFS ,

Y compris les Quatre Avions Historiques « SEA-FURY »

Présent du Président IRAKIEN de l’Époque , à la Jeune Aviation Marocaine .

 

 

 

" Sea - Fury " Irakien

 

 

 

 

 

BASE AÉRIENNE de « MEKNES » .

 

 

Commandant de Base :

Lieutenant Abdallah BAMAROUF ,

Pilote de Chasse – Ecole de l’Air .

 

 

Commandant en Second :

Lieutenant Abdallah AMAR ,

Pilote de Chasse – Ecole de l’Air .

 

 

N.B.    Maintien sur Place du Personnel Coopérant Spécialiste

nécessaire à la Mise en Service d’Installations Particulières.

 

 

« NOMINATIONS » ,

 

Les Prises de Commandement des Lieutenants Abdallah BAMAROUF et Abdallah AMAR

Avaient fait l’Objet de « Propositions » Concordantes avec le Chef du « 6ème BUREAU / AIR » ,

C'est-à-dire du Lieutenant Mohammed KABBAJ .

 

 

 

 

 

 

 

 

BASE AERIENNE de « MARRAKECH » .

 

 

Commandant de Base :

Lieutenant « Brahim AGUIZOUL » ,

Pilote de Transport – Ecole de l’Air de SALON .

 

 

 

N.B.      Tout le Personnel Coopérant « Français » , 

Officiers et Sous – Officiers , 

 

Nécessaire à la Bonne Marche de l’ Ecole de Pilotage de la « BEGRA » ,

Est Maintenu en Place .

 

 

 

 

DIFFERENT :

 

Le Lieutenant Mohammed KABBAJ ,

Chef du " 6ème BUREAU / Air " ,

 

 

 N’avait jamais Donné son « Accord »

à la « Nomination » du Lieutenant AGUIZOUL en qualité de :

 

« Commandant de la Base de MARRAKECH » .

 

 

Il Cherchera à  Faire

Annuler  la Décision de Commandement  .

 

 

 

Mais se Voyant dans l'Impossibilité d'y Arriver ,

il Présenta sa « DEMISSION des FAR » .

 

 

La « DÉMISSION des FAR »

du Lieutenant Mohammed KABBAJ

Sera Acceptée en « Avril 1962 » .

 

 

 

 

 

« DIX ANNEES » ,

Après sa « DEMISSION des FAR , »  en Avril 1962,

 

 

Le « Lieutenant de Réserve » Mohammed KABBAJ

Est Promu « COLONEL des FAR »

et « Installé » dans ses Bureaux de l’Etat – Major Air à RABAT .

 

 

 

 

 

« INPECTEUR » des Forces Royales Air  ( FRA ) .

Le « COLONEL » Mohammed KABBAJ ,

« Héros de la Nation » ,

 

 

Réfléchit à la Manière dont il va « Falloir Réorganiser »

Cette :  « Armée de l’Air » ,

 

Qui Nécessite une Reprise en Main « TOTALE » .

  

Accueil